Accueil Actualités Entreprise Le groupe Chrysler dévisse: Daimler aurait-il des envies de couper la corde...

Le groupe Chrysler dévisse: Daimler aurait-il des envies de couper la corde ?

207
11
PARTAGER

DaimlerChryslerLogo.jpgAu tour du groupe Chrysler, composé de Chrysler, Dodge et Jeep, de prendre le grand toboggan emprunté par GM et Ford avant lui: 1,4 milliard de dollars de pertes pour le trimestre qui vient de s’écouler. Une grosse tache rouge sur les comptes de Daimler Chrysler, contrairement aux bons élèves de ce côté de l’Atlantique. Cela nous a valu hier une drôle de valse de la part du Grand Comptable en Chef du groupe Bodo Uebber (qui a horreur de l’encre rouge).

Premier mouvement: en réponse à des journalistes américains évoquant une cession de Chrysler: « Nous n’excluons aucune hypothèse. Nous allons commencer par analyser la situation. Ensuite, nous parlerons des mesures à prendre. Et enfin, nous tirerons les conclusions qui s’imposent. »
Second mouvement: quelques heures plus tard, un communiqué de Daimler Chrysler réaffirmant qu’il n’est pas dans l’intention du groupe de se séparer de Chrysler mais de tout revoir en profondeur.
Ca s’appelle souffler le froid et le tiède, et ça n’a pas dû réchauffer le climat dans les bureaux américains, d’autant que l’avenir immédiat ne s’annonce pas des plus radieux: l’effet de surprise qui a lancé la carrière de la 300C s’estompe, les SUV qui arrivent dans les concessions n’en sortent pas, et si la Caliber se porte bien, Chrysler n’a toujours pas de partenaire pour construire la Hornet. Sans oublier que la nouvelle Sebring n’a pas précisément fait exploser l’applaudimètre au Mondial de l’Automobile. Bien sûr, des mesures de réduction des coûts sont prévues, le mot d’ordre étant d’atteindre 1000 dollars en moins pour chaque exemplaire sorti de chaîne, mais ce ne pourra être fait que pour les modèles à venir, pas ceux déjà en production.
A moins que tout cela ne soit en fait un appel du pied vers un homme qu’une aventure récente mais inachevée a laissé avec des envies d’Amérique. Appelons-le Monsieur G.

Source: Business Week et divers.

Lire également:
Ca ne va pas Ford
GM-Renault-Nissan, le plan de dupe échoue.

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Le groupe Chrysler dévisse: Daimler aurait-il des envies de couper la corde ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
roro
Invité

A lire le Blog ces derniers temps, la CALIBER devait pourtant sauver CHRYSLER!
Pourvu que Monsieur G. ne se prenne pas pour Monsieur M.(Der Mörder) pardon MRECEDES.

papivore
Invité

ras le bol de cette pub permanente pour Mr G. LES COMPTES DE RENAULT SONT à REDRESSER EN PRIORITE.On jugera sur resultats si le bonhomme tient la route.Arretez de raconter des C…

anonymous
Invité

Mr G.?
gamin, guine, grenoble, gnôme, grenouille, gimauve, gap, goyal, garkosy…

non j’vois pas de qui vous parlez

papivore
Invité
vous etes tous en train d’encenser QHOSN alors qu’il n’a rien prouvé du tout ,ce qu’il fait chez Nissan est loin d’etre confirmé ,ce qu’il n’a pas fait chez Renault reste à faire .l’aventure amaricaine chez Renault ,on connait ,on sait ce qu »elle a couté ,le fiasco des Dauphine dans les annees 60 ,celui des ALLIANCE avec le controle d’AMC revendu pour une poignees de cerises à…chrysler.Et tant que le contribuable possedera des actions chez Renault,pas question d’aller financer les pertes de l’industrie americaine.La liste des PDG providentiels qui ont coulé leur boite est suffisamment longue et les français n’ont… Lire la suite >>
wpDiscuz