Accueil Constructeurs International Engine of the Year 2018 : Ferrari grand vainqueur

International Engine of the Year 2018 : Ferrari grand vainqueur

1217
12
PARTAGER

Pour leur vingtième édition, les International Engine of the Year couronnent Ferrari et son V8 biturbo de 3,9 litres.

Les récompensent sont décernées par le magazine anglais « Engine Technology International ». Il est spécialisé, comme son nom l’indique, dans les moteurs et tout ce qui tourne autour. Un jury de 70 représentants mondiaux des médias automobiles attribue des points à différents moteurs, selon leur connaissance de la technique, mais aussi le ressenti tout subjectif qu’ils ont eu en conduisant l’un des véhicules équipé du moulin.

13 catégories permettent, un peu comme à l’Ecole des Fans, de ne pas avoir de constructeurs trop malheureux. Ainsi, cela va du moteur de moins de 1 litre de cylindrée à celui de champion des champions, le moteur international de l’année, en passant par l’électrique.

Et le vainqueur est…

Le gagnant de la catégorie la plus convoitée est le Ferrari V8 3,9 litres biturbo. Ce dernier équipe les Ferrari 488 GTB, 488 Spider et 488 Pista. Aussi, aucune contestation possible, le bloc de Maranello recueille 486 points contre 198 à son dauphin, le Porsche 6 cylindres turbo de 3 litres de la reine 911. Excusez du peu ! C’est la troisième année consécutive que le moteur Ferrari est sacré moteur international de l’année ! Il rejoint ainsi le Ford 3 cylindres 1.0 Ecoboost qui avait fait le triplé en 2012, 2013 et 2014. Quel grand écart dans la définition du « International Engine of the Year ».

Ferrari se paie même le luxe de place un deuxième moteur sur le podium avec le V12 atmosphérique 6,5 litres de la 812 Superfast. Tesla arrive 4ème et Cocorico ! Le 3 cylindres turbo 1,2 litres de PSA Peugeot Citroën est 9ème. Il devance le 2 litres turbo de la Porsche 18 Boxster, 718 Cayman !

2 moteurs Ferrari récompensés

Le Ford 1.0 Ecoboost n’est plus le maître en sa catégorie. Il est détrôné par le VW 3 cylindres turbo de 999 cm3. Par contre, le Peugeot Citroën 1,2 litre 3 cylindres turbo conserve son titre dans la catégorie 1 à 1,4 litre de cylindrée. C’est la 4ème victoire de rang. Il devance une palanquée de VW TFSI qu’il bat largement.

BMW, Porsche, Audi, etc. chacun repart avec un trophée en catégorie ou un podium. En moteur électrique, c’est Tesla qui rafle la mise, de très loin. Il devance le moteur de la BMW i3 (pourtant techniquement pas exceptionnel NDLA) et le moteur de la doublette Chevrolet Bolt, Opel Ampera-e. A noter que le moteur de la nouvelle Nissan Leaf est 4ème. Pourtant techniquement intéressant avec son chargeur intégré pour une meilleure efficience, le moteur de la Renault Zoe est absent du classement.

Ferrari est comme depuis quelques années, le grand vainqueur de l’International Engine of the Year avec une victoire en « Performance Engine », en « New Engine », en catégorie « 3 à 4 litres », en « plus de 4 litres » et, toute catégories confondues. 5/13. Pas si mal. Le palmarès complet est visible ici.

Illustration : Ferrari

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "International Engine of the Year 2018 : Ferrari grand vainqueur"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Lolo
Invité

Troisième année consécutive où le 1.2 puretech est le meilleur de sa catégorie. Bravo pas, c’est assez remarquable vu l’énorme marché que représente cette catégorie.

zafira500
Invité

Comme quoi même les italiens et les français savent faire des moteurs.😉

SGL
Invité

Un festival pour les 3 pattes !!!
C’est @AXSPORT qui va être content 😀

AXSPORT
Invité

Vous voulez qu’on parle des pistons du PureTech ?
LOL

SGL
Invité

Désolé
Ce n’est pas moi qui le dis … Les 3 cylindres sont meilleurs que les 4 de 1 litre à 1.8….

ART
Invité

Aaaaaaaaaaaaaalleluia !!!!

ART
Invité

« Pas si mal » pour Ferrari, que n’aurait-on pas dit si cela avait couronné Peugeot, on dirait que ça arrache la gueule à certains ici…

Enfin le 4 pattes Porsche confirme de nombreux commentaires ici sur sa réussite…

labradaauto
Invité

Encore et toujours en 2018, Ferrari brille. Je suis surpris qu’un 8 cylindres soit couronné. J’aurais juste préféré un 12, un 6.

wpDiscuz