Accueil Bilan Bilan mai 2018: France

Bilan mai 2018: France

1991
32
PARTAGER
Clio en tête des ventes mensuelles dans l'hexagone

Imperturbable, le marché français progresse toujours. Une hausse de 5,4% à nombre de jours ouvrés comparables, qui fait suite à celles de mai 2017 et de mai 2016
Les resultats sont contrastés pour les groupes héxagonaux. Peugeot est dans la plaque, avec un 3008 qui monte sur la deuxième marche du podium, devant la 208. DS remonte la pente, mais Citroën est toujours à la peine, enregistrant même une sévère chute sur le mois, après un mois d’avril tout aussi moroses. Le C3 Aircross revient dans le Top 10, mais la C3 recule. Les ventes d’Opel sont elles aussi à la baisse.

Même ambiance mi-figue mi-raisin pour l’alliance. La situation est toujours délicate pour Nissan, alors que Renault connait un trou d’air. La marque au losange est en négatif depuis le début de l’année. A contrario, Dacia continue sa marche triomphale. En trois ans, les ventes ont été multipliés par 2, passant de 6789 en mai 2015 à 13168 aujourd’hui. Volkswagen n’est qu’un souvenir, alors qu’a ce rythme c’est Citroën pourrait se sentir menacé par la marque roumaine. Et la Sandero pourrait bien prendre la troisième place du marché français! Enfin on notera la livraison de 105 Alpine ce mois-ci.

Solide sur ses bases arrières Seat et Skoda, le groupe Volkswagen peine avec ses marques germaniques. VW, Audi et Porsche sont très en deçà du rythme du marché. Pour Audi c’est même un camouflet, la marque revenant à son niveau de vente de 2015. Volvo et BMW – qui peut se consoler avec Mini- ne sont pas non plus bien orientés, seul Mercedes et Lexus progressent.

Les groupes Hyundai Kia et FCA rivalisent de progression à deux chiffres, suivis par Toyota. En trois ans, les ventes de Fiat et de Jeep ont doublé! C’est aussi le cas de celles de Lexus et de Kia. A contrario, Ford à la peine, est menacé dans ses positions par Toyota et même Fiat.

Les motorisations Diesel continuent à perdre du terrain. En mai 2017, il se vendait 1 essence pour 1 Diesel. En 2018, il s’est vendu 3 essence pour 2 Diesel. L’électrique reste marginal avec 2000 ventes par mois à comparer au plus de 100 000 véhicules à essence.

Top10 mensuel par modèles

  1. Renault Clio (9 917)
  2. Peugeot 3008 (8 078)
  3. Peugeot 208 (7 930)
  4. Dacia Sandero (6 402)
  5. Renault Captur (5 944)
  6. Citroën C3 (5 892)
  7. Peugeot 308 (5 567)
  8. Peugeot 2008 (5 529)
  9. Dacia Duster (5 361)
  10. Renault Megane (4 204)

Top10 mensuel par marques

  1. Renault (36 252)
  2. Peugeot (33 081)
  3. Citroën (17 164)
  4. Dacia (13 168)
  5. Volkswagen (12 659)
  6. Ford (7 723)
  7. Toyota (7 627)
  8. Fiat (7 397)
  9. Opel (7 014)
  10. Mercedes (6 525)

 

Mai. 2018 Mai. 2017 % Mai. PDM Mai. 2018 PDM Mai. 2017
BMW 4 993 5 094 -1,98% 2,60% 2,66%
Mini 2 197 2 150 2,19% 1,15% 1,12%
Rolls-Royce 3 0 0,00% 0,00%
BMW Group 7 190 7 244 -0,75% 3,75% 3,78%
Mercedes 6 525 5 928 10,07% 3,40% 3,10%
Smart 560 521 7,49% 0,29% 0,27%
Daimler 7 085 6 449 9,86% 3,70% 3,37%
Alfa Romeo 787 734 7,22% 0,41% 0,38%
Fiat 7 397 6 158 20,12% 3,86% 3,22%
Jeep 1 577 913 72,73% 0,82% 0,48%
Maserati 94 75 25,33% 0,05% 0,04%
FCA 9 855 7 880 25,06% 5,14% 4,12%
Ford 7 723 8 229 -6,15% 4,03% 4,30%
Cadillac 4 3 33,33% 0,00% 0,00%
Chevrolet 8 15 -46,67% 0,00% 0,01%
GM 12 18 -33,33% 0,01% 0,01%
Hyundai 3 228 2 436 32,51% 1,68% 1,27%
Kia 3 627 3 176 14,20% 1,89% 1,66%
Hyundai-Kia 6 855 5 612 22,15% 3,58% 2,93%
Citroën 17 164 19 594 -12,40% 8,95% 10,24%
DS 2 240 1 745 28,37% 1,17% 0,91%
Opel (GM jusqu’en 06/2017) 7 014 7 102 -1,24% 3,66% 3,71%
Peugeot 33 081 32 809 0,83% 17,26% 17,14%
PSA 59 499 61 250 -2,86% 31,04% 32,00%
Nissan 5 433 6 267 -13,31% 2,83% 3,27%
Infiniti 62 171 -63,74% 0,03% 0,09%
– Groupe Nissan 5 495 6 438 -14,65% 2,87% 3,36%
Alpine 105 0,05%
Dacia 13 168 10 521 25,16% 6,87% 5,50%
Renault 36 252 38 667 -6,25% 18,91% 20,20%
– Groupe Renault 49 525 49 188 0,69% 25,83% 25,70%
Renault-Nissan 55 020 55 626 -1,09% 28,70% 29,06%
Lexus 507 428 18,46% 0,26% 0,22%
Toyota 7 627 6 931 10,04% 3,98% 3,62%
Toyota Group 8 134 7 359 10,53% 4,24% 3,84%
Audi 4 769 6 149 -22,44% 2,49% 3,21%
Porsche 385 457 -15,75% 0,20% 0,24%
Seat 2 573 2 176 18,24% 1,34% 1,14%
Skoda 3 025 2 331 29,77% 1,58% 1,22%
Volkswagen 12 659 14 248 -11,15% 6,60% 7,44%
Autres 9 10 -10,00% 0,00% 0,01%
VW Group 23 420 25 371 -7,69% 12,22% 13,25%
Volvo 1 380 1 565 -11,82% 0,72% 0,82%
Autres Français 32 7 357,14% 0,02% 0,00%
Autres étrangers 5 497 4 803 14,45% 2,87% 2,51%
TOTAL 191 705 191 416 0,15%

Cumul annuel

YTD 2018 YTD 2017 % Var. PDM 2018 PDM 2017
BMW 23 890 23 995 -0,44% 2,55% 2,65%
Mini 10 909 10 260 6,33% 1,17% 1,13%
Rolls-Royce 5 2 150,00% 0,00% 0,00%
BMW Group 34 801 34 257 1,59% 3,72% 3,79%
Mercedes 25 418 23 775 6,91% 2,72% 2,63%
Smart 2 517 2 788 -9,72% 0,27% 0,31%
Daimler 27 935 26 563 5,17% 2,98% 2,94%
Alfa Romeo 3 783 3 359 12,62% 0,40% 0,37%
Fiat 33 901 29 712 14,10% 3,62% 3,29%
Jeep 6 075 4 196 44,78% 0,65% 0,46%
Maserati 395 398 -0,75% 0,04% 0,04%
FCA 44 154 37 665 17,23% 4,72% 4,16%
Ford 39 646 39 880 -0,59% 4,24% 4,41%
Cadillac 13 15 -13,33% 0,00% 0,00%
Chevrolet 40 48 -16,67% 0,00% 0,01%
GM 53 63 -15,87% 0,01% 0,01%
Hyundai 14 997 11 573 29,59% 1,60% 1,28%
Kia 19 230 16 370 17,47% 2,05% 1,81%
Hyundai-Kia 34 227 27 943 22,49% 3,66% 3,09%
Citroën 89 667 92 534 -3,10% 9,58% 10,23%
DS 10 210 8 859 15,25% 1,09% 0,98%
Opel (GM jusqu’en 06/2017) 31 867 34 034 -6,37% 3,40% 3,76%
Peugeot 170 717 157 440 8,43% 18,24% 17,41%
PSA 302 461 292 867 3,28% 32,32% 32,38%
Nissan 27 585 31 807 -13,27% 2,95% 3,52%
Infiniti 349 1 125 -68,98% 0,04% 0,12%
– Groupe Nissan 27 934 32 932 -15,18% 2,98% 3,64%
Alpine 246 0,03%
Dacia 61 172 51 419 18,97% 6,54% 5,69%
Renault 176 673 177 803 -0,64% 18,88% 19,66%
– Groupe Renault 238 091 229 222 3,87% 25,44% 25,35%
Renault-Nissan 266 025 262 154 1,48% 28,42% 28,99%
Lexus 2 599 2 109 23,23% 0,28% 0,23%
Toyota 39 762 38 665 2,84% 4,25% 4,28%
Toyota Group 42 361 40 774 3,89% 4,53% 4,51%
Audi 22 835 27 119 -15,80% 2,44% 3,00%
Porsche 1 869 1 937 -3,51% 0,20% 0,21%
Seat 12 251 10 980 11,58% 1,31% 1,21%
Skoda 12 823 10 569 21,33% 1,37% 1,17%
Volkswagen 59 180 59 275 -0,16% 6,32% 6,55%
Autres 41 52 -21,15% 0,00% 0,01%
VW Group 108 999 109 932 -0,85% 11,65% 12,16%
Volvo 7 211 7 101 1,55% 0,77% 0,79%
Autres Français 110 34 223,53% 0,01% 0,00%
Autres étrangers 27 972 25 086 11,50% 2,99% 2,77%
TOTAL 935 959 904 341 3,50%

Poster un Commentaire

32 Commentaires sur "Bilan mai 2018: France"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Alex
Invité

Une Fiat Tipo ou une Sandero, cela suffit tres largement quand on considere la repression routiere.

Panama
Invité

C’est pas parce qu’on a 190cv sous le pied qu’on doit rouler à 180 de moyenne, non ?

Jean
Invité

Ca sert à quoi d’avoir plus de 50cv dès lors ?

PEMS
Invité

Aller sur un circuit par exemple…

Fred21
Invité

Nombre de personnes qui vont sur un circuit par rapport au nombre de personnes qui ont plus de 200cv sous le capot ?

ART
Invité

La grande majorité des voitures de plus de 200ch ne se prêtent absolument pas à aller sur circuit !!! En moins de 2 tours, tu la flingues complet ! Faut pas dire n’importe quoi….

Fred21
Invité

Ca ne change pas grand chose @Art, les personnes ayant du matériel capable de faire du circuit n’en font majoritairement jamais, ça se verrait, ça se saurait.
Quant à ceux qui ont plus de 200 ch mais ne sont pas adaptés au circuit, on retourne à la question d’origine: + de 200 ch pour quoi faire ?

SAM
Invité

17 164 Citroën
13 168 Dacia.

Euh ça en devient inquiétant pour les chevrons.
Si Dacia sort un p’tit SUV la roumaine passe devant le française sans forcer.

SGL
Invité
En réalité il n’y a rien détonant, Citroën n’a jamais été dans un passé relativement récent un recordman des ventes chez les Françaises et Dacia n’est plus une marque challenger mais bien une marque major avec une gamme à succès qui commence par être vraiment complète. Le Duster II est une star avec des prix/prestations écrasant la concurrence (+29.4% en Europe en avril), même les soi-disant « bides » de Dacia comme le Lodgy se vendent de mieux en mieux (+27.2% en Europe en avril). Ils ne sont pas vraiment sur les mêmes créneaux même si Dacia « pique »… Lire la suite >>
SGL
Invité

Le fait notable le plus étonnant est que Dacia avec 5 modèles passe devant VW qui a plus d’une douzaine de modèles !!!
Du jamais-vu historiquement…

SGL
Invité

Je vois que les bonnes nouvelles de la réussite de Dacia réjouie de nombreuses personnes.

SGL
Invité

Ce que perd Citroën, DS le gagne avec des marges incomparablement plus importantes.
DS vend (en Europe en avril) déjà deux fois plus de DS 7 que de DS 4 moins onéreuse.

SGL
Invité

Il semblerait que la spirale de baisse chez DS, soit terminée !
Même la (vieille)DS 3 monte de 17% en avril en Europe ! 2.153 ex contre 1845 ex en avril 2017.
Plus le DS 7 : 1.576 ex.
La DS 4 en baisse de 30% 731 ex contre 1.049 ex.
La DS 5 en baisse de 37% 252 ex contre 406 ex.
Autrement dit, DS gagne trois fois plus de vente qu’il n’en perde avec les DS 4/5.
En 2019 avec la DS 3 Crossback devra avoir des chiffres de ventes conséquents et on parle de plus en plus de la DS 8 (grosse berline)

SGL
Invité

Encore une fois, ce n’est que des chiffres brutes, a part la dernière phrase, tout est factuel.

aimelauto
Invité

le pire est la position de Citroen en Europe….de plus en plus loin des meilleurs et largement derrière FIAT……
c’est assez catastrophique et démontre que le positionnement de la marque n’est pas tres adapté actuellement, surtout avec face à elle des coréennes (kia / Hyundai) beaucoup plus attractives et fiables….;tout en étant moins cheres !

SGL
Invité

@Aimelauto
On n’achète pas une Citroën comme une Fiat ou une Kia / Hyundai… Ça une personnalité propre… Qui ne plaît pas à tout le monde certes, mais qui ne se substitue pas aussi facilement que cela avec une autre marque.

SAM
Invité

Pour le 3008, on peut dire qu’Arval France (BNP-Paribas) continue ses acquisitions…. A savoir comment VW Bank et Renault Finance vont positionner leurs offres ou vont continuer à regarder. Renault craint la fin d’année et les nouvelles normes d’homologation WLTP. La cassure semble venir en septembre pour la marché auto français. Prédictions à confirmer!

Bcbg
Invité

Ça devient penible cette intox.On peut connaître tes sources gros malin.chez arval je viens d acheter une classe e 220 pour le loyer d une talisman initiale,si arval roule pour quelqu un c est bien pour les allemands.Et tu sais pourquoi? parce que la valeur résiduelle des autos allemandes est forte et que arval est un outil de conquête pour eux.
Entendu de mes oreilles chez arval: on est pas bon sur renault mais j ai des Beheme à prix cassées.
Entendu des mme oreilles chez mercedes:je ne peux rien contre arval.

miké
Invité

Tes prédictions, tu peux te les mettre bien fort et bien profond la ou je pense. Bisous

zaza
Invité

En ce qui concerne la marque vw, les usines ne fournissent pas les autos. Pas de stock sur polo donc difficile d’aller chercher de la perf

Jrc
Invité

Renault vend beaucoup à ces loueurs

Stabak
Invité

Et aux sociétés. Heureusement que le marché du VU sauve les ventes…

CDA
Membre

Sont marrants ces commentaires… Résultat au final : Renault, 1er.

Jrc
Invité

Facile qd on a des moyens de pression on se renseigne un petit peu …

wpDiscuz