Accueil Essais Essai Nissan Cube CVT : la boîte qui fait tout

Essai Nissan Cube CVT : la boîte qui fait tout

433
6
PARTAGER

Lors de notre essai à Berlin, nous avions regretté de ne pouvoir tester la version à boîte automatique du Nissan Cube, type de transmission qui nous semblait coller parfaitement à la philosophie de l’auto. C’est désormais chose faite…

Nous ne reviendrons pas sur le style, qui est évidemment le même que sur les autres versions. Cela dit, avoir une voiture pendant quelques jours change un peu la perception qu’on en a, surtout par rapport à une journée d’essai où on a la tête dans le guidon. Et cet essai parisien a donc permis de tester un peu plus les réactions face au style que notre séjour à Berlin. Des gens qui lèvent le pouce, des amis qui vous disent qu’ils n’ont jamais vu une voiture pareille, une dame d’un certain âge qui m’a arrêté pour me demander si j’en étais content… C’est indéniable, le Cube attire les regards et la sympathie.

A l’intérieur, les seules différences concernent l’absence de pédale d’embrayage et le levier de vitesse. Pour le reste, on retrouve cet intérieur aux détails originaux mais à la finition moyenne.

Mais que vaut cet ensemble moteur 1,6l essence et boîte CVT ? Déjà, il capitalise sur une des qualités de ce moteur, à savoir un niveau sonore bien contenu, surtout à bas régimes. Quant à la boîte CVT, sa gestion se révèle un peu moins idéale que la concurrente de chez Toyota. Le régime semble ici directement indexé sur la position de la pédale. Ce qui fait qu’une fois la vitesse voulue atteinte, il convient de lever le pied. Sinon, le moteur tourne à un régime plus élevé sans pour autant faire mieux avancer le Cube. Le moteur offrant des relances suffisantes pour le poids, il n’est pas besoin de faire hurler le moteur pour obtenir un confort de conduite satisfaisant. Cette boîte s’avère donc fréquentable. Mais c’est surtout en ville qu’on l’apprécie, permettant de se déplacer sans à-coups et avec un niveau sonore des plus supportables. Le tout en profitant du confort d’un excellent niveau, du fait d’une suspension souple et de sièges moelleux.

A n’en pas douter, cette boîte CVT est le meilleur choix pour bouger son Cube. Douceur et confort collent tout à fait à l’esprit zen du véhicule, avant tout taillé pour la ville. Et comme ce modèle n’est pas destiné à un public passionné par la conduite, cela conforte encore ce choix.

Essai-Nissan-Cube-CVT-3Essai-Nissan-Cube-CVT-10Essai-Nissan-Cube-CVT-2Essai-Nissan-Cube-CVT-5Essai-Nissan-Cube-CVTEssai-Nissan-Cube-CVT-6Essai-Nissan-Cube-CVT-4Essai-Nissan-Cube-CVT-7Essai-Nissan-Cube-CVT-8Essai-Nissan-Cube-CVT-9

Lire également :
Essai Nissan Cube : Esprit zen dans corps électrique
Essai Nissan Cube : Lounge à roulettes
Essai Nissan Cube : Berlin l’appelle

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Essai Nissan Cube CVT : la boîte qui fait tout"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
dupontel
Invité

elle est vraiment affreuse,ilfaut changer mais elle ne me plait pas du tout.
C’est comme la pt cruiser,elle me faisait penser aux 203 break

wpDiscuz