Accueil F1 Le site internet de Jean-Pierre Jaussaud

Le site internet de Jean-Pierre Jaussaud

374
2
PARTAGER

Un grand pilote tricolore vient de se doter d’un site web officiel: Jean-Pierre Jaussaud. Voilà qui va ravir les fans de sport automobile des années 60, 70, 80.

« Site de Jean-Pierre Jaussaud, pilote professionnel ». Ce titre résume bien le caractère de ce pilote, volontiers modeste.

La sobriété est également de mise sur la forme: pas d’animations flash, de musique techno ou de phrases se terminant par « !!! »

Les profanes seront un peu déçus.

Pour vous rafraichir la mémoire, voici une mini-biographie.

Jaussaud a fait parti d’une génération sacrifiés de pilotes Français, comme Henri Grandsire, José Rosinski ou Jo Schlesser: trop jeunes pour avoir connu l’époque de Gordini ou DB et trop vieux pour être recruté par Matra dans sa montée vers la F1.

En 1963, il est le tout premier lauréat du volant Shell (ancêtre du fameux volant Elf), sur le tout jeune « circuit Jean Behra » de Magny-Cours (qui n’a plus grand chose à voir avec l’actuel tracé.) On reconnait à droite Tico Martini.

Puis c’est la F3. Il y décroche de nombreuses victoires, mais le titre se refuse à lui et il voit partir ses anciens rivaux en F1: Jean-Pierre Beltoise, Henri Pescarolo, Johnny Servoz-Gavin et François Cevert.

En 1970, enfin, il décroche le titre. Mais à 33 ans, il est trop vieux pour la F1.

On le voit ici avec un autre JPJ, Jabouille.

Vice-champion de F2 en 1972, il court ensuite avec Matra en endurance.

Il revendique également un poste de pilote d’essai des premières Renault F1.

En 1978, il remporte les 24 heures du Mans avec Didier Pironi, sur la fameuse Alpine A442.

L’équipage eu ensuite le droit à une descente des Champs Elysées.

Sa course préférée? L’épreuve de tourisme de Pau, en 1979. Avec une Triumph Dolomite, il termine 2e au terme d’une formidable remontée. Les spectateurs en ont eu pour leur argent!

Dans les années 80, Jaussaud s’essaye à tout: Dakar, course de cote, tourisme, rallye et même Formule Ford. Il a remporté une deuxième victoire au Mans avec Jean Rondeau, en 1980.

Officiellement, il a raccroché le casque à l’issu du Dakar 1992 (qu’il a couru sur camion Hino.)

Il était néanmoins annoncé aux 24 heures du Mans 1993 avec cette Porsche:

Puis il s’est reconverti comme simple moniteur de conduite sur le circuit de Pont l’Evêque.

Aujourd’hui, il participe à des démonstrations d’anciennes pour Renault.

Par ailleurs, il ne sait pas résister aux invitations. Au Le Mans Classic 2008, pour faire plaisir à une amie, il prend le volant d’une… Simca 8.

Site internet:
Site de Jean-Pierre Jaussaud, pilote professionnel

A lire également:
Dreux, Coupe Logan: Jean-Pierre Jaussaud

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le site internet de Jean-Pierre Jaussaud"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
CloClau AUDIBERT-FRANCHINI
Invité
CloClau AUDIBERT-FRANCHINI

Epoque héroïque ou il fallait mettre les voitures en lieu sur … !…
Ou Françoise et Jean Pierre mettaient tout le monde à contribution pour compter les tours, chronométrer, engager les boulons sur les roues que Jean Pierre serrait … La sécurité et la prudence était toujours de mise !
sauf quand il se glissait dans le baquet !
souvenirs d’une mécanicienne en herbe au Castelet !…

Allez Papy
Il y a encore une remontée à faire. Voeux de rétablissement

Gérard Dié
Invité
Alençonnais lorsque j’ai eu le plaisir de connaître et fréquenter JP Jaussaud sur lze circuyit Bugatti dans les années 66 / 67 j’ai essayé de lui faire parvenir un courrier sous couvert de Eurosport lors de son récent malaise cardiaque. Je lui rappelais notamment nos échanges épistolaires llors de sa « grande cabriole » du côté de Monza il y a environ 45 ans. Entré dans ma 80e année, je coule une retraite tourangelle heureuse après avoir été le patron du Palais des sports de Tours ( + grand complexe sportif couvert d’Europe en 1972) puis conseiller ministériel et attaché à la… Lire la suite >>
wpDiscuz