Accueil Renault Renault : sous-traitants sur le départ avant suppression d’emploi interne ?

Renault : sous-traitants sur le départ avant suppression d’emploi interne ?

52
30
PARTAGER

Renault envisage de réduire le nombre de sous-traitants employés au sein de sa division ingénierie pour développer de nouveaux modèles de véhicules. Objectif :  permettre au constructeur d’économiser entre 100 millions et 200 millions d’euros. C’est en tout cas ce qu’affirment deux sources proches du groupe automobile.

Vers un plan de réduction des coûts dans la division ingénierie de Renault ?

Toujours selon ces sources, la division ingénierie de Renault, dirigée depuis janvier par un ancien dirigeant de PSA, Gilles Le Borgne, devrait être au cœur d’un plan de réduction des coûts en cours d’élaboration par le constructeur automobile.

Le nombre de sous-traitants qui travaillent avec Renault dans le département pourrait être réduit à quatre ou cinq contre une quinzaine aujourd’hui.

« Il ne resterait qu’une poignée de sous-traitants majeurs pour partager environ 80% des besoins (de Renault). Ceux-ci seraient en mesure de proposer des offres plus larges et plus compétitives », a déclaré l’une des sources.

Les constructeurs automobiles sous- traitent souvent une partie de leurs besoins de développement aux entreprises d’ingénierie et de services tels que Altran, Segula, Expleo, Alten ou Akka .

Renault éprouvait déjà des difficultés avant que la crise des coronavirus ne frappe les ventes et ne stoppe la production. En février, le constructeur automobile a annoncé sa première perte en 10 ans en raison de la baisse de la demande et de la baisse des revenus de son partenaire japonais Nissan.

La pandémie du Covid-19 aura accentué la pression pesant sur le constructeur.

Renault face à d’importantes difficultés financières

La Commission européenne a approuvé une garantie de prêt de 5 milliards d’euros du gouvernement français à Renault en vue de lui permettre d’atténuer les effets de la crise.

Le PDG par intérim, Clotilde Delbos supervise la première vague de réductions de coûts chez Renault avant que l’ancien patron de Seat, Luca de Meo, prenne ses fonctions de PDG en juillet prochain.
Delbos a déclaré que l’aide gouvernementale n’empêcherait pas son engagement « sans tabou » de réaliser des économies, notamment en fermant des usines ou en supprimant des emplois.

Dans le cadre de la réduction des coûts, Renault a déjà annoncé qu’il cesserait de vendre ses voitures en Chine et a également procédé à des cessions immobilières.

Il devrait annoncer quelque 2 milliards d’euros de réduction des coûts à partir de la mi-mai, parallèlement à une mise à jour de sa stratégie conjointe avec Nissan sur la manière de redémarrer leur partenariat, alors que la société a du mal à réduire ses marges.

Notre avis, par leblogauto.com

Le fait que Clotilde Delbos affirme que l’aide gouvernementale n’empêcherait pas son engagement « sans tabou » de réaliser des économies, notamment en fermant des usines ou en supprimant des emplois augure de biens mauvais lendemains pour les salariés de Renault.

Sources : Automotive News, Reuters

Poster un Commentaire

30 Commentaires sur "Renault : sous-traitants sur le départ avant suppression d’emploi interne ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jean
Invité

Ca va degraisser sec apres le deconfinement, le virus est la parfaite excuse. On va entrer en depression, et si l’euro survit, il faudra au moins 5 ans pour que l’economie s’en remette avec des endettements faramineux.

SAM
Invité

Alors plus optimiste, le blog bleu a donné des indications sur le plan de nouveautés de ces prochaines années. Pour la casse sociale, pour le moment on ne sait rien … donc … spéculations!

SAM
Invité

Et autre point d’optimisme, il semblerait que les commandes du nouveau Captur et de la Zoé soient assez importantes. Et autre point positif, le Samsung XM3 démarre bien :
https://motorsactu.com/renault-samsung-xm3-lancement-reussi-en-coree/
https://www.turbo.fr/actualite-automobile/le-renault-kadjar-coupe-bientot-chez-nous-161521

retrouvé le retour
Invité

Franchement !!! Sans doute un mirage dans ce désert, ou alors un état de manque ?

Invité

Les oiseaux de mauvaises augures ne sont jamais trop loin

SAM
Invité
John_MG
Invité

C’est sûr qu’en demandant à à Altran et Alten de proposer encore moins cher on va avoir que des ingénieurs encore plus motivés pour être encore plus sous payé et plus mal traité qu’aujourd’hui (ils ont tendance à être traité comme des employés de seconde zone dans les BE), forcément, ils vont faire du meilleur boulot… -_-

beniot9888
Invité

Ce sont soit des débutants qui finiront par partir, vu les maigres perspectives évolution salariales, soit des gens expérimentés qui sont dans la sous-traitance depuis des années.
Mais qui deviennent difficiles à placer, vu qu’ils coûtent « trop cher » par rapport à ce que Renault veux bien payer.

Elisabeth
Invité

oui comme partout dans la sous traitance …

Elisabeth
Invité

c’est cela Altran connu pour sa vision particulière de la motivation du personnel …

Rikiki
Invité

Bientôt des licenciements massifs…. heu..heu… je voulais dire plan sauvegarde d’emploi …

Elisabeth
Invité

merci de respecter la terminologie, certains seront re deployés .

Jean
Invité

En Slovénie et au Maroc

nouh
Invité
L’industrie automobile comme celle de l’aviation portée par la mondialisation mais ne reposant pas vraiment sur un réel besoin mais plus par le plaisir de consommer reçoit un uppercut par un simple virus qui casse la poule aux œufs d’or(pour une minorité). Mais ce n’est pas terminé, car le monde moderne va recevoir ensuite une autre gifle avec la sécheresse, les catastrophes naturelles dues au réchauffement climatique. Chez nous, bientôt, en mai peut-être les premières restrictions d’eau et ce n’est que le début avec pour principale conséquence une production agricole faible. Le monde actuel va devoir revoir ses priorités, produire… Lire la suite >>
versdemain
Invité
Je crains que vous vous trompiez grave. Car la pandémie est surtout un gigantesque accélérateur de mondialisation. -L’ humain travailleur va coûter beaucoup plus chère (masque distanciation sociale, nettoyage des de tous ce que l’humain à toucher…). Donc cela va robotiser à tout va, avec des machines qui finalement deviennent moins chère que le travail humain. Les ingénieur deviendront eux aussi touché par l’informatique et IA. Et la publicité sera là pour vanter tel voiture « garanti sans contact avec un humain depuis longtemps » et les riches bourgeois, enfin ceux à qui y restera de l’argent, les seuls qui pourront encore… Lire la suite >>
Miké
Invité

Ils ont arrêté d’apprendre à écrire dans le futur ?

versdemain
Invité

Oui, bonne remarque . Je viens de relire, cela pique un peu.
Mais quand j’ai écrit le post, j’étais transi de peur suite à lecture du post de nouh.
Du coup, j’ai écrit comme on parle, sans penser aux lettres mais juste au son des mots.
Et puis si leblogauto permettait d’éditer ces messages… enfin bref !

wizz
Membre

si
on peut éditer les messages, pendant quelques minutes

retrouvé le retour
Invité

Je ne vais pas rester auto contaminé car pour le moment le confinement est terminé par ici !! Pour le reste il est bien évident qu’un grand nombre d’erreurs ont été commises. Une bonne secousse boursière avec un indice à 1000 points n’est plus une fantaisie pure. Il manquait une variable dans le programme c’est fait. Pour le reste le vélo c’est tendance et une petite voiture à pédales pour ES

Elisabeth
Invité

ouaih , sauf que je n’habite pas dans le plat pays ! il y a certains pays ou ils permettent à nouveau le kayak, ca pourrait etre une solution … sur la secousse boursiere, certains anlystes ds C dans l’Air disaient hier que la bourse US n’avait pas encore pris conscience de l’impact …. moi je pense plutot qu’il y en a plein qui boursicotent, notamment à la baisse .. et qui y gagnent bcp…

Elisabeth
Invité

eh pour la voiture à pédale, je prends les rosalies de Cuba !

wpDiscuz