F1 GP Canada 2024 : Ferrari qui pleure, Alpine qui rit
Credit Photo - Oracle Red Bull Racing
par Thibaut Emme

F1 GP Canada 2024 : Ferrari qui pleure, Alpine qui rit

Max Verstappen qui s'attendait à souffrir au Canada a dû s'employer. Les circonstances de course ont légèrement joué en sa faveur et il remporte le grand prix du Canada 2024 devant Norris qui aurait pu gagner et Russell, frustré par cette troisième place.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Il pleut au Canada. La pluie arrive et repart. Elle a détrempé la piste qui sèche rapidement. La pluie est pourtant attendue pour le départ. Elle devrait rebattre totalement les cartes. Tout le monde semble en intermédiaire. Ah non Hülkenberg et Magnussen sont en "maxi-pluie". Pourtant les "bleus" ne sont pas aimés...

Sur la grille, George Russell est en pole avec un temps identique à Verstappen 2d (car il a signé le temps après le pilote Mercedes). Cela montre que ce GP pourrait être très incertain. Et tant mieux non ? Mercedes peut-elle remporter ce GP ? Rien n'est moins sûr.

Gros point noir pour les Français puisque la "wastegate" du turbo d'Ocon a un souci. Les premières monoplaces sont arrêtées et l'attente de mise en grille va être longue avec des pneus qui vont retomber en température. Attention aux premiers virages.

Départ - 70 tours

Verstappen semblait avoir pris un meilleur départ que Russell mais ce dernier a bien couvert le premier virage et le triple champion du monde a été prudent. Derrière cela passe. Mais le premier tour est animé avec des touchettes et des pertes de places comme pour Sainz. Leclerc est au large à l'épingle. Sainz 14e. Leclerc court-circuite la chicane. Les pneus maxi-pluie fonctionnent mieux pour le moment. Magnussen a gagné 7 places ! Les voitures sont en vrac un peu partout.

Magnussen 5e ! La pluie est à son climax à priori et il faut voir ce que va donner l'évolution de la piste. 4e pour Magnussen un tour après. 10 places en 3 tours et 9 pour Hülkenberg. Le ciel bleu réapparait. Désormais pour les équipes va se poser la délicate question de la dégradation des pneus intermédiaires si la piste sèche. Russell est toujours en tête. Ah ! Du côté de Ferrari on annonce à Leclerc qu'il y a un souci du côté du moteur mais de continuer à pousser !?

Sargeant a fait un tout droit au 6e virage, mais peut repartir après une marche arrière. Le soleil arrive et les Haas marquent le pas dans leur folle remontée. D'ailleurs Magnussen passe par les stands et repart 11e. Mais il continue de perdre des places le temps que ses intermédiaires montent en température.

Ricciardo a peut-être volé le départ. Le soleil est là et la piste évolue. Après avoir compté plus de 2 secondes de retard, Verstappen revient sur Russell.

Tour 10/70

Hülkenberg fait visiblement le pari de rester en "full wet" jusqu'à pouvoir passer les slicks. Mais, il perd beaucoup de temps pour le moment. Ricciardo le dépasse d'ailleurs. Faux départ pour Ricciardo et donc 5 secondes de pénalité. C'est peu et c'est beaucoup pour "aucun gain" au départ. Verstappen est revenu dans l'aileron de Russell. Comme il pleut, le DRS n'est pas activable pour le moment. On annonce de la pluie dans 20 minutes.

Hülkenberg change pour des intermédiaires et repart 19e. Le pari de Haas a fait long feu. La trace est sèche ou presque et on voit les pilotes se décaler pour refroidir les pneus intermédiaires. Comment les faire durer jusqu'à l'averse ? Au 15e tour, on a Russell, Verstappen, Norris, Piastri, Alonso, Hamilton, Ricciardo, Stroll, Leclerc et Tsunoda pour le top 10. Les Alpine sont 14e pour Ocon et 16e pour Gasly. Visiblement la wastegate pour Ocon tient. Raté de Verstappen au premier virage du 17e tour. Il a perdu 2 secondes environ et se retrouve sous la menace de Norris.

Le DRS est activable. Norris devrait passer Verstappen, mais après ce sera ce dernier qui l'aura...cela devrait faire les affaires de Russell devant. Albon et Tsunoda se battent pour le dernier point et la 10e place. La Red Bull et la McLaren remontent sur la Mercedes de Russell qui doit économiser ses gommes. Désormais se pose la question : changer les intermédiaires maintenant ou attendre les premiè gouttes avec le risque de se planter avec des pneus qui ressemblent maintenant à des slicks ?

Tour 20/70

Norris est 2d ! Sur la grande ligne droite du retour, il est mieux sorti de l'épingle et fini par passer Verstappen. Et Norris est déjà sur le dos de Russell ? Et Norris est premier au 21e tour. Russell se manque à la chicane et Verstappen passe la Mercedes à la réaccélération. On a donc Norris, Verstappen, Russell, Piastri, Alonso, Hamilton, Ricciardo, Stroll, Albon, et Tsunoda 10e. Leclerc n'est plus que 11e et semble souffrir sur piste sèche.

Norris a déjà 4,5 secondes d'avance ? Hallucinant en si peu de temps. Hamilton et Alonso se chiffonnent  mais l'Espagnol reste devant. La pluie menace de nouveau et est annoncée dans 2 minutes. Désormais c'est Piastri qui est dans l'échappement de Russell. Les McLaren ont l'air mieux réglées pour le sec.

25e tour, Sargeant est en tête-à-queue au 4e virage. Cela pourrait être le bon moment pour changer les pneus. Voiture de sécurité ! La Williams ne repart pas. Norris allait trop vite et n'a pas pu rentrer. Erreur de McLaren qui aurait dû demander à son pilote de ralentir au cas où. Résultat Verstappen, Russell et Piastri ont pu changer pour des intermédiaires neufs ! Après, si la voiture de Sargeant ne peut pas être évacuée rapidement, ce sera un drapeau rouge !

Norris repasse aux stands et va perdre sa première place. On a Verstappen en tête devant Russell. Puis Norris devant Piastri. Il doit être frustré. Ricciardo sert sa pénalité de 5 secondes. Il ressort 10e. Ocon est 9e avec le jeu de la voiture de sécurité et sans avoir changé les pneus. C'est un gros pari car les pneus sont bien lisses. Tsunoda a fait le même pari, à la 7e. Alors que la voiture de sécurité doit bientôt rentrer, Leclerc passe au stand et on lui met les slicks ? L'arrêt est ultra-long comme si on faisait un reboot de la voiture.

Tour 30/70

Leclerc est 19e et dernier en course en pneus slicks durs. On court de nouveau au GP du Canada ! Ferrari annonce 2 tours de pluie puis plus rien. Leclerc doit serrer les dents. Verstappen a mis Russell à plus d'une seconde, donc hors DRS. Charles Leclerc est en totale perdition sur le circuit. Mais quel dépassement d'Albon ! Il fait le freinage à Ricciardo puis s'infiltre dans la petite porte ouverte par un Ocon qui ménage ses pneus. leclerc a déjà perdu plus d'un arrêt au stand. C'était une mauvaise stratégie. Il repasse aux stands.

Maintenant, la météo annonce la fin de la pluie pour le reste du GP. Le nouveau pari des équipes et des pilotes sera le moment quand passer les slicks. Pas simple. Verstappen emmène toujours tout ce petit monde, devant Russell et les deux McLaren. Hamilton n'est pas loin de Piastri après s'être débarrassé d'Alonso. Les McLaren semblent économiser les pneus pour mieux filer plus tard ? Le calice jusqu'à la lie pour Leclerc qui a des drapeaux bleus pour laisser passer Verstappen.

On en oublie Perez qui a re-signé pour 2 ans chez Red Bull (enfin 1 an + 1 an en option). Il vient de passer péniblement Magnussen pour le gain de la 15e place. Ce GP du Canada montre de sacrées inversions de tendance avec des Ferrari "à la rue" (sans doute de mauvais réglages dès le début) avec Sainz et Gasly qui ne se quittent pas. Les deux premiers virages restent très humides et ce serait là sans doute le risque de passer en slicks.

Tour 40/70

Gasly aux stands pour passer les slicks durs ! C'est au tour d'Alpine de faire le pari des slicks. Norris fait un tout droit au premier virage. Il laisse repasser Russell et se remet devant Piastri. C'est l'abandon pour Leclerc. Pour Gasly c'était sans doute trop tôt. Bottas a attendu un peu plus et a passé des pneus medium. Hamilton rentre aux stands. Pneus médiums. C'est un pari car les autres pilotes de devant estiment que c'est un peu tôt encore.

Mais le passage d'Hamilton va faire réagir tout le monde. Sainz aux stands. Piastri rentre aux stands mais pas les trois premiers. Gasly semble enfin avoir des pneus qui fonctionnent. Alonso, Tsunoda, Stroll, Ocon, Albon, Hülkenberg aux stands. Cela s'anime ! Verstappen plonge dans les stands, comme Russell. Norris reste dehors et va tenter un "hammer time" avant de changer ses pneus. Norris continue encore. Il a 20,7 secondes sur Verstappen, mais c'est insuffisant pour un arrêt au stand tranquille.

On rappelle Norris chez McLaren. Pendant ce temps, le pari d'Ocon a payé puisqu'il est 9e. Pneus médiums pour Norris. Norris ressort en tête mais Verstappen a la traction pour lui et reprend la tête ! La Mercedes de Russell semble moins à l'aise que la McLaren de Piastri sur cette piste sèche. Russell repasse Norris dans la ligne du retour.

Tour 50/70

Même s'il a 4,5 secondes sur le second, Verstappen ne peut plus escalader les vibreurs. Il semble qu'il y a un souci avec la suspension et Max va devoir éviter les "kerbs". Et Norris repasse Russell ! Dès que l'on fait une petite erreur, cela se paie cash avec l'humidité qui reste en dehors de la trajectoire. Perez a tapé ! Il était 15e et va abandonner car l'aileron arrière est en vrac. Au lieu de stopper dans un endroit sûr, Perez a risqué de mettre des bouts partout en terminant son tour. Red Bull ne voulait pas de voiture de sécurité.

Voiture de sécurité !!! Albon a garé sa voiture sur le côté. On a Sainz en toupie dans l'herbe. Sainz a perdu sa Ferrari et Albon n'a pas pu l'éviter ! La Williams est sur le carreau. Cela va changer encore de pneus. Sainz se retire. Double abandon pour Ferrari. Finalement il n'y a que les deux Mercedes qui ont changé les pneus. Les autres non. Magnussen et Zhou aussi.

Verstappen, Norris, Piastri, Russell, Hamilton, Alonso, Stroll, Tsunoda, Ocon, Ricciardo forment le top 10. Gasly est 11e. La voiture de sécurité est toujours en piste. La safety car va rentrer à la fin du 58e tour et relâcher tout le monde. Mais c'est toujours interdit de mettre un bout de roue hors trajectoire sous peine de partir à la faute. Pas simple.

Comme la première fois, Verstappen attend de passer la dernière chicane pour relancer la course. Cela lui permet de surprendre Norris et de le mettre déjà hors zone DRS. Tiens Perez est sous enquête pour avoir rejoint les stands avec une voiture en vrac.

Tour 60/70

Ocon dépasse Tsunoda sur la ligne du retour. Il est 8e et peut apporter de jolis points à Alpine. Gasly pourrait aussi accrocher le dernier point si Tsunoda continue de souffrir sur le sec. Russell va passer Piastri. Mais Piastri insiste et pousse Russell dehors. Ca va râler dans la radio, mais Russell aurait dû ne pas insister car Piastri avait la trajectoire. Cela permet à Hamilton de passer Russell.

Hamilton passe Piastri et monte sur le podium virtuel. Il en profite pour signer le meilleur tour en course. La Mercedes semble plus rapide que la McLaren de Norris, mais c'est peut-être trop tard pour accrocher la 2de place. Devant, Verstappen a course gagnée à la régulière. Russell passe Piastri et est 4e. Tsunoda a eu un souci et Gasly est dans les points. On n'est pas passé loin de la catastrophe avec la VCARB en travers sur l'herbe et les autres pilotes qui l'évitent.

Pour Hamilton, désormais le meilleur ennemi est son coéquipier qui sent le podium possible. Ricciardo a passé Ocon pour la 8e place. A la radio, certains parlent des débris sur la piste. Va-t-on avoir une fin sous safety car ? Russell passe Hamilton et va le priver du podium ! A deux tours de la fin c'est cruel mais chez Mercedes on a donné carte blanche entre les deux pilotes du moment que cela reste propre. Gasly dépasse Ocon. Cruel pour Esteban en deux tours. Surtout qu'il y a Hülkenberg qui va chercher à lui piquer le dernier point !

Arrivée

Verstappen remporte le Grand Prix du Canada 2024. Un GP animé grâce à la pluie du début qui a cessé. Max devance Norris et Russell pour le podium. Hamilton 4e prend le meilleur tour en course. Suivent Piastri, Alonso, Stroll, Ricciardo, Gasly et Ocon qui a pu résister à la Haas. 15 pilotes terminent ce GP.

Norris a manqué d'un soupçon de chances avec la première voiture de sécurité, ou de vista. Il aurait ralentit "au cas où" il aurait peut-être pu changer de pneus comme les autres. A Miami la SC lui avait souri, pas ici. Double arrivée dans les points pour Alpine. Merci le double abandon de Ferrari ?

[Mise à jour : en fait Alpine a demandé à Ocon de laisser passer Gasly pour tenter d'aller chercher Ricciardo. Mais Gasly n'a pas rendu la place à Ocon à la fin, n'ayant pu aller cherché Ricciardo. Nouvelle épisode de la gestion catastrophique d'Alpine.]

Classement du GP du Canada 2024

  1. Max VERSTAPPEN
  2. Lando NORRIS
  3. George RUSSELL
  4. Lewis HAMILTON
  5. Oscar PIASTRI
  6. Fernando ALONSO
  7. Lance STROLL
  8. Daniel RICCIARDO
  9. Pierre GASLY
  10. Esteban OCON
  11. Nico HULKENBERG
  12. Kevin MAGNUSSEN
  13. Valtteri BOTTAS
  14. Yuki TSUNODA
  15. Guanyu ZHOU
  16. Carlos SAINZ
  17. Alexander ALBON
  18. Sergio PEREZ
  19. Charles LECLERC
  20. Logan SARGEANT

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

La pluie du départ et qui a joué avec les nerfs des équipes et des pilotes a permis d'avoir un grand prix du Canada animé. Jusqu'au dernier tour il y a eu des dépassements et deux voitures de sécurité ont aussi aidé. Mais, Verstappen gagne à la fin !

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.