Accueil Coupés Essai Mazda RX-8 192ch: conclusion (4/4)

Essai Mazda RX-8 192ch: conclusion (4/4)

390
2
PARTAGER

Alors, cette Mazda RX-8 192ch, quelle image faut-il en garder?

La Mazda RX-8 est une voiture très élitiste. Du coup, les propriétaires se radicalisent, d’où des réactions épidermiques lorsque j’ai osé aborder les sujets qui fâchent (consommation, bruit du moteur, couple…)

En faisant des recherches, je suis tombé sur un essai de la RX-7 par Autocar, en 1987. Leurs conclusions s’appliquent parfaitement à la RX-8: « Si vous cherchez un véhicule pour l’autoroute avec un look particulier, quel que soit sa consommation. Alors la Mazda est pour vous. Sinon, malgré des progrès par rapport à sa prédécesseur, elle a manqué le coche. Ce n’est ni un coupé sportif, ni une berline deux portes. »
Il est vrai que la RX-8 reste moins pointue et plus vivable au quotidien que la plupart des GT et des coupés. Sans oublier son prix, très serré. Mais sa ligne n’est pas assez dynamique. Par rapport à un coupé, elle offre du caractère et de belles reprises à haut régime. Mais sa finition est trop juste, son coffre trop petit et le couple est beaucoup trop haut perché (rouler en permanence à 5 000 tours/minutes, voir 6 000 tours/minutes dans la circulation, ce n’est pas vivable au quotidien.) Surtout qu’à haut régime, le moteur devient gourmand (oui, messieurs les propriétaires de RX-8, j’ai consommé 13l en 30km à 150km/h de moyenne et la voiture n’était pas en rodage.)

Plus généralement, la RX-8 est avant tout une voiture passion et c’est difficile de la juger avec des critères rationnels. Bien sur que j’ai pris du plaisir à la conduire! D’ailleurs, si j’étais un RX-8phobe, je n’aurais pas choisi de l’essayer! Avec elle, la moindre station service de banlieue se transforme en décor de Fast & Furious! On ne peut que regretter que la version reliftée ne soit pas au programme de l’importateur.

177849177853177856177862177883177849177853177856177862177883

A lire également:
Essai Mazda RX-8 192ch: extérieur (1/4)
Essai Mazda RX-8 192ch: intérieur (2/4)
Essai Mazda RX-8 192ch: sur la route (3/4)

Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Leandrys
Invité

Un article empreint d’un grand sens de l’humour et de l’auto-dérision, mauvais jeu de mot certes, mais dont la qualité me semble néanmoins adaptée au contexte.

Puy0
Invité

« Un Jumpy a tenu à faire la course avec moi et il a gagné »

Sympa pour journaliste de faire mumuse dans la rue avec un jouet qu’on vient de lui prêter…

Mais quand même par rapport à un Jumpy .. le conducteur de la 8 devais vraiment être une QUICHE ! =D

wpDiscuz