Accueil Ecologie Renault ZE: l’infrastructure de recharge à l’essai

Renault ZE: l’infrastructure de recharge à l’essai

182
15
PARTAGER

En plus de remettre dans les mains du blog auto la Kangoo ZE et la Fluence ZE, le test organisé par Renault le mois dernier à Rennes nous a surtout permis de nous donner un avant-goût de ce que devrait être l’infrastructure de recharge  type d’une ville française.

Ville du plan Borloo pour le développement durable, Rennes a entraîné derrière elle toute la région dans son Plan Véhicule Vert Bretagne. La métropole voit se développer depuis quelques mois un maillage de bornes électriques de plus en plus important. Figure de proue du VE en France, Renault et sa gamme ZE participent évidemment grandement à ce développement par l’installation de bornes dans toutes ces concessions et succursales bretonnes.

Faisant suite au salon de Francfort 2009 et la présentation de sa vision de la mobilité durable via la gamme ZE, Renault commercialise depuis cette fin d’année 2 modèles 100% électrique -dont vous pouvez lire l’essai sur plus de 40km ici et ici– qui seront rejoints début 2012 par Twizy puis Zoé ZE.

Etant parmi les premiers arrivés sur un marché de l’électrique encore en friche, Renault se doit de tisser sa toile des bornes de recharge pour crédibiliser sa position.

Le développement du réseau de bornes électriques passe par 3 axes. Le premier est l’installation par les collectivités locales de bornes publiques. Rennes en possède pour l’instant sept disséminées un peu partout dans la ville et inaugurées en octobre, dont deux possèdent une recharge rapide permettant le temps d’une course de recharger suffisamment son véhicule (80% en 30minutes).

Le deuxième axe est l’implantation par des privés de bornes de recharge. Certains centres commerciaux dont les magasins Leclerc implantent des bornes utilisables par les clients du magasin. Cela concerne actuellement une cinquantaine des centres de la marque qui sont équipés -dont celui de Rennes sud-, mais ce nombre devrait être de 200 à la fin 2012 et 500 à l’horizon 2015. Mais les centres commerciaux ne sont pas les seuls, sur l’agglomération rennaise, ce sont entre 5 et 10 bornes privées qui sont déjà implantées et disponibles selon plusieurs formes (abonnement, clientélisme, etc.).

Troisième axe et le plus important des trois, l’implantation dans toutes les concessions et succursales Renault de bornes de recharge. Sur les 54 points qui constituent le réseau ouest du constructeur au losange, 53 sont équipés pour un total de 200 bornes déjà actives en cette fin d’année. L’objectif de Renault est d’avoir à très court terme 2000 bornes actives sur toute la France.

L’utilisation des bornes Schneider est plutôt intuitive. Activée grâce à une carte, la borne affiche un menu permettant de sélectionner l’une des deux prises – droite ou gauche – selon leur disponibilité. La borne déverrouille alors la prise dans laquelle on peut brancher le câble fournit avec le véhicule. Le câble est alors bloqué et seule la borne permet le déblocage avec l’aide de la carte.

Ce maillage, au final très important sur toute la région Bretagne, permet d’envisager plus sereinement l’acquisition d’un véhicule électrique en ayant la quasi-assurance de trouver une borne à proximité. Eric Boisson nous a accueilli à la succursale de Rennes-Longchamps pour nous montrer les différentes installations.

Concernant cette succursale, l’investissement dans ce programme est d’environ 80 000 euro qui se traduisent par l’implantation de pas moins de 10 bornes, mais également par la formation de 2 mécaniciens et 1 carrossier sur les spécificités des véhicules électriques. A noter qu’un nouveau pont sans traverse métallique a du être installé pour éviter un éventuel effet masse au passage de la batterie de la voiture.

Lorsqu’un client ZE amènera sa voiture pour révision ou pour tout autre motif, il aura donc le « plein » en repartant de la concession. Si l’utilisation en libre service de ces bornes n’est pas encore à l’ordre du jour, 2012 pourrait voir la mise en place d’un système réservé aux clients Renault leur permettant un accès 24/7 aux bornes sous forme d’abonnement.

Outre ce réseau assez dense de bornes électriques, Renault investit également dans la formation de ses vendeurs pour qu’ils conseillent au mieux les potentiels acheteurs et détecter les habitudes d’utilisation qui ne seraient pas en adéquation avec les VE. A première vue, Renault se donne donc les moyens de réussir son pari des véhicules électriques. Tout repose désormais sur la volonté des clients de franchir le pas.

Photos: le Blog Auto

Lire également:
Essai Kangoo ZE: un utilitaire dans la ville
Fluence ZE: vers un printemps électrique?

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Renault ZE: l’infrastructure de recharge à l’essai"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
carlos
Invité

Pourquoi les photos sont toutes vertes?

tator
Invité

LOL!!!

On dirait un message à caractère informatif des années 80!
Cravatech bonjour! 😀

Mamadou Dupont
Invité

Oui, ca fais très TGV orange, Minitel et Airbus A300.

Ceci étant dit, le coup des bornes en libre service dans toutes les concessions Renault est une très bonne idée :
1/ ça fait d’un coup un nombre important de bornes en France,
2/ le maillage est convenable et adapté,
3/ Ça va amener les clients d’éventuels futurs concurrents chez Renault.

Verslefutur
Invité

Toyota a réalisé 4 places de rechargement chez Auchan Saint Herblain (Nantes) devant l’entrée.
Ces places réservées aux électriques m’ont surpris.
Elles ont beaucoup de succès auprès des personnes qui n’ont pas tout compris 🙂 (Conducteur de Xantia, 406…) qui les occupent régulièrement.
Coup de pub qui ne sert à rien pour l’instant

christophe
Invité
malgré sa promesse, renault n’a pas invite d autres constructeurs de bornes a participer a l aventure « ze ready » et laisse ainsi une confortable avance a schneider ( sa borne est elle 100% française !!!!!!!) et évite ainsi la concurrence donc la baisse des prix et l installation de plus de bornes au final c est lui (renault) qui va souffrir: a l inauguration de la fluence a la concession de roncq (59) nous étions 4 pourtant il y avait un cocktail! dernière chose si vous voulez acheter/louer votre ze vous devez en plus acheter une borne poour la maison… Lire la suite >>
Martin
Invité

« le coût de location de la batterie qui correspond au final a un véhicule consommant 6 litres de carburant »

Sources ?

Et quelles sont les alternatives car c’est bien beau de critiquer mais quoi d’autre quand le litre de gasoil sera à plus de 2 € ?

DiZeL
Membre

De toute façon à l’heure actuelle rouler en électrique est plus une profession de foi qu’une décision raisonnable. C’est très bien pour les administrations qui veulent soutenir un constructeur national, pour les entreprises qui veulent mettre un peu de vert dans leur communication ou pour un particulier ayant les moyens de ses convictions. Si ton objectif et de rouler le moins cher possible, passe ton chemin. Mais heureusement que certain s’y mettent quand même pour encourager les constructeurs et faire avancer les technologies.

ced
Invité

12 heures maxi pour une recharge complète batterie sur prise secteur.

Oui, ca correspond à un coût de thermique , ACTUELLEMENT au prix du gasoil à 1,37 euros,
à ca il faut déduire 20% de frais d’entretien et 20% d’assurance et carte grise gratuite.
Donc refaite un petit calcul,

ced
Invité

je ne comprend pas avec votre borne schneider?????
c’est un partenariat renault schneider qui à réalisé la box de recharge.
renault, peugeot, nissan et Mitsubishi se sont mis d’accord sur une prise commune justement pour appliquer LEUR standard à la concurrence.
l’objectif est de forcer les autres constructeurs à prendre le standard chneider pour que des dividendes soient reversées à renault peugeot chneider mitsubishi à chaque installation de borne.(ce sont eux qui ont déposé les brevets)

wpDiscuz