Droits de douane : Volvo déplace sa production de Chine vers Belgique
par Elisabeth Studer

Droits de douane : Volvo déplace sa production de Chine vers Belgique

Impact positif pour l’emploi européen de la volonté de l’UE d’instaurer des tarifs douaniers pour freiner autant que faire se peut les ventes - massives - des constructeurs chinois en Europe ?
Volvo Cars a débuté le transfert vers la Belgique de sa production de véhicules électriques fabriqués sur le territoire chinois, anticipant une répression de l'Union européenne contre les importations que Bruxelles estime lourdement subventionnées par Pékin, indique le journal The Times.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Plan initial de Volvo de stopper ses ventes en Europe de VE produits en Chine

Selon des sources internes à l'entreprise citées par le journal, Volvo, majoritairement détenu par le constructeur chinois Geely, envisageait de suspendre les ventes de véhicules électriques construits en Chine à destination de l'Europe si des tarifs douaniers étaient introduits.

Volvo envisage désormais un transfert de production vers la Belgique

Néanmoins, le journal ajoute que le déplacement de la production des modèles EX30 et EX90 de Volvo de la Chine vers la Belgique devrait éviter la nécessité pour le constructeur de suspendre les ventes de ces modèles sur le territoire européen, et que la société avait insisté sur le fait que la suspension des ventes de véhicules électriques fabriqués en Chine n'était plus envisagée. La fabrication de certains modèles Volvo destinés au Royaume-Uni pourrait également être transférée en Belgique, selon The Times.

Enquête de la Commission européenne

Pour rappel, la Commission européenne, qui supervise la politique commerciale des 27 pays de l'Union européenne, a lancé en 2023 une enquête pour déterminer si les voitures entièrement électriques fabriquées en Chine recevaient des subventions de l’Etat chinois, faussant ainsi le marché, ce qui, le cas échéant, justifierait selon elle la mise en place de droits de douane supplémentaires.

L'enquête antisubventions, officiellement lancée le 4 octobre, peut durer jusqu'à 13 mois. La Commission peut imposer des taxes provisoires antisubventions neuf mois après le début de l'enquête.

Notre avis, par leblogauto.com

En octobre 2023, Volvo avait indiqué qu’en réponse à la forte demande, il avait décidé de produire le nouveau Volvo EX30 tout électrique dans son usine de Gand, en Belgique, à partir de 2025, augmentant ainsi la capacité de production de son petit SUV.

Dévoilé en 2023, le Volvo EX30 a remporté plusieurs prix importants, notamment celui de la voiture de l'année décerné par The Sun UK et celui du petit SUV/Crossover de l'année décerné par le Sunday Times UK.

La production de l'EX30 a débuté à l’automne 2023 à Zhangjiakou, en Chine. A cette date, le constructeur indiquait d’ores et déjà que la décision de construire également l'EX30 à Gand renforçait sa capacité de production pour répondre à la demande attendue de l'EX30 en Europe ainsi que pour l'exportation mondiale, et reflétait l'ambition de Volvo Cars de construire le plus possible ses voitures là où elle les vend.

Ajoutant que cette stratégie lui permettait d’avoir une grande souplesse de production, le constructeur ajoutait que l'EX30 jouait « un rôle crucial dans la réalisation de ces ambitions », Volvo Cars s'attendant à ce qu'il contribue de manière significative à ses objectifs de croissance et de rentabilité. Ajoutant : « l'EX30 est donc une pierre angulaire de la transformation stratégique en cours de Volvo Cars ».

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Volvo Cars a débuté le transfert vers la Belgique de sa production de véhicules électriques fabriqués sur le territoire chinois, anticipant une répression de l'Union européenne contre les importations que Bruxelles estime lourdement subventionnées par Pékin, indique le journal The Times.
Selon des sources internes à l'entreprise citées par le journal, Volvo, majoritairement détenu par le constructeur chinois Geely, envisageait préalablement de suspendre les ventes de véhicules électriques construits en Chine à destination de l'Europe si des tarifs douaniers étaient introduits.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.