Accueil Electriques L’ACEA exhorte l’UE à développer les bornes de recharge publiques

L’ACEA exhorte l’UE à développer les bornes de recharge publiques

0
47
PARTAGER

L’Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA) redoute désormais que ses « efforts » pour développer et produire véhicules électriques s’avèrent vainsfaute de bornes de recharges …. Ce qui peut être considéré comme le lobby automobile au sein de l’Union européenne affirme désormais que Bruxelles devrait fixer des objectifs contraignants pour que soient mis en place un million de points de recharge publics pour les véhicules électriques d’ici 2024 et trois millions d’ici 2029.

L’ ACEA souhaite que l’UE mette en place des objectifs fermes

Dans une lettre adressée à Bruxelles et rédigée conjointement avec des groupes de consommateurs et de transport durable, l’ACEA plaide pour la mise en place d’objectifs fermes, arguant notamment que de telles mesures aideraient les constructeurs automobiles et les exploitants de réseaux électriques à planifier à l’avance.

«La Commission européenne doit agir rapidement et fixer des objectifs contraignants pour la montée en puissance des infrastructures de recharge dans les États membres», a déclaré le président de l’ACEA, Oliver Zipse, également directeur général de BMW.

«Sinon, même les objectifs de réduction actuels dans la lutte contre le changement climatique sont menacés», a-t-il déclaré.

Les ventes de véhicules électriques prennent de l’ampleur

Cette démarche de l’ACEA voit le jour alors que les ventes de véhicules électriques se développent depuis quelques mois sur le Vieux Continent.

Un phénomène dû à plusieurs facteurs : de plus en plus de modèles électriques sont lancés par les constructeurs pour notamment se conformer aux règles d’émissions plus strictes de l’UE, tandis que plusieurs gouvernements ont introduit des subventions en faveur de ce type de motorisation dans le cadre de plans de relance mis en place pour lutter contre la crise économique et financière consécutive à la pandémie du Covid19.

Les bornes de recharge en nombre insuffisant, de multiples modes paiement

Le déploiement de bornes de recharge publiques, permettant d’offrir une alternative à une recharge recharge sur le lieu de travail et à domicile, n’a pas été des plus rapides.

Autre problématique et non des moindres : l’existence de multiples tarifs et modes de paiement. Ce qui est loin de simplifier les choses et ne facilite pas l’usage de véhicules électriques.

Selon les chiffres communiqués par le secteur, en 2020, l’UE disposait de 224 538 points de recharge publics, répartis principalement dans quatre pays (Pays-Bas, Royaume-Uni, Allemagne et France).

Face à un tel constat, le courrier, également signée par le lobby des consommateurs BEUC et le caucus Transport & Environnement (T&E), exhorte la Commission à créer des normes communes.

Tout en exhortant Bruxelles à fixer un objectif pour environ 1000 stations d’hydrogène d’ici 2029.

Notre avis, par leblogauto.com

Cette demande intervient alors que le gouvernement allemand a approuvé la semaine dernière un projet de loi visant à créer 1 000 bornes de recharge rapide le long des autoroutes d’ici la fin de 2023, prévoyant à cet effet 2 milliards d’euros de dépenses.

En novembre 2020, lors d’une rencontre avec la presse économique à Francfort, Hildegard Müller, présidente de l’Association de l’industrie automobile (VDA), avait déclaré que pour atteindre l’objectif d’un million de points de charge publics installés outre Rhin d’ici 2030 – comme le prévoit le gouvernement allemand –  environ 2 000 nouveaux appareils  devraient désormais être installés chaque semaine, alors qu’à cette date, seuls 200 bornes étaient mises en place de manière hebdomadaire.

Selon elle, les objectifs eux-mêmes ne seraient pas à la hauteur de la demande future et actuelle. Elle estime en effet que le nombre d’un million de bornes de recharge « est bien trop faible pour l’ensemble de l’Europe ». Pour remédier à cette situation, la Commission européenne devrait « élaborer des plans d’action conjoints avec les États membres », avait-elle conclu.

Rien ne sert de courir …. il faut partir à temps … et si les incitations à l’achat permettent de doper les ventes de véhicules électriques et relancer l’économie, il n’en demeure pas moins que l’impact du développement de ce marché sur les infrastructures n’a pas été assez pris en compte par les gouvernements.

Reste que le fait ne pas vouloir se confronter au problème dès aujourd’hui devrait entraîner très rapidement d’importants goulets d’étranglements et des difficultés logistiques majeures. Sans compter sur l’impact de l’essor des motorisations électriques sur les réseaux d’approvisionnement en énergie …

Deux menaces mises en avant dans le courrier de l’ACEA.

Sources : AFP, ACEA

Poster un Commentaire

47 Commentaires sur "L’ACEA exhorte l’UE à développer les bornes de recharge publiques"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Tcho
Invité

C’est bien ce que j’écrivais sur un précédent topic Mr Emme, les politiques sont très forts pour faire de grandes déclarations, pour agir, ça c’est plus compliqué.

Il faut un Napoléon des temps modernes qui engendre de grandes transformations à l’échelle européenne.

EDF, France Telecom, SNCF, EADS, Airbus. Il faut une compagnie européenne des bornes.

Et il faut réinventer les stations à électricité avec des bornes d’arcades pour passer le temps. Y a des affaires lucratives à développer.

amiral_sub
Invité

j’aime bien les exemples: edf: entreprise publique franco française avec une partie du capital ouvert, France Telecom entreprise publique privatisée (devenu Orange) plutot mondialisée, sncf entreprise publique franco française, eads a été renommé airbus, privé société européenne. Bref y a de tout dans vos exemples

Klogul
Invité

cela montre bien une volonte politique incoherente et mal organise, on pousse pour le ve mais sans s assurer que l infrastructure necessaire soit disponible (on ne parle pas encore de la production d electricite dont les enr avec leur rendements d exploitation miserable)

SGL
Invité

« …dont les enr avec leur rendements d exploitation miserable) »

… mouais…l’hydraulique, c’est entre 15 et 20 € le MWH, la production d’électricité hydraulique coûte donc de 2 à 5 fois moins cher que la production d’énergie nucléaire.
Et l’éolienne nouvelle génération sera moins cher que le nucléaire avec EPR !

SGL
Invité

Si l’on reste à 150 km autour de la maison avec son point de recharge pour la nuit… C’est déjà un faux problème !
La VE est déjà parfaitement adaptée pour les gens qui ont un jardin ou un garage avec une prise renforcée….paradoxalement, ce n’est pas le cas pour plus de 90 % des urbains.
Les choses n’ont pas réellement changé depuis 10 ans.

SGL
Invité

Le jour où la VE devra remplacer 100 % des voitures thermiques… le problème se posera réellement… Mais ce n’est pas avant 2040.

Mwouais
Invité

@SGL : c’est le lobby électrique qui pousse à l’investissement alors ?

Marrant, le lobby pétrolier existerait partout et la force du mal qui dirige le monde mais le lobby électrique existerait il seulement et seulement pour le bien de l planète, oui oui.

amazon
Invité

@ SGL, c’est l’oeuf et la poule: qui est arrivé le premier? Sans réseau, il n’y aura pas de transition vers l’électromobilité et sans voiture électrique, pas besoin de réseau.

la volonté politique est de réduire les émissions polluantes. En dehors d’une réduction drastique de nos déplacements, seule la solution électrique est techniquement envisageable.

Donc oui, c’est au politique d’imposer les bornes sinon il n’est pas cohérent avec l’objectif d’emission de CO2.
l’Europe peut obliger à ce que chaque état membre dispose d’un nombre suffisant de bornes.

SGL
Invité

Actuellement, 95 % des recharges se font à la maison la nuit !
Voit-on beaucoup de VE sur les bords de la route en panne « sèche » !???

SGL
Invité

Avant…Il y a encore 5 ans les VE faisaient difficilement plus de 100 km … Aujourd’hui 300 km, c’est déjà la norme… Demain 500 km pour des VE généralistes et + de 800 km pour les HDG certainement.
Alors les recharges sur les routes, l’intérêt n’est pas aussi important que cela !
Faisons déjà de sorte que les citadins puissent brancher correctement sans que cela coûte une fortune pendant les nuits leurs futurs VE tranquillement… Ce qui n’est absolument pas le cas… Pour 50 à 60 % de la population !

Polaris
Invité

Nous sommes bien d’accord: ce qu’il faut, c’est un déploiement massif de bornes de recharge 3 ou 7kW dans les rues, pour les citadins qui utilisent leur véhicule tous les jours – cas de figure très répandu en-dehors des 7 ou 8 grandes agglomérations françaises…

Polaris
Invité
Vous prenez le problème à l’envers: c’est bien parce que la recharge quotidienne de son VÉ est quasi impossible lorsque l’on ne peut pas le faire à domicile, que 95% des VÉ sont rechargés… à domicile ! Petit rappel: près de 50% des automobilistes n’ont pas de place de parking attitrée… et penser que cela ne concerne que des citadins qui n’ont pas besoin se leur voiture personnelles pour aller travailler est la aussi une lourde erreur: dans ma préfecture, 30% des actifs travaillent à plus de 25km de leur domicile… ils ont donc besoin de leur voiture tous les… Lire la suite >>
SGL
Invité

@Polaris, les trajets moyens sont de 30 km en France et en Europe, l’autonomie moyenne des VE est de 300 km.
Beaucoup de gens qui ont une VE , que je connais branche leur VE qu’une fois par semaine… Mais personnes ou très peu prennent l’autoroute pour voyager avec.
Faire une VE pas chère qui fait 1 000 km pour l’autoroute… Ça n’existe pas encore, alors laissons aux diesels modernes qui le font très bien.
Bref, ne brûlons pas les étapes…

Klogul
Invité

mais bien sur sachant que la vaste majorite ne possede pas de maison mais habite dans des appartement… donc ca n est pas un faux probleme.

De plus on voit bien que vous n avez pas eu un vehicule electrique sur la longue duree… sinon vous discours utopiste aurait deja change.

Thibaut Emme
Admin

@Klogul :  » la vaste majorite ne possede pas de maison mais habite dans des appartement » >> Alors oui mais non 🙂 la majorité des Français habitent dans un logement individuel. Cf INSEE.
Cela ne veut pas dire maison isolée mais c’est différent du « collectif » (en gros immeuble ou maison divisée en appartements).
https://www.insee.fr/fr/statistiques/3303460?sommaire=3353488

Le pbm n’est pas le logement individuel, mais l’emplacement de stationnement à toute proximité du logement.
Là c’est différent, de nombreux logements individuels n’ont pas d’emplacements à disposition pour tirer un câble sans passer par la voie publique.

ema_
Invité

@Klogul : je ne comprends pas votre remarque concernant un VE sur la longue durée.

Klogul
Invité

le en electrique on se rend compte des problematiques ( nombre de bornes, problematique d acces)

ema_
Invité
@ Klogul – tout à fait d’accord. J’ai une zoé depuis plus de 4 ans, avec une borne de recharge à domicile (pavillon actuellement, bientôt parking souterrain d’un immeuble collectif avec prise de recharge). J’ai besoin d’une deuxième voiture plus grande et thermique (vacances, longs trajets) – diesel parce que plus efficace dans son domaine d’utilisation que l’essence. La voiture électrique dans les conditions de recharge à domicile, c’est très peu de contraintes (une fois intégré la contrainte majeure d’avoir une deuxième voiture). Je ne charge pratiquement jamais en dehors de chez moi, et quelque fois chez Ikea. En ce… Lire la suite >>
Mwouais
Invité
Dans trop polémiquer sur ce calcul de réduction de production CO2 grâce à ta voiture électrique sous incidence forcément du parc nucléaire, 4 ans et demi 1,3tonnes de carbone; c’est je suppose, sans prendre en compte le recyclage batteries, soit… C’est aussi en ayant la capacité de profiter d’un autre véhicule qui, thermique offre une polyvalence plus grande les jours où… Pour expliquer l’incidence marginale de ce beau geste, un humain produit ce tonnage également au bout de 3 ans, par sa simple respiration. Je n’ai jamais entendu un homme politique demander le contrôle des naissances. Que tu prennes plaisir… Lire la suite >>
ema_
Invité

Je suis d’accord pour le coté marginal du beau geste, mais un VE en France (nucléaire) émet 60g de CO2 au km, le VT équivalent est à plus de 120g au 100 km (en conditions réelles, bouchons le matin.)

la zoé était d’occasion, elle avait déjà plus de 50 000 km (donc remboursé sa dette carbone liée à sa fabrication, et probablement son recyclage) – donc les km parcourus en électrique en France (dans ces conditions) émettent 2 fois moins de CO2 qu’en thermique. C’est peut être une goutte d’eau, mais elle existe.

Thibaut Emme
Admin
@ema_ : « les km parcourus en électrique en France (dans ces conditions) émettent 2 fois moins de CO2 qu’en thermique. » >> En fait non, c’est largement moins 🙂 Prenons un mix carbone pour le kWh électrique en France de 70 gCO2eq/kWh. Supposons que vous consommiez 15 kWh/100 km avec votre Zoe d’occasion (facile à obtenir normalement). Cela fait donc 1,05 kg aux 100 km soit 10,5 g/km. Allez on va prendre de la marge pour les pertes, etc. on considère qu’une Zoe (ou un VE léger) c’est 12 à 15 g/km. On est donc plutôt entre 8 et 10 fois… Lire la suite >>
Didouda
Invité
Exact, je rajouterais que 120gr  »réel » de Co2 au km, ça équivaut à une consommation réelle de 5,1L/100 pour une essence et 4,4L/100 pour une diesel. C’est faisable, mais c’est loin d’être la norme sur la route (surtout en ville), même pour une citadine. À quoi il faut rajouter le Co2 émis par l’extraction/transport/raffinage/distribution de l’essence, qui ne pousse toujours pas derrière les stations-service. En prenant en compte la vrais consommation moyenne des VP, en France + une estimation des rejets de Co2 émis du puit au réservoir pour 1 litre de carburant (estimation plus complexe, variant selon la méthode… Lire la suite >>
ema__
Invité

@ Thibaut, … chut, je sais bien que mes 15 à 16 kWh/100 km sont nettement en dessous de 60g/100 km. Mais c’était pour éviter de trop « survendre » le VE, en intégrant tout et le reste. Et j’avais du mal à être en dessous de 6l/100 km avec ma clio III 75 CV en « ville », malgré son poids réduit et une conduite souple (mais 10 km, donc 5 dans des pseudos bouchons, à froid..) . voila voila.

amiral_sub
Invité

55% des logements sont des maisons

Klogul
Invité

les chiffres brut ne veulent rien dire quid des zones fortement urbanises qui seront les clients de ve? le ratio ne sera pas du tout le meme…

SGL
Invité

Dans tous les cas 30 % des Français pourraient « facilement » avoir une VE pour remplacer leur VT … En partant du principe qu’ils ne partent pas pour tous les WE à Barcelone de Paris. 😉

Mwouais
Invité

D’accord mais ensuite on une fraction importante de personnes qui ne sont pas en couple ( 1/3) et qui comme Ema trouve peut-être que le véhicule principal doit avoir une autonomie suffisante pour s’affranchir des incertitudes des recharges si je lis bien son commentaire. Je suppose que pour Ema, son conjoint /cohabitant /mari roule en thermique. Doit-il obligatoirement passer aussi vers l’électrique ?

ema_
Invité
le conjoint roule en pass navigo. Nous n’utilisons que très rarement les 2 voitures simultanément. La 2ème voiture ne roule que lorsque nous avons besoin de transporter plus de 5 personnes, de transporter des trucs lourds, ou d’aller à plus de 50 jm de chez nous (en gros, les vacances, 4 semaines par an, et quelques week-end). La solution de la location, étudiée, a été écartée car trop contraignante (pas de loueur à proximité, horaires non compatibles) et pas de possibilité de faire de la conduite accompagnée ou jeune conducteur (les enfants grandissant). C’est un luxe qui nous donne du… Lire la suite >>
Mwouais
Invité
@Ema : c’est bien sur cette notion de luxe que mon esprit bloque sur la taxation du moyen de transport des gens et de leur future interdiction à entrer en ville. Peut-on mettre encore plus sous pression la femme célibataire avec 3 enfants et des grands parents à 600km de chez elle ?, des célibataires endurcis même mais au goût de voyage quoique sans les ressources nécessaires, des habitants de banlieue lointaine mais en appartements, etc. Qu’on demandent aux gens de passer à la voiture électrique pour le confort des villes : ok Qu’on demande aux gens de passer à… Lire la suite >>
C Ghosn
Invité

@mwouais

« Mais qu’on fasse croire à un miracle qui sauve la planète pour tirer du fric des poches de certains, empêcher certains plaisirs coupables multicylindres et bannir une technologie efficace quoique à consonance allemande de chez Rudolf, c’est autre chose.  »

Exactement surtout que changer son régime alimentaire abaisse plus ces GES que n’importe quel transport…..

ema_
Invité

Rien n’empêche de faire les 2 !

SGL
Invité

« Ainsi 68% des personnes vivent dans une maison en France. » 😉

Nithael70
Invité

C’est un vrai probleme pour la majorité des français. Tout le monde ne vis pas en pavillon, ni n’a une place de stationnement fixe, et est encore moins proprietaire.

Thibaut Emme
Admin
« C’est un vrai probleme pour la majorité des français. » >> Quelques chiffres INSEE… Au 1er janvier 2018, 58 % des ménages métropolitains sont propriétaires de leur résidence principale. >> Ah déjà « est encore moins propriétaire » cela part mal 🙂 En 2019, l’habitat individuel représente 55,9 % des logements : il est majoritaire parmi les résidences principales comme parmi les résidences secondaires et logements occasionnels. >> Ah ben là non plus la majorité n’est pas en collectif. Reste à connaître le % de personne en logement individuel n’ayant pas de place de stationnement devant chez lui et zou on tord le… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

Quand est-ce que l’ACEV va se pencher sur la pollution par vidéo incluses sur des blogs ?

Je sais que ça remonte mais là on doit avoir dépassé la plus haute direction et il faut que cela redescende vers le programmeur ?

seb
Invité

uBlok Origin

Mwouais
Invité

@Seb : je me doute que des moyens existent mais quel sens si chacun doit passer par l’installation d’un bloqueur ?

Est-ce que la poussière doit être mise sous le tapis ?

Thibaut Emme
Admin

A un moment quand on coupe les revenus d’un site…

versdemain
Invité

Pour moi, le vrai problème des vidéo est qu’elles donnent l’impression de repasser en boucle d’anciennes vidéo de plus d’un an déjà.

A la vitesse d’évolution des nouvelles techno dans les voitures, on va bientôt avoir l’impression de vidéo retro-mobile.

Ou alors il faudrait se mettre à créer de nouvelles vidéos modernes, et par exemple en rapport avec les articles publiés !

Mwouais
Invité

@TE : ah, mais informez nous et le supplice sera plus silencieux.
N’existe t’il pas une seule méthode moins invasive?

ema_
Invité

@ Mwouais : je vous propose de mettre nos retours sur les vidéos à cet endroit :

https://www.leblogauto.com/2021/02/podcast-133-lessentiel-de-semaine-automobile-leblogauto-com.html#comment-1319281

Mwouais
Invité

J’ai été mettre uun +1 à votre commentaire.

Toutefois ces vidéos pourrissent chacun des posts et je l’utilise en fil rouge. C’est mon côté comique de répétition, u’ souvenir de Monty Python Flying Circus

Xavier
Invité

Dés que la pub vidéo apparait, on s’empresse de faire un clic sur la croix afin de la supprimer, donc on ne la regarde jamais. Sur 1 téléphone c’est peut être plus compliqué.
De ce fait ça ne sert pas à grand chose sauf à vouloir agacer le lecteur mais l’objectif n’est que partiellement atteint.
Allez, courage encore un petit effort 😉

wizz
Membre

un petit effort
une petite amélioration…..

….supprimer la croix.

amiral_sub
Invité

ils ont totalement raison

wpDiscuz