Accueil Coupés Essai Mazda RX-8 192ch: intérieur (2/4)

Essai Mazda RX-8 192ch: intérieur (2/4)

377
3
PARTAGER

L’extérieur de la Mazda RX-8 vous a surpris? Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’intérieur sort également de l’ordinaire…

Première surprise: c’est un coupé 4 portes. Non pas au sens d’une Passat CC ou une Mercedes CLS. C’est un vrai coupé équipés de deux demi-portes suicides à l’arrières (comme une Mini Clubman, mais en malin.)
Du coup, pas besoin de se contorsionner pour accéder aux places arrières. Par ailleurs, ce sont de vraies places. Evidemment, l’empattement est plus court qu’une berline et donc ce n’est pas prévu pour quatre grands gabarits… Néanmoins, vous disposez de vrais sièges et la hauteur sous plafond est meilleur que dans certaines citadines.
L’habitacle est également très lumineux. Ce qui est loin d’être le cas de toutes les GT.

Deuxième surprise (moins bonne): le tableau de bord. De loin, l’ensemble plastique noir avec des touches de chrome et des inserts de cuir rouge (en option) est sympathique. Petit détail: le levier de vitesse a une forme de rotor.
De près, hélas, la finition est plus douteuse. Le frein à main intergalactique semble sorti du bureau d’étude de British Leyland (tant en terme de design que de qualité), les éléments de plastiques gris bombés sortiraient plutôt de chez Chrysler et les vis de l’élément au-dessus des compteurs sont apparentes. D’ailleurs, le couvercle de console n’a pas survécu aux précédents utilisateurs.

Par contre, l’équipement est assez complet: baquets, sièges réglables 4 axes, sièges chauffants, climatisation, vitres et rétroviseurs électriques. Les pas de porte chromés et le changeur 6 CD sont en option. Un GPS et des inserts de cuir supplémentaire (levier de vitesse, frein à main, couvercle de console…) sont également proposés en option.

Le coffre est raisonnable (287dm3), mais l’ouverture est trop petite et trop haute. Sinon, il y a de nombreux rangements, notamment des vide-poches dans les portières.

Bref, de gros points forts et de gros points faibles. La RX-8 ne fait pas dans la demi-mesure.

177994177997178000178003178006178009178012178015178018178021

(à suivre.)

A lire également:
Essai Mazda RX-8 192ch: extérieur (1/4)
Essai Mazda RX-8 192ch: sur la route (3/4)
Essai Mazda RX-8 192ch: conclusion (4/4)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz