Accueil Brève rencontre Brève rencontre: Citroën 22cv

Brève rencontre: Citroën 22cv

1096
18
PARTAGER

Traction_22cv_2.jpgAh… La Traction Avant, dans les meeting d’anciennes, on en voit beaucoup. Hélas, dans 95% des cas, ce sont des « 11 » (dont un tiers sont « jackysées ».) Plus rarement, on voit des « 15 », des « 7 », quelques « cab’trac' » (souvent des « 11 » tronçonnées plus ou moins à la va-vite.) Mais une que vous ne verrez jamais, c’est la 22cv. première Citroën équipée d’un moteur V8.

Flaminio_Bertoni.jpg Début 1933, ça va mal chez Citroën: la Rosalie ne convainc pas, les dettes s’accumulent et André Citroën est déjà très malade. Néanmoins, il fait moderniser son usine du quai de Javel et se lance dans un projet de berline révolutionnaire. Il embauche André Lefebvre (ex-Voisin), Jean Danino (futur M. Facel Vega) et le sculpteur Flaminio Bertoni (photo.)
Citroen_22cv_1.jpgAdler, Cord, Miller ou Tracta avaient déjà fabriqué des voitures à traction avant. Le coup markerting sera de la baptiser « Traction Avant », ainsi, pour le grand public, la traction avant, c’est Citroën! En octobre 1933, le projet d’une 22cv à moteur V8 débute. Elle aura un calandre inédite et pour un rendu « en vrai », une 11cv reçoit des éléments en platre (photo.)

Essai_22cv.jpgIl faut la sortir au plus vite, pour gagner de l’argent et parce que les ventes chutent: le public en a entendu parler et l’attend. La mise au point des Traction Avant traine et le budget explose. Tant pis pour le convertisseur hydraulique inédit (trop fragile), elles auront une boite 3 vitesses normales!

1934_TAV.jpgParmi les tractions, la 7cv (1,3l, 32ch) ouvre le bal dès avril 1934, suivie par la 11cv (1,9l, 42ch) en septembre. La 15cv (6 cylindres 2,9l, 77ch) n’apparaitra qu’en 1938 et l’on attend impatiemment la 22cv (V8 3,8l, 100ch) pour le salon de Paris, en octobre. Avec 140km/h en pointe, elle serait l’une des berlines les plus rapides de l’époque.

Citroen_22cv_motor.jpgEn juin 1934, alors que les concessionnaires reçoivent les premières 7cv, le V8 qui équipera la 22cv est enfin achevé. Mais lors des essais sur route, il chauffe , consomme trop d’huile et parfois, la culasse casse. En plus, il développait 90ch (au lieu des 100 prévus.) Lorsqu’un an plus tard, Michelin arrêtera l’étude de la 22cv, il n’était toujours pas prêt pour la grande série.

1934_TAV_2.jpg3 prototypes sont présentés au salon. Plusieurs rumeurs courent aujourd’hui: que les capots étaient scellés, que les V8 étaient des maquettes en bois ou qu’elles furent transformées ensuite en 11cv et revendues…

andre_citroen.jpgMais Citroën va mal. Les banques placent Pierre Michelin à la tête de l’entreprise. Le 21 décembre, l’entreprise est mise en liquidation judiciaire et 8000 emplois sont supprimés. Michelin, son principal créancier, la rachète. Les austères Auvergnats ne veulent pas de la 22cv, trop flamboyante et trop difficile à mettre au point. Le projet est abandonné. Quant à André Citroën, homme d’affaire extravagant et pas toujours intègre, joueur de casino, Juif d’origine Polonaise: c’est une cible de choix pour l’extrême-droite et l’extrême-gauche. Il meurt le 3 juillet 1935 d’un cancer, ruiné et humilié.

Citroen_22cv_replica.jpgOfficiellement, les 20 22cv ont été détruites. La rumeur court néanmoins qu’une ou deux auraient été sauvées. Certains se sont lancés dans un vrai travail de détective pour tenter de les retrouver, en vain. D’autres, en ont fait des répliques (comme ici, dans un musée.)

Traction_22cv.jpg

A lire également:
Brève rencontre: Adler Trumpf
Brève rencontre: Tracta
Citroën, Citroën, Citroën!

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Brève rencontre: Citroën 22cv"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AFLC7
Invité
Aujourd’hui ce constructeur abandonne SA suspension, pourquoi pas une Citroën moderne à propulsion pendant qu’on y est. Citroën était un constructeur différent et ça passe mal dans un pays qui se moque des innovateurs (voir Bolloré ou Guy Nègre). Le travail de Michelin autrefois a été poursuivi avec acharnement pas Peugeot, constructeur le plus ridicule de la planète qui veut se débarrasser de l’image sportive que la GTI, la turbo 16, la 905 et ses superbes chassis lui ont apporté pour se recréer à grand frais l’image de la 203, la voiture des « timides », sans innovation, moche pataude mais rassurante.… Lire la suite >>
Nicolas Meunier
Membre

J’ai aussi entendu dire que le V8 de la 22 était trop coupleux et déchirait le berceau moteur. Le surcroît de poids dûs aux renforts nécessaires anéantissait l’avantage en performances par rapport à une 11. Ensuite, la 15 est arrivée en 1939, palliant l’absence d’un modèle plus puissant.

Charles "Light is Right"
Invité

à quand une Citroen V8 ‘neuve’ avec un look de concept car?

Thomas
Invité

AFLC7 no comment 🙄

Fredsinclair
Invité

je suis tout à fait d’accord avec AFLC7 et j’ajuterai que la non-réussite des constructeurs dans le haut de gamme tient notamment à leur frilosité, évidement ce segment ne fait pas de volume mais il est vectuer d’image ! alors nous ne sommes pas près de voir des V8 dans nos chères voitures françaises tout comme en 1938 avec la traction mais finalement la 15 avec son 6 cylindre fut une réussite

wpDiscuz