Accueil Alfa Romeo Le conducteur du jour: ancienne à Vincennes

Le conducteur du jour: ancienne à Vincennes

234
6
PARTAGER

Ce dimanche, Reebok plantait sa tente sur l’esplanade du château de Vincennes pour un cross commercialo-caritatif. C’est donc à coup de « Easytone » dans le pare-choc que les Anciennes à Vincennes ont été boutées. Il y avait quelques résistantes dans les parages, comme cette Alfasud Sprint.

En 1971, les Alfistes ont du se demander si le service marketing d’Alfa possédait un cerveau. Alfa, c’est Milan, point. L’état Italien (alors propriétaire d’Alfa) décide d’ouvrir une usine près de Naples, afin de développer l’économie locale. Si vous produisez une Alfa hors de Milan, dans une région sans expérience dans l’automobile, mieux vaut le faire discrètement… A contrario, le constructeur a baptisé son nouveau modèle « Alfasud » pour mieux souligner ce fait. Et en plus, c’est une traction avant à moteur Boxer (deux premières pour la marque.)
Bref, ce fut un coup de poignard dans le cœur des Alfistes.

En 1975, l’Alfasud reçoit un dérivé coupé, plus sportif, aux faux airs de GTV. Elle est nommée « Sprint », en hommage au fameux « coupé Touring »… Qui sera produit jusqu’en 1977. L’année suivante, l’Alfasud Sprint, jusqu’ici uniquement disponible avec un 1,3l, reçoit un 1,5l 90ch. C’est cette dernière que j’ai croisé.
Hélas, comme toutes les Alfa de la fin des années 70, ses éventuelles qualités sont gommées par une finition « biodégradable ». Notez néanmoins que l’exemplaire du jour ne possède aucune rouille apparente (coup de chapeau au propriétaire.)

En 1983, l’Alfasud disparait au profit de la 33 (qui reprend sa plateforme.)  L’Alfasud Sprint devient Sprint « tout court », reçoit les mécaniques de la 33 et un lifting sur le thème « le plastique c’est fantastique ». Elle vivra ainsi jusqu’en 1989.

A lire également:
Le conducteur du jour: Alfa en [feux de] détresse
Le conducteur du jour: Je Te Veux
Le(s) conducteur(s) du jour: bleue comme une orange

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Le conducteur du jour: ancienne à Vincennes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Fastbear
Invité

Aujourd’hui pas loin de Vincennes j’ai croisé une vieille Fiat 1500 (1964 / 68). Ce qui m’amuse est de voir l’extraordinaire évolution de design entre les années 60 et 70. La production des sixties semble souvent très emprunte des années 50. Alors que les années 70 c’est design très fort, très carré, très dynamique qui va marquer l’histoire de l’automobile jusqu’au début des années 90.

Fastbear
Invité

D’ailleurs je trouve que cette Alfasud ne fait pas du tout « vieille voiture » contrairement à la Fiat des années 60 🙂

El Gracus
Invité

La conduite d’une Alfasud reste l’un de mes meilleurs souvenirs d’automobiliste (25 ans déjà). Le bruit du boxer est démoniaque, au delà du bialbero dqui a rendu la marque célèbre. C’est des voitures a garder, même si elles n’auront jamais une cote importante.

stan
Invité

l ‘alfasud sprint fut en son temps l’une des rares « compact » a être équipée d’un chassis au top.
4 freins à disque
barre stabilisatrice avant(contrairement à la 33)
des boxer très brillants en agrément de conduite
boite 5
ces autos étaient belles.elles marchaient fort et elles tenaient la route de très « belle manière ».
Le temps ou Alfa impressionnait !..

macabrey
Invité

Bonjour,

Merci pour les photos et le commentaire !
Je suis l’heureux proprio de ce Sprint (selon la formule consacrée).
Les « Sud » n’ont pas (encore) retenu l’attention de beaucoup de collectionneurs en général et des Alfistes en particulier (y a pas que les « Bertone !) , et c’est dommage…car c’est une super voiture, dessinée par Giugiaro.
Pour être exact, la version Sprint Veloce développe 95 ch. (de feux bien sûr…)

Vincent

wpDiscuz