Accueil Constructeurs chinois Roewe i5, l’essence après l’électricité

Roewe i5, l’essence après l’électricité

434
9
PARTAGER
Roewe i5 (2018)

Dans une démarche encore peu habituelle, mais à laquelle nous devrons sans doute nous habituer, Roewe lance la i5 en version essence, plusieurs mois après la version électrique.

Commercialisée en mars, la Roewe Ei5 n’est proposée qu’en électrique, avec une autonomie annoncée de 301 km (NEDC). Elle est un succès pour SAIC, puisqu’elle se classe 13ème des ventes de NEV (New Energy Vehicle) sur les 7 premiers mois de l’année, et 8ème en ne comptant que les électriques. Sur le seul mois de juillet, elle se place 9ème et 5ème. La Ei5 est aussi un modèle bien particulier sur le marché chinois, puisqu’il s’agit d’un break.

Mais aujourd’hui Roewe revient à une offre plus classique sur ce modèle en lançant la i5. Privée du E, elle est donc un véhicule essence, et dévoile simultanément la carrosserie berline 4 portes. On ignore encore si la motorisation électrique sera proposée sur cette dernière, c’est probable, ou si les moteurs essence seront aussi associés au break.

En devenant berline, pas de surprise, la ligne reste archi classique et sobre, avec ses lignes très horizontales et toujours la très imposante calandre encadrée de phares rectangulaires. Le dynamisme est clairement laissé à MG. Avec cette i5, Roewe tourne la page de ses débuts. Car avec son arrivée va en effet disparaître la 360, appartenant à la première génération de modèles de la marque : 750, 550, 350 / 360.

Berline compacte, la Roewe i5 pose ses 4601 mm de long sur un empattement de 2680 mm, avec une largeur de 1818 mm. Des dimensions classiques dans le segment donc, qui permettent de l’ancrer dans le milieu du segment C, alors que la i6 cherche à flirter avec le segment supérieur. Deux moteurs seront proposés : 1.5 atmosphérique de 120 ch, ou 1.5 Turbo de 169 ch. Cette dernière portant comme dénomination officielle 20T.

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Roewe i5, l’essence après l’électricité"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Berline compacte avec plus de 4.60 m !!!
Jadis, une Peugeot 405 de 4.40 m, était du segment D (donc, du segment supérieur), sans remonter pourtant aux temps des dinosaures.
Question : à quelle longueur une compacte n’est plus une compacte ?

Francois
Invité

Nous sommes à mi-chemin entre les segments C et D en Europe mais il faut savoir que la clientèles chinoise veut globalement 4 portes et beaucoup d’espace aux jambes à l’arrière, cela finit forcément par avoir une incidence sur la longueur totale. Cela dit, une Citroën C-Elysée ne mesure « que » 4,42 mètres et doit répondre aux mêmes contraintes.

Francois
Invité

Pour compléter ma précédente note, la nouvelle Buick Excelle mesure aussi 4,60 mètres, cette Roewe n’est donc pas une exception.

Frederic Papkoff
Admin

Eh oui, à présent la plupart des berlines « compactes », ou berlines du segment C, à 4 portes mesurent plus de 4m60 de long. On peut estimer que le segment C s’arrête à 4m70… Soit plus qu’une Série 3 (4m62), d’une Classe C (4m68), et presque une… 508 (4m75). Mais tout n’est pas que question de longueur… Clairement, cette i5 a beau mesurer 2 cm de moins qu’une Série 3, elle ne boxe pas dans la même catégorie…

SGL
Invité

Merci messieurs de vos réponses bien-fondés !
Mais tout cela est un peu subjectif… comment départager si Roewe se dit l’égal des BAM !?
Une Peugeot Sedan de 4.60 m… dans quelle catégorie on la met ?
Personnellement, j’ai toujours eu du mal à considérer par exemple une Skoda Octavia appartenant au segment C… Pour moi, elle est plutôt dans le segment D.

SGL
Invité

Un peu plus vieux, la R25, une graaaaande voiture de président : 4.65 m ! 😉

Fred21
Invité

Les capots se sont remplis de clim, turbo, système de dépollution, etc … et peut être une nécessaire longueur pour passer les crash tests.

SGL
Invité

Oui oui @Fred21,
Je pense qu’une R25 remis aux normes crash tests… c’est minimum 20 cm uniquement pour les zones de déformation sans que cela profite à l’habitabilité.
Ce qui fait la R25 phase2 de 4.72m à 4.92m en 2018.

wizz
Membre
ça dépend… Selon la norme d’homologation de l’UE, alors…rien ne change. Depuis les années 90 (au moins), la vitesse de crashtest frontal est inchangée: 56km/h En revanche, la norme commerciale, dictée par les tests EuroNcap, la vitesse est passée de 56 à 64km/h (dont une des premières victimes fut le Modus. La voiture était trop bien avancée dans son développement et industrialisation pour tout refaire. La modif à l’avant a changé l’avant de la voiture. Refaire des moules de presse coute très très très cher, d’où les ailes en plastique. Puis avec la modif à l’avant pour le crashtest plus… Lire la suite >>
wpDiscuz