Accueil Brève rencontre Brève rencontre: Citroën Rosalie

Brève rencontre: Citroën Rosalie

444
8
PARTAGER

Rosalie_01.jpg

La Citroën 8cv/10cv/15cv (plus connue sous le nom de « Rosalie ») était trop classique pour convaincre. Et pour la postérité, elle restera simplement « la voiture qui a précédé la Traction Avant« . Elle fut pourtant une pierre angulaire de l’histoire de la marque, précipitant la chute d’André Citroën.

C4F.jpg

Citroën est, en Europe, le pionnier de la caisse « tout acier ». Mais elle impose une industrialisation complexe et rend compliquée les modifications. Ainsi, lorsque les C4 et C6 deviennent vieillottes, il vaut mieux carrément les remplacer.

Citroen_8cv.jpg

C’est ainsi que les 8cv, 10cv et 15cv apparaissent au salon de Paris 1932. Jusqu’ici, André Citroën s’était beaucoup inspiré des productions de son idole Henry Ford. A contrario, la nouvelle gamme de voitures a été dessinée par le sculpteur Flaminio Bertoni (futur auteur de la Traction Avant et de la 2cv) et elle possède son style propre. Sous le capot, le 1,8l 36ch (10cv fiscaux) et le 6 cylindres (15cv fiscaux) 2,6l 56ch, déjà vu respectivement sur les C4 et C6.Seul le 1,5l 32ch (8cv fiscaux) est inédit. La grande nouveauté, c’est le système du « moteur flottant »: un amortissement entre le bloc et le châssis pour minimiser les vibrations. Plus généralement, la marque monte en gamme et se désintéresse des « petites voitures ».

Citroen_Petite_Rosalie.jpg

Le public juge ses lignes trop raides. Pour remonter la pente, Citroën fait tourner une 8cv pendant plusieurs mois à Montlhéry. La « petite Rosalie » roule 300 000km sans encombre et décroche de nombreux records. Du coup, les 8cv/10cv/15cv sont surnommées « Rosalie ».

Rosalie_02.jpg

Début 1934, la Rosalie reçoit un lifting; c’est la NH (Nouvel Habillage.) Insuffisant. En plus, le public attend cette Traction Avant dont il a entendu parler. A l’arrivée de cette dernière, la NH disparait discrètement des chaines…

Rosalie_03.jpgLa Traction Avant ne sauve pas André Citroën de la faillite. Michelin, principal créancier, prend alors le contrôle. En 1935, ils relancent la production de la Rosalie NH, le temps que la Traction Avant (dont le lancement fut trop prématuré) soit fiabilisée. En 1938, elle part définitivement cette fois.

Rosalie_diesel.jpg

En 1932, André Citroën contacte Sir Harry Ricardo. L’ingénieur Anglais a notamment conçu un injecteur pour diesel. Vers 1934-1935, des Rosalie diesel sont testées. Un véhicule sera présenté au salon de Paris 1936. Mais les Michelin ne croient pas au diesel, qui sera limité aux Rosalie utilitaires.

Rosalie_04.jpg

A lire également:
Brève rencontre: Citroën 22cv
Citroën, Citroën, Citroën!

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz