Accueil Audi Essai Audi S8 : Luxe, calme et…450 ch ! (3/4)

Essai Audi S8 : Luxe, calme et…450 ch ! (3/4)

422
12
PARTAGER

AUDI-S8_3-4-AV-file.jpg

Voilà, nous sommes à bord. Une pression longue sur le bouton de démarrage et le V10 s’ébroue. L’Audi S8 s’élance sur la route avec prudence. Et dans la douceur, au moins en attendant que le moteur ait atteint une température optimale.

 3 – Moteur et conduite

Hérité de la Lamborghini Gallardo, le V10 5,2 litres développe, sous le capot de l’Audi S8, la bagatelle de 450 chevaux à 7000 tr/min pour un couple de 540 Nm à 3500 tr/min. Suffisant pour propulser une berline de près de 2 tonnes (1940 kilos à vide) de 0 à 100 en 5,1 secondes !

La vitesse de pointe est quant à elle limitée à 250 km/h. Si le propriétaire de notre modèle d’essai confie tout de même avoir vu l’aiguille monter à une poignée de km/h au delà de cette limite, nous n’aurons pas été jusque là, le permis de conduire étant un objet trop précieux par les temps qui courent…

Cependant, même sans dépasser des limites « raisonnables », on se rend compte du punch de la S8. Elle semble faire 500 kilos de moins que son poids réel et les accélérations sont franches. Bien insonorisée, l’Audi ne fait pas vraiment profiter les occupants de ses vocalises.

AUDI-S8_3-4-AR-file.jpg

Mais à partir de 4000 tr/min environ, le grondement sourd du moteur – très différent du hurlement de la version Lamborghini – vient tout de même rappeler (un peu trop discrètement malheureusement) que la S8 sait très bien faire grimper en flèche le rythme cardiaque.

On quitte les voies rapides et leurs radars automatiques afin de partir à la découverte de la vallée de Chevreuse. Sur les petites routes, les larges pneus (265/35 R 20), le système Quattro et l’électronique embarquée font que les limites du pilote sont atteintes bien avant celles de la voiture.

AUDI-S8_v10-+-jante-hauteur.jpgLes grandes courbes sont avalées à des vitesses inavouables tandis que les changements de cap dans les enchaînements de virages se font avec précision. La direction offre un bon retour à travers le volant à trois branche en cuir.

Juger du freinage dans des conditions routières n’est pas réellement pertinent, mais à en croire ceux de nos confrères qui l’ont essayée sur piste, sa puissance tout comme son endurance sont tout à fait satisfaisant. Et pour les plus sceptiques, Audi propose des freins carbone céramique en option (9800 euros).

Au chapitre des critiques, on peut noter la boite automatique. Même en mode « sport », celle ci n’offre pas une réactivité exemplaire, pénalisant la conduite sportive. Et les palettes tournant avec le volant ne sont pas idéales.

Sur la route du retour, on se surprend à « rentrer » la sixième vitesse, calé à 2000 tr/min. Calme et luxe, l’ambiance à bord est à peine perturbée par quelques légers bruits aérodynamiques. Et de réaliser que c’est à cet exercice que la S8 est à son meilleur.

AUDI-S8_face-file.jpg

C’est peut-être même ça la véritable force de l’Audi S8 : elle incite à rouler tranquillement. Le simple fait de savoir qu’il suffit de presser 3 fois sur la palette de gauche et de mettre le pied à la planche pour qu’une furie se déchaîne sous le capot suffit au bonheur du conducteur.

Quelques accélérations en ligne droite, des dépassements instantanés, c’est tout ce que l’on souhaite. Le reste on le garde pour soi et les passagers, en réserve, plaisir égoïste de se savoir à bord de l’une des meilleures berlines du monde.

A lire également : Essai Audi S8 partie 1 et partie 2

La quatrième et dernière partie est juste après ce lien

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Essai Audi S8 : Luxe, calme et…450 ch ! (3/4)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Chucky
Invité

Tout ça, ça ne vaut pas une bonne vieille RS2.

Chucky
Invité

Expression plaisante : « Cest peut-être même ça la véritable force de lAudi S8 : elle incite à rouler tranquillement. ». Pourquoi dans ce cas ne pas plutôt choisir la version de base de l’A8 plutôt que cette péniche aux chromes de cacou ?

AmV10
Invité

Faut laisser les vitres ouvertes pour entendre le V10 chanté 😉

zorbec le gras
Invité

@Chucky la comparaison avec une RS2 ben voyons donc pourquoi pas une Lada tant qu’on y est
cette péniche aux chromes de cacou….as tu deja essayé ou vu ou entendu une S8….?

Shavo
Invité

Je suis pas sur qu’il faut laisser les vitres ouvertes, c’est pas celle la ou y’a un bouton qui enleve l’isolation phonique entre cage moteur et habitacle?

wpDiscuz