Accueil Utilitaires Le Tesla Cybertruck n’est pas seul

Le Tesla Cybertruck n’est pas seul

1634
11
PARTAGER
Tesla Cybertruck

Elon Musk a bien réussi son coup en présentant son pick-up électrique Cybertruck en marge du salon de Los Angeles. Il vient ainsi agiter le chiffon rouge sur un des segments les plus rentables en Amérique du Nord. Mais ici, Tesla est loin d’être seul…

  • 1
  • 2

Le marché des gros pick-ups (full-size) représente chaque année près de 2,5 millions d’unités aux Etats-Unis, plus le Canada et le Mexique. Sur ce segment, les constructeurs américains GM, Ford et FCA conservent 90% de part de marché. Surtout, leurs ventes représentent l’essentiel de leur rentabilité sur la région, voire dans le monde. Une véritable vache à lait donc…

Ford et GM, bien sûr

Ce qui explique que Ford comme GM ne comptent pas le trublion Tesla venir piétiner leurs plates-bandes. Ils sont restés à peu près passifs pour les Model S ou X, n’ayant en fait que peu à perdre avec leurs marques  Lincoln ou Cadillac. Ford a déjà réagi aux Model 3/Y avec sa Mustang Mach E, et l’année prochaine devrait voir GM arriver sur ce créneau. Et dès 2021, soit année de lancement du Cybertruck, des pick-ups électriques devraient arriver chez les deux constructeurs. Pour GM, la renaissance de la marque Hummer pour l’occasion se fait de plus en plus insistante…

Et FCA ?

Pour l’heure, FCA n’a pas confirmé de Ram électrique. Mais avec les ambitions du groupe (devenir numéro 2 de l’utilitaire en Amérique du Nord devant GM et derrière Ford) et le succès du Ram qui devance désormais le Silverado, nul doute que ce n’est qu’une question de temps.

Mais aux cotés des Big Three, il y a aussi de nombreuses start-ups, qui vu le segment visés sont presque toutes américaines ou canadiennes.

Les start-ups

Rivian R1T

Le concurrent sans doute le plus direct du Cybertruck sera sans doute le Rivian R1T, présenté il y a tout juste un an. Un événement qui semble plus avoir remué le microcosme du pick-up que la révélation du pick-up Tesla. Le R1T conserve une allure générale plus classique que le Tesla, il sait aussi mettre en avant ses performances : jusqu’à 522 kW / 710 ch / 1120 Nm, plusieurs batteries dont la plus grosse culmine à 180 kWh, plus de 544 km d’autonomie et un 0 à 100 exécuté en 3 secondes. Le tout sans négliger les aspects pratiques, des rangements à la benne en passant par les capacités en tout-terrain. Une menace prise au sérieux par Ford qui a déjà investit dans son capital. Le R1T est censé arriver sur le marché dès 2020, et sera suivi par le SUV R1S.

Rivian R1T (2019)

Bollinger B2

Pick-up électrique, le Bollinger B2 n’est toutefois pas un concurrent direct du Tesla. Pas vraiment la même clientèle. Avec sa conception plus rustique, il se destine plus aux pros, et on pourrait plutôt le comparer à un « Defender pick-up électrique »… C’est justement ce marché des pros qui échappera probablement le plus au Cybertruck.

Atlis XT

Quelques jours après le Rivian R1T, Atlis dévoilait en janvier 2019 son pick-up électrique, le XT. Jusqu’à 800 km d’autonomie, plus de 15 tonnes de capacité de remorquage, benne courte ou longue, 2,6 tonnes de charge utile, 0 à 100 km/h en 5 secondes, versions châssis cabine ou à roues jumelées… Mais pas de date de lancement.

Atlis XT pick-up (2019)

Karma

En  pleine renaissance, Karma ne souhaite pas être en reste. La marque issue de la reprise de Fisker par le chinois Wanxiang a ainsi confirmé un pick-up pour les années à venir, sans date précise. Détail de taille, il ne sera pas 100% électrique et reprendra la technologie de prolongateur d’autonomie eREV de la Revero.

Karma eREV Pick-up

Lordstown

Dans ses derniers accords d’entreprise, GM a confirmé la cession de son usine de Lordstown, Ohio, à une start-up souhaitant produire un pick-up électrique. Il ne s’agit finalement pas de Workhorse, mais d’un nouveau venu, Lordstown Motors. Une compagnie ambitieuse, qui n’a pour le moment que des esquisses à montrer, mais déjà une usine… Et qui compte mettre sur la routes les premiers exemplaires avant fin 2020!  A suivre donc, car on pourrait supposer qu’avant de vendre son usine, GM aura pris soin de vérifier la pérennité de l’affaire. Quoique…

Lordstown Motors Pick-up (2019)

Workhorse

Workhorse justement est un des premiers a avoir présenté son pick-up, dès le printemps 2017. Le W15 ne mise assurément pas sur son style, mais se destine avant tout aux pros : entreprise, agences gouvernementales, etc… C’est le cœur de métier de l’entreprise, spécialisée dans les fourgons de livraison. Toutefois, depuis cette présentation, le W15 se fait toujours attendre est n’est toujours pas commercialisé…

Workhorse W-15

Havelaar Bison

Passons de l’autre côté de la frontière, puisque le Havelaar Bison est né au Canada. Néanmoins, comme pour le Workhorse, malgré une présentation en 2017, toujours rien de concret sur les routes. L’entreprise semble plutôt aujourd’hui s’orienter vers la revente de solutions techniques plus que la production de son propre véhicule…

Havelaar Bison (2017)

 

Neuron T-One

C’est le petit dernier de la bande. Américaine, la start-up a pourtant choisi la Chine pour montrer ses deux premiers modèles, un pick-up et un camion électriques. Peut-être un peu moins radical que le Cybertruck, le T-One joue toutefois lui aussi les originaux avec son profil avant monocorps… et son poste de conduite central. Ce qui en fait un pick-up à 3 places, mais de grand luxe avec ses sièges arrière digne d’une première classe. La petite entreprise ne manque pas d’idée, plusieurs camions, un petit fourgon, un bus, une navette… Ici aussi aucune date.

Neuron T-One (2019)

Les constructeurs chinois

Bien que le Cybertruck soit conçu principalement pour l’Amérique du Nord, il convient d’évoquer la présence des constructeurs chinois sur le créneau du pick-up électrique. Avec une différence de taille, certains sont déjà sur la route. Mais il s’agit d’adpatation de modèles existants, et ils appartiennent à la catégorie inférieure, celle des pick-ups « une tonne ». On en trouve ainsi chez Dongfeng (basé sur le Nissan Navara) ou chez JMC en partenariat avec Isuzu. Et celui de Greatwall sera commercialisé dans quelques semaines.

Notre avis, par Leblogauto.com

Vu l’actualité sur ce créneau du pick-up électrique, Tesla ne pouvait simplement venir avec un pick-up classique. Et les performances seules ne suffisent plus. Ce qui explique la volonté d’en faire un engin encore plus décalé, par son style comme par sa conception.

Face aux majors, le challenge reste de taille, car ils feront tout pour se défendre. Ce segment est en effet vital pour leur survie. En réalité, Ford, GM ou FCA n’ont cure de savoir combien de centaines de milliers de Model 3 sont vendues dans le monde… tant qu’ils vendent leurs F-Series, Silverado, Sierra et Ram. La menace plane à présent sur la rentabilité de ces vaches à lait, et donc sur le modèle économique de ces géants. On comprend pourquoi Ford a investit dans Rivian.

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Le Tesla Cybertruck n’est pas seul"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bizaro
Invité

Dans la catégorie des pick-up full size il ne faut pas oublier le Goupil G4.

C’est peut être pour cela que la vignette de l’article ne s’affiche pas : il est trop gros le goupil

SGL
Invité

Houlà… Les antis VE vont faire des cauchemars !!! 😯

Nico
Invité

Sgl, tu peux ajouter à ta liste les amateurs de belles voitures.

Mwouais
Invité

@SGL : on a dû mal à te suivre : l’écolo qui sommeille en toi se réjouit ou non de ces mastodontes électriques souvent peu réellement utiles ?
Moi, comme intéressé par l’ensemble de la production automobile, je les trouve amusants quoique il leur manque un V10 outrancier pour satisfaire le gamin qui sommeille en moi, mais toi ?

quid34
Invité

0 à 100 en 3s !! mieux qu’un V10 outrancier, non?

SGL
Invité

C’est sûr qu’il a des arguments !

SGL
Invité
@Mwouais Personnellement, je trouve le Cybertruck immonde. Je ne suis pas VE à 100 %… Surtout pas, ce n’est pas dogme chez moi, mais dans l’intérêt général n’avoir que moins d’1 % de VE est ridicule dans le parc mondial. Ces mastodontes électriques ont le mérite de démocratiser les futures VE de monsieur tout le monde dans l’avenir. Pour faire des travaux utilitaires, l’énergie électrique est formidable… Alors si en plus elle est produite par des EnR ou au pire pas du nucléaire, c’est presque formidable. L’ennemi de la planète a terme, est la drogue qui est le pétrole, il… Lire la suite >>
SGL
Invité

Le Rivian semble être très abouti !

nouh
Invité

A l’image de ce pays, tout dans la démesure et pour assurer leur ego!!!
Il va falloir pas mal de « centrales solaires » pour recharger tout ces monstres.
Je corrige, de centrales thermiques, veuillez m’excuser……

AXSPORT
Invité

Le bal des horreurs……..

wpDiscuz