Accueil Maserati Maserati GranTurismo Zéda : l’adieu raté

Maserati GranTurismo Zéda : l’adieu raté

2367
31
PARTAGER
Maserati GranTurismo Zeda

Après 10 ans et 40 000 unités, la Maserati GranTurismo tire sa révérence. Pour célébrer cela, la marque au trident dévoile la GranTurismo Zéda. Mais c’est raté.

On le sait, la prochaine GranTurismo sera électrifiée, voire 100% électrique. Une première pour la marque de Modène. Zéda, c’est justement du dialecte de la région et cela signifie « Z ». Z comme la dernière lettre de l’alphabet, mais aussi comme la dernière page d’un chapitre thermique ?

Cette page est tellement déjà tournée que les GranTurismo et GranCabrio ont déjà disparu des sites internet du constructeur. « La GranTurismo Zéda est le pont qui relie le passé, le présent et le futur de la marque ».

Pourquoi cette peinture ?

Qu’a-t-elle de spécial cette GranTurismo Zéda ? Oh surtout sa peinture et le fait d’être la dernière voiture assemblée. La peinture est faite en partie à la main. C’est un dégradé un peu étrange qui part d’une couleur claire satinée à l’arrière pour finir en « effet métallurgique brûlé » (sic.). Il est vrai que l’on peut y voir le bleuissement du titane sous la chaleur par exemple. Selon Maserati, le bleu évolue pour devenir « énergique, électrique » (sic.). Visiblement la marque cherche la symbolique de sa transformation vers l’électrique.

Sous le capot, on retrouve le V8 atmo. Ce n’est pas un « moteur d’aspirateur » comme certains aiment à qualifier les moteurs électriques. Pour rappel, c’est un bloc Ferrari qui développe 460 ch à 7000 trs/min et un couple de 520 Nm à 4750 trs/min. Un bloc « à l’ancienne » qui rajoutait au charme de cette voiture dessinée par Pininfarina.

L’usine de Viale Ciro Menotti a commencé sa mutation qui doit être achevée pour le lancement des nouveaux modèles courant 2020. Innovation, Maserati indique que la cabine de peinture fait déjà sa révolution et passe à des solutions moins « sales ». Petit plus, les clients pourront voir à distance leur caisse passer en peinture (?).

L’avis de Leblogauto.com

Une si belle voiture telle la Maserati GranTurismo (ou sa variante cabriolet la GranCabrio) aurait sans doute mérité mieux que cette déclinaison Zéda. C’est un peu comme si pour ses adieux à la scène, Magda Olivero avait été maquillée « comme une bagnole volée » et produite dans un café-théâtre.

On eut aimé une dernière bien plus grandiose. Pourquoi pas une série limitée de 105 exemplaires (comme les années de la marque) avec plus qu’une peinture bizarre ? Un vrai hommage à celle qui est déjà devenue l’une des plus belles Maserati de l’histoire. Une sortie par la petite porte avant le barnum électrique.

Poster un Commentaire

31 Commentaires sur "Maserati GranTurismo Zéda : l’adieu raté"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Seb
Invité
Y’a un beau rappel au savoir faire Italien dans cette voiture quand on y regarde de plus prêt ! On commence par un avant en mode – Teaser « on va faire une voiture de folie afin de la garder le maximum de temps possible au catalogue , quitte à ce qu’elle soit totalement dépassée et obsolète en fin de carrière » A un arrière volontairement bâclé en mode – « Ouais bon les gars ça va , ça fait 10 ans qu’elle est produite , un petit loupé un pas on s’en fout , de toute façon plus personne l’achètera » Et comme… Lire la suite >>
zafira500
Invité
« Y’a un beau rappel au savoir faire Italien dans cette voiture quand on y regarde de plus prêt ! » C’est marrant que tu dises ça, surtout quand on sait que l’actuel patron de Maserati est un allemand. 😉 « Ouais bon les gars ça va , ça fait 10 ans qu’elle est produite , un petit loupé un pas on s’en fout , de toute façon plus personne l’achètera » Dix ans qu’elle existe et pourtant elle met toujours la misère à certaines jeunettes niveau style (et ce n’est pas la BMW Mustang 8 – et même la gamme Béhème… Lire la suite >>
JC juncker
Invité

Il y en a deux a Kayl. Elles dorment dehors au cas où 😂 . Une autre se trouve a Hellange et tourne sur Frisange .

Toutes noires if course.

Seb
Invité
« C’est marrant que tu dises ça, surtout quand on sait que l’actuel patron de Maserati est un allemand » Comme tu dit , il est patron , c’est pas lui qui met les mains dans le camboui , je doute qu’un Allemand foute un GPS de Peugeot 407 sur une voiture d’après 2010 qui plus est à plus de 120 k€ … C’est contre ses principes … 😁 « Dix ans qu’elle existe et pourtant elle met toujours la misère à certaines jeunettes niveau style (et ce n’est pas la BMW Mustang 8 – et même la gamme Béhème tout court –… Lire la suite >>
AXSPORT
Invité

On s’en b….. de tes BM aphones….
Ouvre la porte et démarre le moteur….
Et écoute

Seb
Invité

Ah j’en doute pas ! Mais si c’est pour faire 100 000 bornes avant de changer de moulin , je préfère finalement un moteur aphone , en parlant d’aphone , tu prendra 5 minutes pour retirer tes acouphènes , ça te permettra surement d’apprécier la mélodie d’un V10 d’E60 capable de tenir plus de 500 000 bornes sans casser comme du verre … 😁

Doeds
Invité

« ça te permettra surement d’apprécier la mélodie d’un V10 d’E60 capable de tenir plus de 500 000 bornes sans casser comme du verre »
Avec 5 jeux de coussinets de bielles sans doute…

De tous les moteurs BMW, il y avait meilleur exemple de fiabilite…

Seb
Invité

Bien sur et y’en a un paquet ! Mais 500 000 km sur un V10 sur lequel tu continue à taper , ça reste un beau gage de fiabilité ! Le nombre de dislike en dit long , Zafira ne doit pas etre content , c’est dur de s’imaginer de tels kilométrage la ou la Ferrari la plus kilometrée relevée était une Testarossa de 220 000 km ( fin du rodage d’une BM quoi ) …. Allez les rageux , objectif +20 hop hop hop !! 😁

Doeds
Invité

Je pense que tu n’as pas saisi mon commentaire.
Le V10 de la E60 est d’une fiabilite redhibitoire, moteur BMW ou pas et 500 000km est au mieux miraculeux, au pire illusoire. Un moteur dont les usagers parlent des coussinets de bielles comme de consommables, personellement qu’il soit allemand, italien, japonais, americain ou autres, je n’en ferais pas l’eloge.
Si tu t’interesses un tant soit peu a ce que tu dis tu comprendras que les -1 sont merites.

Jean
Invité

Le 3L de la 530d d’un ami n’a pas franchi les 80000…

Julien
Invité

Une diva qui s’en va, je ne partage pas tout à fait l’avis de l’auteur. Certes, on regrette le parti pris de ne pas proposer plus ou mieux et de peut etre vulgariser des lignes aussi fines, mais l’approche subjective que l’on a de l’objet en lui meme reste propre à chacun. On aime ou pas. Je la trouve par exemple osée et décalée, et meme si elle ne marquera pas son monde avec cette presentation, maseratti achève ce chef d’oeuvre avec un parti pris interessant. Au revoir belle dame, en esperant que la transition soit inspirante et inspirée

Bernardo
Invité

cette peinture . . . zé da mauvais goùt ! (dsl chai un rhube)

frederic Euvrard
Invité

T’es un vrai méchant avec Maserati même si sur le fond c’est une réalité

AXSPORT
Invité

Triste……
Quel SON cette auto !!! J’imagine en cab !!!
🙂

wpDiscuz