Accueil F1 F1 Azerbaïdjan 2018 : Présentation et pronostics

F1 Azerbaïdjan 2018 : Présentation et pronostics

867
2
PARTAGER
GP_Baku_F1_2018

La Formule 1 revient aux portes de l’Europe avec la course à Baku. L’an dernier, elle fut chaotique et a offert un podium surprise. Et cette année ?

Ne le nions pas, le circuit de Baku/Bakou n’est pas le plus folichon de la saison. Tracée entre les grands boulevards droits et modernes et le vieux château historique, la piste offre un « joli » contraste entre la grande largeur des ligne droite et l’étroitesse de certains virages.

C’est là que réside la difficulté du circuit. Réussir à trouver le bon équilibre pour la partie étroite pour passer le fameux virage 8. D’ailleurs, ce dernier a été légèrement redessiné cette année et le vibreur renvoie moins les voitures dans le mur en face. Mais, cela devrait quand même arriver, en essais libres, en qualif ou en course. Et vu l’étroitesse de la piste, on devrait avoir une voiture de sécurité en piste ou un drapeau rouge.

En 2016, le GP sur le circuit urbain de Baku s’appelle « Grand-Prix d’Europe ». Un peu le ridicule de ce nom pour un pays au-delà de l’Arménie, mais aussi la volonté de mieux placer le pays sur l’échiquier mondial, ont poussé les promoteurs (l’Etat Azéri) à renomme l’épreuve en « Grand-Prix d’Azerbaïdjan » depuis l’an dernier.

6 km de long (6,003 exactement), officiellement 20 virages dont une bonne partie à angle droit, le circuit dispose de 2 lignes droites avec DRS. Particularité, le circuit est sous le niveau de la mer (environ 25 m !) et le tour du château se fait en montée forte, puis descente. Les monoplaces grimpent environ 26 m de dénivelé en moins de 600 m (4,5% de pente) avant de redescendre d’autant en 400 m (9%).

Le Honda à la peine ?

Les longues lignes droites de pleine charge (1600 m environ entre le virage 19 et le 1) devrait faire souffrir les moteurs fragiles comme le Honda. Soit ils tentent un pari quitte à casser ou abîmer le moteur pour plus tard, soit ils sont conservateurs et on ne verra guère les Toro Rosso. On ne devrait pas non plus trop voir Sauber ou Williams, en difficulté depuis le début de l’année. Là, ce n’est pas tant le moteur que la voiture en elle-même et l’exploitation des pneus.

Depuis le début de l’année, il semble que Mercedes soit revenue à une spécification moteur antérieur. Moins « dominatrice » niveau moteur, les difficultés apparaissent pour eux aussi. La gestion des pneumatiques n’a pas été totalement brillante et Ferrari en a profité. Red Bull aussi, grâce à une voiture de sécurité, mais aussi un package châssis+moteur homogène.

Renault et McLaren se disputent le rôle de « meilleure des autres écuries ». McLaren a viré avec effet immédiat son Directeur Technique Tim Goss qui était à Woking depuis 1990 ! Signe qu’il y a un souci sur la MCL33 qui ne donne pas entièrement satisfaction malgré de jolis points pris. Renault de son côté attend le réveil de Sainz, qui se fait dominer sur les 3 premières courses par Hülkenberg. Sainz joue son avenir. Prêté seulement à Renault par Red Bull, il est programmé pour sauter dans le baquet de Ricciardo si celui-ci va chez Ferrari comme la rumeur l’y pousse (une nouvelle fois, démenti de l’intéressé). Sauf que Red Bull n’est pas du genre à faire du sentiment et Sainz Jr. devra prouver qu’il peut faire jeu égal, voire battre, Hülkenberg sous peine de voir sa chance lui filer sous le nez.

Après 2 poles de Vettel, quelle réaction de Mercedes ?

Haas espère refaire le coup de Melbourne (enfin avant le double abandon) et profiter de son bon début de saison. Quant à Force India, difficile de savoir s’ils vont enfin réussir à faire fonctionner leur voiture. Au total des composants déjà utilisés, on notera que Bottas, Ricciardo et Magnussen ont déjà utilisé les 2 unités quotas du boîtier électronique de contrôle (CE) ainsi que de la batterie (ES). Elles ont sans doute été vérifiées et seront réutilisées au cours de la saison, mais les pénalités ne sont pas loin…déjà.

Dernier point, la FIA a fait un rappel à l’ordre concernant les échappements soufflés. Théoriquement interdits, ils consistent à souffler des gaz d’échappement, même à la levée de l’accélérateur. Et ce, pour alimenter l’aileron arrière et/ou le diffuseur. Si ce n’est pas interdit de les utiliser en pleine accélération, dans les virages lents, ça l’est. Pourtant, c’est très intéressant pour la tenue de route, de laisser le moteur dans une cartographie pour générer des gaz.

Nouvelle surprise à Bakou ?

L’an dernier, la très grosse surprise était venue de Williams et Lance Stroll sur le podium après les déboires de Hamilton (système de protection de la tête qui se détachait) et de Vettel (pénalisé pour un vilain geste d’humeur envers Hamilton). Les contacts avaient été nombreux entre monoplaces.

La FIA soupçonne entre autre Ferrari d’utiliser une cartographie spécifique. Les différences de bruits dans les virages entre les différentes écuries ont fait poindre ce doute. Le rappel à l’ordre aura-t-il un effet ? Ferrari en tout cas fait partie des favoris pour l’emporter. Kimi, en forme depuis le début de la saison. Mais, « sacrifié » au profit de Vettel, va-t-il enfin revenir au tout premier plan ?

Ricciardo qui a créé la surprise à Shanghai, n’était que 6ème de vos votes, très très loin des deux premiers, Hamilton (33%) et Vettel (26%). Iceman était sur le podium de vos votes avec 17%. A peine plus de la moitié du plateau reçoit au moins un vote. Hülkenberg sort de deux tops 6 consécutifs. Serait-ce fou de le voir avec la Renault sur le podium ?

Premiers éléments de réponse samedi 17h heure locale (15h heure de Paris) avec les qualifications. La course aura lieu dimanche 16h10 (14h10 heure de Paris).

Quel favori pour le GP de F1 d'Azerbaïdjan ?

  • Sebastian Vettel (37%, 61 Votes)
  • Lewis Hamilton (18%, 30 Votes)
  • Kimi Räkkönen (12%, 20 Votes)
  • Daniel Ricciardo (7%, 12 Votes)
  • Serguey Sirotkin (6%, 9 Votes)
  • Valtteri Bottas (5%, 8 Votes)
  • Max Verstappen (5%, 8 Votes)
  • Nico Hülkenberg (4%, 7 Votes)
  • Fernando Alonso (1%, 2 Votes)
  • Pierre Gasly (1%, 2 Votes)
  • Esteban Occon (1%, 2 Votes)
  • Stoffel Vandoorne (1%, 1 Votes)
  • Lance Stroll (1%, 1 Votes)
  • Marcus Ericsson (0%, 0 Votes)
  • Sergio Perez (0%, 0 Votes)
  • Charles Leclerc (0%, 0 Votes)
  • Romain Grosjean (0%, 0 Votes)
  • Carlos Sainz (0%, 0 Votes)
  • Kevin Magnussen (0%, 0 Votes)
  • Brendon Hartley (0%, 0 Votes)

Total Voters: 163

Loading ... Loading ...

Illustration : Formule 1

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "F1 Azerbaïdjan 2018 : Présentation et pronostics"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Isaac
Invité

J’avais déjà misé sur Ricciardo en Chine
J’espère avoir raison avec Bottas cette année vu comment il était déchaîné en fin de GP l’an dernier !

wpDiscuz