Accueil Constructeurs chinois Beijing Illuminate Concept, seconde fondation

Beijing Illuminate Concept, seconde fondation

288
2
PARTAGER
Beijing Illuminate Concep (2019)

Empêtré dans ses multiples marques, BAIC fait le ménage. Le concept Beijing Illuminate ne fait pas qu’annoncer un futur grand SUV électrique. Il marque la naissance (ou renaissance) officielle de la marque Beijing, qui va fusionner les marques Senova et BJEV.

  • Concept d’un prochain grand SUV électrique
  • Fusion des marques Senova et BJEV

Arrivé tardivement sur le marché avec ses propres marques, en 2009, BAIC avait alors essayé de construire la marque Senova sur les cendres, en partie usurpées, de Saab. Mais la gestion de la marque a depuis été oubliée, alors que le groupe multipliait les créations de nouvelles entités. L’heure du ménage est donc venue. En réalité tout à commencé il y a plusieurs mois, et nous assistons ici au dernier chapitre, le plus marquant. Tout d’abord, Foton a revendu Borgward pour mieux se recentre sur son métier, les utilitaires. Pour lui laisser plus de champ libre, la marque Weiwang a disparu, et Changhe a repris ses usines.

Fusion de Senova et BJEV

Et voici à présent que la situation pas très claire de Senova et BJEV s’améliore. Les deux marques partageaient en effet le même logo (celui du groupe BAIC), et les mêmes modèles. En thermique pour l’une, en électrique pour l’autre, dans deux réseaux distincts, ne laissant guère de perspectives d’avenir pour Senova. Déjà amorcé sur les derniers modèles comme la berline EU7 ou le SUV X3, voici donc le grand retour de la marque Beijing, qui reprendra sous son ombrelle les modèles Senova et leurs versions électriques BJEV. Un temps d’adaptation sera donc nécessaire pour unifier cette gamme.

Pour marquer la naissance de cette nouvelle marque, BAIC a présenté le concept Illuminate, créé sous la direction du designer néerlandais Lowie Vermeersch. La signature de la marque sera plutôt sobre. Pas de logo, mais la simple inscription « BEIJING » en capitales. La calandre trapézoïdale est imposante, mais les chromes restent discrets. A l’avant comme à l’arrière, le bandeau lumineux est continu, tout comme le bandeau chromé autour des vitrages prolongé sur la lunette arrière, et qui vient soutenir le pavillon, dans la recherche d’autre chose par rapport au trop classique toit flottant.

A l’intérieur, entre les écrans qui permettent de supprimer quasiment tous les boutons et les aérateurs intégrés, l’ambiance est plutôt sobre, voire dépouillée. Notons l’absence de rétroviseurs, mais aussi d’écrans à l’intérieur pour afficher les images des deux caméras…

Ce grand SUV repose officiellement sur une nouvelle plateforme, dédiée aux véhicules électriques. Il serait donc le premier modèle du groupe conçu uniquement en ce sens.

L’avis de Leblogauto.com

BAIC semble avoir compris qu’il ne suffit pas d’avoir une multitude de modèles, mais qu’il faut aussi construire les fondations d’une marque solide. Le nom de Beijing est là pour cela, mais devra encore éclaircir la zone d’ombre qui subsiste avec le cas des SUV Beijing BJ20, BJ40, BJ80 ou BJ90 de la division BAW. Restera aussi à trouver une voie à la coentreprise avec Yinxiang et ses marques Huansu / Bisu, tout en peuplant la gamme de la marque Arcfox. On le voit, BAIC n’a pas encore fini de se disperser…

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Beijing Illuminate Concept, seconde fondation"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Ça a l’air d’être bien, maintenant comme d’habitude chez les Chinois… Mais est-ce que cela va sortir ?

Navigator84
Invité

C’est possible. Pour coiffer la gamme EV comme EX7.

wpDiscuz