Accueil Audi Audi envisage d’avoir sa propre infrastructure de recharge

Audi envisage d’avoir sa propre infrastructure de recharge

0
59
PARTAGER

Audi envisage de mettre en place sa propre infrastructure de recharge pour véhicules électriques. Objectif : pallier le manque de bornes de recharges publiques …. et concurrencer Tesla dans un domaine qui constitue un des principaux atouts du constructeur américain.

L’infrastructure de recharge publique pourrait être insuffisante aux yeux d’Audi

Le patron de la marque Premium du groupe Volkswagen, Markus Duesmann, a ainsi déclaré au quotidien économique Handelsblatt qu’au moins 30% des voitures Audi vendues en Europe seraient électriques d’ici 2025 et que l’infrastructure de recharge publique pourrait ne pas être suffisante.

« Nous ne voulons pas que les ventes de nos véhicules échouent en raison d’un manque de bornes de recharge » a ainsi déclaré le dirigeant.

Présentation d’un projet au conseil d’administration de Volkswagen

Duesmann a présenté au conseil d’administration du groupe Volkswagen un projet de de création d’une infrastructure de recharge rapide dotée au minimum de 200 stations, mais pouvant s’étendre jusqu’à 400 unités.

Porsche, une autre marque du groupe, pourrait également faire partie du réseau de recharge exclusif, selon le Handelsblatt.

Vives critiques de l’Association fédérale allemande pour la mobilité électrique (BEM)

L’Association fédérale allemande pour la mobilité électrique (BEM) a vivement critiqué les projets d’Audi, selon le journal. Selon elle, le projet ne serait « pas conforme aux lois spécifiques existantes et à leurs définitions, manquerait de connaissances sur les fondamentaux électrotechniques, de connaissances sur les principes fondamentaux de la réglementation pour les structures orientées vers le marché et de compréhension globale de l’ électromobilité, des entraînements électriques et de l’infrastructure associée ».

Ministère des Transports : près de 2 mds d’E pour l’infrastructure de recharge sur autoroute

Le ministère allemand des transports prévoit quant à lui d’investir près de deux milliards d’ euros pour augmenter l’infrastructure de recharge des véhicules électriques le long du réseau autoroutier national, l’Autobahn.

D’ici la fin de 2023, environ 1000 bornes de recharge devraient être construites sur l’autoroute et dans les régions reculées du pays, selon un projet du ministère des Transports.

Notre avis, par leblogauto.com

Le manque d’infrastructure de recharge est souvent considéré comme un goulet d’étranglement pour le déploiement de millions de voitures électriques au cours de la prochaine décennie. Les ventes de voitures électriques ont considérablement augmenté grâce aux programmes de soutien nationaux mis en œuvre outre Rhin au cours des derniers mois.

Outre les bornes de recharge publiques, la possibilité de recharger les voitures électriques à domicile ou sur des sites commerciaux, tels que les lieux de travail ou les parkings des supermarchés, est considérée comme essentielle pour pouvoir fournir l’infrastructure nécessaire à l’électrification de l’ensemble du parc automobile allemand.

Sources : Handelsblatt

Poster un Commentaire

59 Commentaires sur "Audi envisage d’avoir sa propre infrastructure de recharge"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

L’Allemagne a une ligne directe avec le dieu Eole, pour qu’il souffle quand c’est nécessaire, quand il y a une forte consommation, et retient son souffle quand il n’y en a pas…

https://www.vive-le-nucleaire-heureux.com/images/Textes-blog/2018-08-18/08.jpg

lym
Invité

Si on se paie un joli black-out avec la vague de froid (pourtant historiquement modérée) qui arrive, avec en prime des réa pleines avec le covid et fatalement quelques groupes électrogènes qui ne vont pas démarrer dans les hôpitaux, le retour de bâton risque d’être aussi brutal que les arrêts de respirateurs pour nos politiques et leurs décisions énergétiques totalement absurdes.

Thibaut Emme
Admin
@lym : le froid n’a pas grand chose à voir avec un possible black-out. Ou plutôt ce n’est que l’une des possibilité d’anomalie de prédiction. Que l’on soit en été ou en hiver, RTE fait des prédictions à 48h, puis à 24, puis le jour même. Ces prédictions servent à demander aux producteurs d’élec de produire tant de watts à tel moment. Charge à eux de le faire. Mais, les prédictions ne sont que des modélisations mathématiques qui peuvent légèrement différer de la réalité. Donc RTE prend une petite marge. Cette marge c’est « du gâchis ». Donc, on la fait la… Lire la suite >>
wizz
Membre
éparpiller les éoliennes…..ça ne change pas beaucoup Cela change un peu pour les petites brises au petit matin et soir (qui produisent peu de puissance). Il y a une inertie thermique entre l’océan et la terre. Selon si l’un se réchauffe un peu plus rapidement ou un peu plus lentement, alors on a une petite brise venant du continent, ou venant de la mer. Dans ce cas là, oui, il y aura un léger décalage entre les éoliennes niçoises et les éoliennes bretonnes. Mais cette brise est plutôt faible. Pour une voiture, la résistance de l’air augmente avec le carré… Lire la suite >>
wizz
Membre

attention thibaut
tu commences à faire des commentaires « à la wizz », interminable….

(quoi que, certains disaient que wizz et thibaut sont la même personne….)

Thibaut Emme
Admin

@Wizz : on ne dit pas que ce sont une et même personne, mais on ne les a jamais vu ensemble 😉

La déformation de la formation…

wizz
Membre

Thibaut Emme
Admin

Sans aller de la Bretagne à la Paca, mon propos est plutôt de dire que ce nombre d’éoliennes ne se groupe pas sur une surface comme une centrale.

Il faut des lignes de vent, et donc choisir les emplacements. Sans aller sur une ligne Bretagne Paca, il fait de la place…et cela ne remplace qu’un reacteur 1450 MW…on a combien de nuke déjà ? 🙂

seb
Invité
L’idée qu’un constructeur finance un réseau de bornes de recharge n’est pas forcément mauvaise, c’est dans leur intérêt pour vendre plus de voitures électriques et payer moins d’amendes sur les émissions de CO2, mais là ils se tirent une balle dans le pied. Audi développe son propre réseau, c’est cool pour les propriétaires d’Audi, en plus ils sont sympa, ils autorisent Porsche à se brancher dessus aussi, mais ils en pensent quoi VW, Seat ou Skoda? Ces 3 constructeurs font parti du bas peuple, ils se démerdent avec les recharges en supermarché? En thermique, on a une station tous les… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

Ça ressemble à de la com et de la pression sur les pouvoirs publics car comme dit plus haut, marginaliser Skoa, Seat ou même VW paraît impensable. (quoique le journal dise que Porsche en fait partie nexclu pas VW…)

gigi4lm
Invité

Ils marginalisent aussi Bentley et Lamborghini, deux marques low cost.😊

Mwouais
Invité

@GiGi : on va continuer de penser que ces marques vont poursuivre poursuivre une forme de plaisir automobile à coût de multicylindres supérieurs à 6.

Malheureux, j’ai peur qu’un jour ils t’entendent.

labradaauto
Invité

vive le véhicule hybride et pour un bon bout de temps.

amazon
Invité

l’hybride (rechargeable) c’est pour les riches qui peuvent se payer la double technologie.

pour ceux qui doivent faire plusieurs centaines de km tous les jours, le diesel reste la meilleure solution pour l’instant, pour les autres il y a l’électrique.

mich
Invité

Avec les diesel ban de partout, on aura plus le choix. Meme ton 3008 euro 6 ne pourra plus rentrer dans paris…

labradaauto
Invité
oui vous dites juste; L’etat profond a les commandes. On subit. C’est quoi l’Etat profond au départ: c’est le poids des technocrates non élus. On lie la finance car c’est elle qui dans l’anonymat donne les bornes ; Sur le plan circulation des véhicules, on génère ce qu’on veut avec la comm sur l’écologie, on culpabilise le conducteur du cyclo jusqu’au tracteur, de la 4j à la voiture de sport d’il y a 4 ans. La coercition est pesante. Des élus pas toujours en accord mettent des panneaux interdit ceci celà Oui l’auto hybride rechargeable pour l’heure est ce qui… Lire la suite >>
Jo.
Invité
L’expansion du diesel à partir des années 1990, c’est Peugeot, plus exactement Calvet, lui même ayant mélangé les entreprises et la politique, comme tout oligarque. https://charliehebdo.fr/2018/11/politique/jacques-calvet-le-diesel-cest-la-france/ hahaha https://www.lesechos.fr/1995/03/calvet-en-croisade-pour-defendre-le-moteur-diesel-852929 Mais c’était bien sûr occulté… que le diesel est un très gros générateur des pollutions des airs et sonore, maintenant rejeté. Et après son expansion, c’est maintenant l’objectif de le tuer. Ce qui sera fait. Quand on connait la méthode en France, très probable que ce sera un truc dans le genre, que quand l’électrique sera à 30% de PDM, le diesel, et peut être aussi thermiques, sera achevé par une encore… Lire la suite >>
wizz
Membre
non Jo L’image de Calvet est associé au diesel Peugeot. Mais contrairement au légende urbaine, il n’a pas du tout milité pour le diesel dans les années 90….et même plutôt le contraire On connait tous le principe « Faites ce que je dis…pas ce que je fais ». Et donc lorsqu’on veut cerner une personne, alors tout simplement, on regarde ce qu’il fait, ou ce qu’il a fait… http://www.autoweb-france.com/fiches-techniques/Peugeot/all/ Ici, on a la plupart des véhicules Peugeot, tout du moins les anciennes, dans la période qui nous intéresse : les années 90. Quand on n’a pas envie de faire quelque chose ou… Lire la suite >>
lym
Invité
@wizz: Le diesel au milieu des années 90, c’était sans turbo et archi poussif. Agrément nul par rapport à l’essence à une époque ou cela comptait encore pas mal. Le turbo qui s’y mariait très bien et avec une fiabilité meilleure (températures à l’échappement plus faibles) qu’en essence a commencé à changer cela, surtout que ce carburant PL était fiscalement avantagé. Puis Fiat est arrivé, ajoutant sa rampe commune: Là, clairement, on a enfin pu gérer correctement ce moteur sans bougies d’allumage avec la seule maîtrise très fine de ce qui y entre. Pendant ce temps, l’essence a vu se… Lire la suite >>
wizz
Membre

lym

Au milieu des années 90, le turbo était déjà démocratisé sur les moteurs diesel!!!

Par exemple la Citroen CX Turbo D
ou encore BMW 324td, puis 325TDS, pour justement rattraper son voisin Mercedes
Etc…

Au milieu des années 90, on avait déjà la Golf 1.9 TDI 110…

lym
Invité
C’est vrai, dans la seconde moitié de la décennie 80 c’était que du diesel atmo… une horreur, accélération digne d’une Prius en recharge! Le turbo, la généralisation s’est vraiment amorcée à partir du début des années 90. Reste que sur cette décennie 90, la diesel a vu le turbo se généraliser rapidement et la rampe commune, encore plus vite, pour des raisons concurrentielles évidentes (sinon, Fiat éclatait tout le monde). Et en essence? On a eu le multipoint et les 16s qui ont fait le succès de la 205 GTI et autres du même tonneau. En 10 ans le diesel… Lire la suite >>
amazon
Invité

oui, c’est vrai. du coup quand je vais à Paris (le moins souvent possible) je prends les TC!
la qualité de l’air est devenu un enjeu majeur pour les politiques, il y a de nouvelles restrictions sur les émissions polluantes, il faut s’adapter.
et lorsque je ne suis pas en zone de restriction de diesel, et bien je prends ma voiture…

gigi4lm
Invité

@amazon, il y a aussi pour de nombreux couples qui possèdent au moins deux véhicules (pas tout le monde, on est d’accord) d’ utiliser un VE au quotidien et un VT pour les longs trajets compliqués à gérer en recharge.
En quelque sorte un véhicule hybride en deux véhicules.

Joledemago
Invité

Ce qui paraît logique…
En revanche dans la zone zéro émission faudra discuter sévère pour expliquer à la maréchaussée que tu ne fais que de passer (surtout avec les belles caméras vendues pour lutter contre l’insécurité qui sont en fait de jolis mouchards)

gigi4lm
Invité

C’est la limite de ma proposition.
Cela dit, les villes inaccessibles aux véhicules thermiques ne sont pa légion en 2021 et peuvent éventuellement être contournées ou être accessible en TC.
Pour plus tard on verra où en sera la technologie qui n’en restera pas là.

Ham.eR
Invité

Je ne comprend pas pourquoi les constructeurs/groupes ne s’allient pas entre eux pour proposer une solution globale de bornes de recharges, tout du moins en Europe, cela serait bénéfique à tout le monde, ca réduirait les couts et boosterait les ventes auprès des futurs acheteurs.

Thibaut Emme
Admin

Sans doute car les constructeurs voient la part qu’il faudrait attribuer à chacun en fonction des ventes (qui va vouloir payer pour un réseau s’il ne vend pas de VE ou si peu ?).

Et surtout pour l’instant, c’est vu comme un plus pour la marque. Exemple Tesla et les superchargers.
Certains ont un accord avec Ionity pour un prix spécial pour leurs clients, ici c’est un peu la même logique.
Si vous achetez une Audi électrique, vous aurez un réseau de bornes pour vous. Argument plutôt imparable si le réseau est assez dense.

Ham.eR
Invité

Effectivement c’est imparable si le réseau est dense, mais en gros si chacun fait à sa guise, il ne le sera jamais. Il me semble aussi qu’il y a plusieurs normes qu’il faudra harmoniser

amazon
Invité

Oui, Audi veut prendre modèle sur Tesla on dirait.

Pour l’instant c’est la rareté de l’offre qui fait défaut. le jour ou il y aura des chargeurs à tous les coins de rue, n’importe qu’elle voiture pourra se charger chez Tesla, ionity, audi…
il y aura peut-être un tarif particulier pour les véhicules de la marque, mais même pas sûr!

Thibaut Emme
Admin

@Ham.eR : en fait en Europe on utilise du Combo CCS 2 c’est à dire une prise Type 2 pour l’alternatif (recharges lentes et accélérées) et une Combo DC pour le continu jusqu’à plus de 100 kW.
Au Japon il y a CHAdeMO pour les charges rapides, qui doit avoir une nouvelle définition cette année de mémoire pour pousser les puissances.
Et il y a Tesla aux USA qui a sa propre prise supercharger…mais ne l’importe pas chez nous (ouf).

seb
Invité

@Thibaut Emme
ça va être sympa pour faire de l’import ça, il faudra changer la prise de charge au passage sinon ça va faire comme le zonage sur les jeux console ou DVD, on ne pourra utiliser sa voiture que dans sa zone.
Je vois déjà d’ici les adaptateurs CCS2-CHAdeMO et inversement en chinoisium pulluler sur Wish.

Thibaut Emme
Admin

@seb : il y a des bornes CHAdeMO en Europe (et en France). Elles ne sont pas majoritaires mais il ne faut pas les négliger (43 kW AC / 44 kW DC sauf erreur).
La plupart des constructeurs proposent des adaptateurs lorsque compatible, comme Tesla par exemple.

La Nissan Leaf est type 2 + CHAdeMO. Pour elle, c’est un adaptateur Combo > CHAdeMO qu’il faut 🙂

De toutes les façons, n’oubliez pas que certains pays sont en 230V 50 Hz, d’autres en 110 V 60 Hz… 😉

https://shop.tesla.com/fr_lu/category/recharger#recharger.sur-la-route

Joledemago
Invité

Si le principe est comme ionity cad que les clients de telle ou telle marque paient moins cher, pourquoi pas. En revanche, il faut que les autres utilisateurs aient accès aux bornes (et donc des prises universelles obligatoires).
Ou alors on finit comme à l’aéroport, quintessence de la lutte des classes : les riches (j’entends les clients de marques premiums qui auront des accords avec les réseaux de recharge) sont prioritaires sur les bornes, et les pauvres (marque généraliste) priés de les laisser passer

Mwouais
Invité

Ah ben si, Joe s’y est collé… Pardon, redite.

Mwouais
Invité

Faut dire qu’un tiers de mon écran est avec une vidéo non désirée…

Mwouais
Invité

@Ham er j’ai lu en diagonale mais personne ne semble t’avoir dit que ça existe et que ça s’appelle Ionity.

wpDiscuz