par Elisabeth Studer

Chine : trop de constructeurs VE, consolidation en route

La Chine souhaite consolider son industrie dédiée aux véhicules électriques. Il est vrai que l’offre est on ne peut plus pléthorique … L’Empire du Milieu souhaite également améliorer son réseau de recharge et développer les ventes d'électricité sur les marchés ruraux.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Trop de constructeurs VE tue les VE

La Chine compte "trop" de constructeurs de véhicules électriques et le gouvernement encouragera la consolidation, a déclaré lundi ministre de l'Industrie et des Technologies de l'information Xiao Yaqing .

La promotion par le gouvernement de véhicules plus écologiques pour réduire la pollution a incité les fabricants de véhicules électriques tels que Nio, Xpeng et BYD à étendre leur capacité de fabrication en Chine.

Un secteur d’entreprises « petites et dispersées » qui doit être consolidé

"Les entreprises sont pour la plupart petites et dispersées", a constaté le ministre à propos de l'industrie nationale des véhicules électriques. « Le rôle du marché doit être pleinement utilisé et nous encourageons les efforts de fusion et de restructuration dans le secteur des véhicules électriques pour accroître encore la concentration du marché » a-t-il ajouté.

La Chine, qui a fait de son industrie des véhicules électriques la plus importante du monde, met un nouvel accent sur la consolidation des fabricants, leur nombre ayant grimpé à environ 300. Le gouvernement élabore des mesures pour freiner la surcapacité dans le secteur et canaliser les ressources vers un certain nombre de centres de production clés, a indiqué Bloomberg News la semaine dernière, citant des sources proches du dossier.

Vers un taux minium d’utilisation de la capacité industrielle

Selon Bloomberg, les régulateurs envisagent de fixer un taux minimum d'utilisation de la capacité de production industrielle. Les provinces qui ne le respecteraient pas ne seraient pas autorisées à approuver de nouveaux projets tant que la capacité excédentaire n'aura pas été exploitée.

L'accent mis sur l'évolution de l'industrie des véhicules électriques vers une base plus durable intervient alors que la Chine « chamboule» différents secteurs économiques de l'immobilier aux grandes technologies, dans le cadre de la politique du président Xi de pour remodeler l'économie et la société du pays.

Spéculations sur les puces pour le secteur automobile

Xiao a par ailleurs déclaré que le ministère accélérait les solutions alternatives pour faire face à une pénurie d'approvisionnement en puces automobiles.

Et ce, alors que le régulateur du marché chinois a infligé la semaine dernière une amende à trois sociétés de vente de puces électroniques destinées au secteur automobile pour avoir fait monter les prix, dans le but d'aider la production automobile sur le plus grand marché automobile du monde.

Une pénurie mondiale prolongée de puces a affecté les principaux constructeurs automobiles, dont Ford, Honda et le groupe Volkswagen, obligeant beaucoup de personnes à ralentir ou à réduire leur production.

Chine : un marché VE dopé aux subventions

La croissance rapide du marché chinois des véhicules électriques a été stimulée par des subventions gouvernementales visant à encourager les consommateurs à passer à des automobiles plus propres. Les subventions totales du gouvernement central pour l'achat de véhicules à énergie nouvelle se sont élevées à 33 milliards de yuans (5,1 milliards de dollars) au cours de 2015 à 2020, selon les données du ministère de l'Industrie et des Technologies de l'information.

En réponse, les autorités provinciales ont offert des allégements fiscaux et d'autres incitations aux fabricants de véhicules électriques pour qu'ils s'installent, entraînant une surcapacité. La province du Jiangsu, au nord de Shanghai, par exemple, abrite aujourd'hui une trentaine de constructeurs automobiles, dont plusieurs en faillite.

Le taux moyen d'utilisation des capacités de production des constructeurs automobiles en Chine était d'environ 53% l'année dernière, selon des calculs basés sur une publication de la province du Jiangsu à la Commission nationale du développement et de la réforme au début de cette année.

Notre avis, par leblogauto.com

Par cette rationalisation, la Chine  s’attaque désormais aux principaux facteurs freinant le développement de ce type de motorisation censé lui apporter moins de pollution et beaucoup de clients. D’autant plus que les nouvelles réglementations européennes incitent les constructeurs internationaux à produire des VE mais que la pénurie de puces ralentit leur production. L’Empire du Milieu  ne souhaite pas rater une telle « aubaine » pour se faire une place au soleil  sur le Vieux Continent. D'où l'action également sur les acteurs du secteur des puces électroniques.

Sources : Reuters, Bloomberg, Xinhua

Pour résumer

La Chine souhaite consolider son industrie dédiée aux véhicules électriques. Il est vrai que l’offre est on ne peut plus pléthorique … L’Empire du Milieu souhaite également améliorer son réseau de recharge et développer les ventes d'électricité sur les marchés ruraux.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.