Accueil Renault Renault : JV avec Geely pour Chine et Corée du Sud

Renault : JV avec Geely pour Chine et Corée du Sud

0
61
PARTAGER

Renault et Geely Holding Group, le plus grand groupe automobile privé chinois propriétaire de Volvo, ont annoncé lundi avoir signé un protocole d’accord (« Memorandum of Understanding ») en vue d’établir de nouvelles formes innovantes de partenariats. Et tout particulièrement dans le domaine des véhicules hybrides.

Co-entreprise Renault / Geely

Renault souhaite relancer ses activités en Chine en fondant une entreprise commune avec Geely Holding Group. Un rapprochement qui voit le jour un an après que le groupe automobile français a mis fin à ses précédentes opérations sur le premier marché mondial.

Tôt dans la matinée, des sources proches du dossier indiquaient que la future entreprise produirait et vendrait des véhicules hybrides de Renault en Chine en utilisant les technologies, les chaînes d’approvisionnement et les usines de Geely, tandis que le groupe français se chargerait de la commercialisation et du marketing.

Véhicules hybrides sous marque Renault en Chine

En Chine, les deux partenaires introduiront conjointement des modèles de véhicules hybrides sous la marque Renault.

Selon plusieurs sources, Renault et Geely envisageraient également de développer des véhicules entièrement électriques via cette coentreprise.

Projet de production en Corée du Sud

Dans le cadre de ce partenariat, Renault et Geely sont également accordés pour étudier la mise en place d’une possible entreprise commune en Corée du Sud pour y vendre les véhicules hybrides de Geely, alors que Renault est implanté dans ce pays depuis plus de deux décennies.

Les deux partenaires étudieront également la possibilité de localiser la production de véhicules sur la base des plateformes « Lynk&Co », afin d’aider Renault Samsung Motors (RSM) à élargir sa gamme.

Geely déjà partenaire de Daimler … lui-même partenaire de Renault

Vers la création d’une future entité Renault-Geely-Daimler ? La nouvelle co-entreprise Renault / Geely serait de même type que celle fondée par Geely avec Daimler. Elle serait toutefois totalement indépendante de cette dernière, alors que le constructeur français et Daimler sont déjà partenaires par ailleurs.

On ne sait pas précisément dans l’immédiat comment ce nouveau partenariat affectera les opérations communes du groupe français avec Nissan, ni dans quelles usines seront produits les véhicules de la coentreprise Renault-Geely.

Notre avis, par leblogauto.com

Après avoir dissout en 2020 sa coentreprise avec Dongfeng Motor, Renault ambitionne de retrouver une place sur le marché chinois. Geely devrait l’y aider.

Un document consulté par Reuters indique que la coentreprise Renault – Geely se fixerait dans un premier temps comme priorité les marchés chinois et sud-coréen pour élargir par la suite ses activités aux marchés asiatiques à forte croissance.

Reste tout de même à savoir comment Nissan devrait être positionné dans cet « ensemble » …

Sources : AOF, Renault, Reuters

A lire également :

. Smart annonce son nouveau SUV, né chez Geely

. Chine : Renault cesse sa coentreprise avec Dongfeng et change de stratégie

Poster un Commentaire

61 Commentaires sur "Renault : JV avec Geely pour Chine et Corée du Sud"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Événement plutôt mal vu actuellement en bourse …. -1,70 % sur l’action !
Je suis d’accord avec les traders, est-ce une bonne nouvelle ?
Comme pour la provenance de la Dacia Spring … C’est bien et ce n’est pas bien à la fois.

Nithael70
Invité

De nouveau du « Volvo » dans les Renault HdG ? Manque plus que Peugeot et un PRV electrique 🙂 (j’ai mis un smiley avant qu’un donneur de leçon prenne ça au premier degré)

Frédéric LANGLOIS
Invité

On va dire qu’une « PRV électrique » n’est ni pire ni mieux qu’une Porsche « Taycan Turbo » S !

SGL
Invité

J’aurais préféré une solution plutôt Européenne à moins que cela soit destiné uniquement pour les marchés asiatiques ?

Itrk
Invité

Non nous ne sommes pas un premier avril… voilà une bien mauvaise décision et comment nos marques deviennent dépendantes de la chine! Les JV ne sont un avantage que pour les chinois Renault va le regretter

nick
Invité

Geely, propriétaire de Lotus, avec qui Renault va développer la prochaine Alpine électrique.
Pas étonnant que le partenariat grandisse.
D’autant qu’en stratégie marketing ça semblerait peut-être pas idiot d’aborder le marché Chinois avec un positionnement Alpine… alors, plutôt des Renault ou des Alpine prochainement en Chine ? Peut-être les deux !

Itrk
Invité

+ de Renault ou alpine en chine.. sachant que 1 les chinois détestent les voitures françaises.
2 depuis peu le gouvernement taxe à fond les marques étrangères en chine.
3 ils insistent sur le fait que consommer occidental c’est mal vue et il faut consommer du produit chinois locale…

Encore une fois c’est une JV pour récupérer des stratégies et platforms comme sait bien le faire Geely..

Thomas
Invité

C’est plutôt Renault qui récupère de la techno de Geely 🙄

Nithael70
Invité

Pas sur les petits vehicules(spring, zoe, twizy…)

Itrk
Invité

Exactement et aussi mpv qui marche très fort ici

Itrk
Invité

Je travaille justement en chine dans le secteur de l’automobile… Geely est très connu pour ne pas payer les fournisseurs et partir sans jamais donner aucune nouvelles.. tant que tu n’as pas bossé en chine tu ne peux comprendre les chinois. Ils ne sont pas intéressés pour partager avec les « foreigners »surtout depuis la nouvelle politique pro Chinese pro CCP…

SGL
Invité

@Itrk
Pourquoi que « les chinois détestent les voitures françaises. » ???
Causes historiques ?
Le style ?
La propagande gouvernementale ?
Ou autre chose …

Blouge
Invité
@SGL Disons que les marques françaises et notamment Citroën ont complètement loupé leur arrivée sur le territoire il y a 25 ans. La France avait une très très bonne image a l’époque (grâce à l’industrie du luxe), et donc les constructeurs ont beaucoup joué sur ça et n’ont fait aucun effort pour proposer des produits au goût du jour. Au final, Citroën a balancé des ZX à la fiabilité désastreuse alors qu’à côté Volkswagen importait des Santana indestructibles, que tu vois d’ailleurs encore aujourd’hui de temps en temps dans la rue. Et depuis lors, la France a une réputation exécrable… Lire la suite >>
wizz
Membre

Tiananmen, c’était en 1989
La même année, la France fêtait le 200e anniversaire de la révolution française, la liberté, le droit de l’homme…. La France avait condamné fermement la répression chinoise…et elle était la seule (à gueuler autant)
A la même époque, la France avait négocié un gros contrat d’armement avec Taiwan (les frégates) dont la Chine était fermement opposé
Par la suite, venait donc des « directives » du PCC, et Citroen déclinait face à VW. Dans ces années 80 début 90, la notion de qualité/fiabilité était le cadet des soucis. La Chine de l’époque n’était pas comparable avec celle d’aujourd’hui.

Amazon
Invité

C’est la différence entre la France et L’Allemagne. Nos politiques sont très enclins à donner des leçons de démocratie aux autres quitte a obéré le développement commercial de ses entreprises, l’Allemagne est plutôt brossage dans le sens du poil et business à tout va.
A choisir, je préfère quand même la position française.

Silent Laughter
Invité

« Pourquoi que « les chinois détestent les voitures françaises. » ??? »
Après l’échec de Citroën Xsara, le dernier modèle on dirait ‘décent’, les véhicules français commercialisés sur le marché chinois ont toujours été les versions « monkey ». Inférieur que leurs homologues en Europe. Un exemple : la Peugeot 207 en Chine était un facelift de la 206.
Les chinois ont peut-être un goût ennuyeux mais ils sont pas stupides.

SGL
Invité

Merci @Blouge & @Silent Laughter, pour vos réponses.

greg
Invité

Je t’ ai pourtant deja fourni ces memes reponses sur ce blog a de nombreuses reprises lors de tes delires sur PSA et la Chine 🙂

SGL
Invité

« …de tes delires sur PSA et la Chine » c’est quoi ces histoires !?
Les dés ont toujours été pipés en Chine depuis 10 ans… Il faut dire que la diplomatie française pardonne moins que l’Allemagne sur le terrain international.

greg
Invité

Oui oui, comme quoi cela n’ a jamais ete rentable, toussa.
Je ne saisi pas le rapport avec la diplomatie francaise qui de toutes les manieres est aussi molle que la diplomatie allemande en la matiere 🙂

SGL
Invité

Il suffit de faire le bilan de 15 ans de Merkel des relations « privilégiées » au déprimant des intérêts Europe, entre l’Allemagne et la Chine.

restifer
Invité

il a raison, tu es vraiment en train de délirer sur la Chine. Tu manques de discernement et de nuances. Il est plus intéressant d’analyser calmement les rapports de force que de tomber en mode binaire

Itkr
Invité

Donc en gros vous préférez juste critiquer et descendre les marques françaises. Ne venez pas pleurer quand tt sera racheté par des groupes chinois.. on voit déjà la situation dans laquelle ce pays nous a mené depuis février 2020

greg
Invité

« depuis peu le gouvernement taxe à fond les marques étrangères en chine. » Ah bon? Source?

Itkr
Invité

Ma source je travaille dans l’automobile ici en chine. Sinon Google est ton amis.

greg
Invité

Moi aussi je travaille dans l’ automobile et personne en charge de la Chine chez nous n’ est au courant de cette fameuse taxe. J’ avais donc de gros doutes.
En general quand quelqu’ un affirme quelque chose dont personne n’ a entendu parler, et que quand on lui demande la source, si il repond « google est ton ami », cela veut dire que ce sont des conneries et que la personne ment.
Merci donc d’ avoir confirme 🙂

SGL
Invité

Ne serait-ce par représailles
« Ouïghours : la Chine pousse les marques étrangères à se positionner »
https://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/ouighours-la-chine-impose-aux-marques-etrangeres-de-choisir-leur-camp-1301477

wpDiscuz