Accueil F1 F1 Bakou 2017: Ricciardo vainqueur d’un Grand Prix rocambolesque

F1 Bakou 2017: Ricciardo vainqueur d’un Grand Prix rocambolesque

378
17
PARTAGER

Aucun bookmaker n’aurait osé pronostiquer le podium du Grand Prix d’Azerbaïdjan remporté par Daniel Ricciardo devant Bottas et Stroll. La course émaillée de multiples safety cars et même d’une interruption n’aura pas souri à Vettel et Hamilton qui se neutralisent quasiment avec les quatrième et cinquième places finales.

Départ: Si l’envol de Lewis Hamilton s’est effectué sans soucis, celui de la plupart de ses poursuivants a été nettement plus mouvementé. Raïkkönen qui tentait de passer Bottas par l’extérieur a été harponné par son compatriote qui doit passer par les stands pour remplacer son aileron avant. Avant cela les deux Ferrari étaient passées tout proche de l’accrochage. Un peu plus loin c’est Carlos Sainz qui part en tête-à-queue en tentant d’éviter son équipier Kvyat.

Tour 3: Hamilton mène devant Vettel, Pérez, Verstappen et Raïkkönen. Bottas est à un tour après son arrêt.

Tour 5: Hamilton enchaîne les records du tour et possède déjà plus de trois secondes d’avance sur le leader du championnat. Ricciardo procède très tôt à son arrêt au stand. Un débris de carbone obstruait une écope de frein et empêchait un refroidissement optimal.

Tour 8: Abandon de Jolyon Palmer dans le stand Renault.

Tour 9: Vettel s’empare du record du tour.

Tour 10: Verstappen multiplie les attaques sur Pérez mais le Mexicain freine tard et conserve l’avantage pour l’instant. Kvyat abandonne.

Tour 11: Verstappen est au ralenti, victime d’ennuis moteurs.

Tour 12: La safety car est envoyée en piste car la Toro Rosso de Kvyat est mal placée sur la piste. L’ensemble des pilotes s’arrêtent aux stands à l’exception de Stroll. Verstappen ne peut pas repartir de son emplacement et doit abandonner.

Tour 13: Stroll s’arrête à son tour après avoir momentanément occupé la troisième place.

Tour 15: Toujours sous régime de safety car, Valtteri Bottas est autorisé à remonter dans le même tour que le leader. Lewis Hamilton se plaint à la radio de la faible vitesse de la voiture de sécurité ce qui refroidit ses gommes tendres.

Tour 16: Drapeau vert. Outre Hamilton, les Force India sont les plus rapides en action. Pérez tente une attaque sur Vettel mais en vain contrairement à Ocon qui parvient à prendre le meilleur sur Raïkkönen. La Ferrari du Finlandais ne cesse de perdre des débris de carrosserie ce qui entraîne une nouvelle neutralisation de la course.

Tour 19: Nouvelle relance de la course. Toujours sous drapeau jaune Hamilton freine fort et se fait percuter par Vettel qui endommage son aileron avant. Furieux, l’Allemand remonte à hauteur de son adversaire et lui assène un violent coup de roue. Massa porte une attaque sur Vettel mais l’Allemand reste devant. Dans la confusion Ocon est revenu à hauteur de Pérez. Le Français se rabat trop tôt sur la voiture de son équipier et l’accroche. Les deux Force india reviennent au stand bien amochées et seul Ocon reprend la course mais en dernière position. Raïkkönen, pneu crevé, est contraint à l’abandon après avoir pulvérisé son fond plat avec sa bande de roulement. La piste est jonchée de débris ce qui entraîne une nouvelle neutralisation.

Tour 22: Le drapeau rouge est déployé compte tenu de l’état de la piste. Le contact entre Hamilton et Vettel est sous investigation des commissaires. Après analyse du replay de l’incident, Vettel ne semble pas avoir percuté délibérément Hamilton car il tenait son volant d’une main tout en faisant de grands gestes à l’attention du leader avec sa main gauche.

Tour 23: Grâce à l’interruption de l’épreuve, Pérez et Raïkkönen sont en mesure de prendre part au deuxième départ avec un tour de retard.

Tour 24: Après un tour derrière la safety car, la course est relancée. Stroll et Ricciardo attaquent Massa qui s’était plaint de sa monoplace juste avant le re-start. L’Australien remonte au troisième rang derrière Hamilton et Massa.

Tour 25: Magnussen et Hülkenberg dépassent Massa. Le pilote Renault abandonne peu après victime d’une casse de suspension après un contact.

Tour 26: Ocon a réussi un superbe début de seconde partie de Grand Prix. Il est huitième après un dépassement sur Grosjean. Massa abandonne sans doute à cause de la suspension de sa Williams.

Tour 28: Hamilton est reparti le couteau entre les dents et améliore régulièrement le record du tour.

Tour 29: La protection de cou de Lewis Hamilton est en train de se détacher. Le pilote tente de la remettre en place dans les lignes droites. Ocon dépasse Sainz et prend la septième place avec Alonso dans sa ligne de mire.

Tour 31: Hamilton est rappelé au stand pour remplacer sa protection. Il ressort en neuvième position. Au même moment Vettel écope d’un stop and go de dix secondes pour son coup de roue.

Tour 33: Hamilton est huitième après un dépassement réussi sur Sainz. Vettel s’arrête à la fin de ce tour pour sa pénalité. Il ressort devant Hamilton.

Tour 34: Pour l’instant le podium est 1. Ricciardo 2. Stroll 3. Magnussen. Ocon et Bottas dépassent Alonso.

Tour 36: Alonso est dépassé par Vettel et Hamilton. Grosjean chute au classement, victime de ses freins.

Tour 38: Ocon passe troisième après un dépassement sur Magnussen. Bottas s’infiltre également et prend la quatrième place.

Tour 39: Vettel dépasse Magnussen, imité deux virages plus loin par Hamilton.

Tour 40: Après un record du tour, Bottas dépasse Ocon.

Tour 41: Bottas attaque fort pour remonter sur Stroll. Pérez abandonne à son stand à cause de son siège cassé.

Tour 42: Vettel dépasse Ocon.

Tour 43: Ocon cède face à Hamilton.

Tour 45: Bottas poursuit sa remontée sur Stroll tandis que Ricciardo a la course en main.

Tour 50: Bottas n’est plus qu’à deux secondes de Stroll.

Arrivée: Magnifique victoire de Daniel Ricciardo qui retourne de manière spectaculaire une situation bien mal engagée. Lance Stroll, troisième, signe un éclatant podium derrière Valtteri Bottas qui le dépasse sur la ligne d’arrivée.

Championnat pilotes:

1. Vettel 153
2. Hamilton 139
3. Bottas 111
4. Ricciardo 92
5. Raïkkönen 73
6. Verstappen 45
7. Pérez 44
8. Ocon 35
9. Sainz 29
10. Massa 20

Championnat constructeurs:

1. Mercedes 250
2. Ferrari 226
3. Red Bull 137
4. Force India 79
5. Williams 37

Crédit photo: F1

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "F1 Bakou 2017: Ricciardo vainqueur d’un Grand Prix rocambolesque"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

C’était le remake du mans 2017 ce grand prix, tout les leader touchés un par un par des problèmes, les outsiders aux avants post, 2 voitures ayant abandonnées qui repartent (bon et qui réabandonneront), ça fait plaisir ce genre de course.

A noté que toute les écuries sauf Renault marque des points.

Je déplore l’accrochage des Force India, une vraies occasion loupé là, dire que Red Bull pensait souffrir ce week end…

The Stig
Invité
Fou furieux ce grand-prix ! Et sur le coup, très mauvaise image laissée par Hamilton, qui accumule les mauvais points : freiner à la sortie d’un virage sans visibilité sous Safety Car, se plaindre à la direction de course que la pénalité subie par son concurrent pour un geste certes déplacé n’est pas assez élevée alors qu’il n’est lui-même pas blanc niveau mauvais gestes, demande à son équipe de ralentir Bottas juste pour rattraper Vettel alors que son coéquipier fait sa course… On avait déjà observé le « melon » pris par Hamilton avec la petite phrase sortie concernant l’Indy Car, mais… Lire la suite >>
wizz
Membre
C’est le jeu du régime safety car -le 2eme pilote voudrait ne pas être trop loin du 1er, afin de ne pas être largué, de pouvoir profiter de l’aspiration, et d’activer le DRS lorsque la course reprendra -le 1er pilote voudrait que le 2eme ne puisse pas en profiter. Il fera tout pour intox, dissuader l’autre d’être trop près… ça se fait depuis longtemps en Indy (pendant que la F1 avait préféré interrompre les courses) puis lorsque la F1 avait aussi adopté le safety car vers le milieu des années 90, alors rapidement, les pilotes F1 ont pris les même… Lire la suite >>
The Stig
Invité
Certes, mais le souci pour moi est plutôt dans la réaction de « seigneur » d’Hamilton. Pour lui, il n’a commis aucune faute, se comporte comme tout concurrent et ne demande jamais rien. Là, on voit un pilote qui ne comprend pas la colère – justifiée – de son concurrent (même si c’est le « jeu » de la SC, le freinage en zone aveugle est à mon sens trop dangereux et devrait être sévèrement sanctionné, il est bien plus risqué qu’un freinage en ligne droite ou en début de virage, qui là aurait vu Vettel 100% en tort et ne pas remettre en… Lire la suite >>
GREG
Invité

« Et je finis sur ce que je viens d’entendre de sa réaction après la course, de proposer à Vettel d’en découdre « hors voiture, face à face, d’homme à homme », c’est quoi cette incitation à la violence?  »
Bah j’avais naguère qualifié Hamilton de racaille quand je m’étais offusqué de la comparaison avec Senna, qui n’est que statistique. Lui était un seigneur, malgré son caractère de cochon 😉

The Stig
Invité

C’en est triste, c’est quelqu’un que j’appréciais à ses débuts, mais apparemment le succès lui est monté à la tête de façon déraisonnée. Depuis sa défaite face à son coéquipier l’an dernier, il paraît prêt à tout pour remporter de nouveau le championnat, y compris des coups tordus.

zafira500
Invité

@Greg.
Mansell aussi. Il avait beau avoir des comportements limites, il n’en était pas moins sympathique. Contrairement à Hamilton.

Admin
« racaille ». Mais bien sûr, un mot très connoté pour un jugement très orienté. En l’occurrence, les torts dans cette affaire sont très clairs et les commissaires n’ont pas eu d’hésitation, c’est 100% Vettel qui a pété un câble, comme du temps de Red Bull contre Webber quand les choses n’allaient pas comme il le souhaitait. Ce qui ne l’empêche pas d’être sans doute un type très bien les 90% du temps restant, mais il a des « moments », comme viennent de le dire Christian Horner et Daniel Riccardo, et pourtant personne ne le traite de racaille. Après, Hamilton aurait pu sans… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Ce que « j’aime » bien, c’est la réaction de gamin pris en faute et qui explique que le coup de volant n’était pas intentionnel, qu’il n’avait qu’une main sur le volant, etc…

Ces gars roulent à 300 en tripotant des boutons sur leurs volants et Vettel voudrait faire croire à qu’à 50 il n’arrive pas à tenir son volant ? 😀

En tout cas, dans cette F1 un peu aseptisée, je trouve que cela fait du bien les derniers accrochages…après des mois, voire années de réactions bien policées et hypocrites.

ART
Invité

100% Vettel qui a pété un câble sérieux ? Pierre-Laurent, j’aimerais voir votre attitude la prochaine qu’on vous fera une queue de poisson et que vous enfoncerez le véhicule de devant ! On verra bien si ça vous fera pas gueuler !!

Thibaut Emme
Admin
Hamilton a donc fait une queue de poisson ? Allons allons. Ce sont des pros, pilotes de F1 qui plus est, habitués à maîtriser leurs nerfs. Pas un conducteur lambda dans la rue. La télémétrie, indique la FIA, montre qu’Hamilton n’a pas freiné de façon subite comme le clame Vettel, et qu’il n’a pas été plus lent que les tours précédents. Vettel était totalement absorbé par ses rétros pour ne pas faire un bis repetita. Et quand bien même Hamilton aurait fait un brake check à Vettel, ce n’est pas à Vettel d’aller se faire justice. Vettel est coutumier du… Lire la suite >>
Invité

wow un grand prix avec beaucoup d action,je ne comprend pas le comportement de Hamilton contre Vettel et la réaction de ce dernier.la pression est forte en F1 d accord,mais pas a ce point.par contre cela a permis de voir le Canadien Lance Stroll monter sur le podium a l âge de 18 ans.il est le plus jeune pilote de l histoire a réussir cet exploit.oui les circonstances ont été favorable,mais peu importeje suis content pour lui.amitié

jimbal
Invité

Je considère l’action d’Hamilton comme stupide et dangereuse; de plus, ses commentaires montrent son hypocrisie de prétentieux personnage. Cela dit, c’est dommage que Vettel ait réagi sous le coup de la colère, mais on peut le comprendre.

Thibaut Emme
Admin

Sauf que la FIA indique que la télémétrie ne montre pas de freinage outrancier ni de façon subite.

Vettel a « juste » pensé que Hamilton allait accélérer plus tôt et surtout il regardait derrière lui.

Pour le coup, causer une collision, puis réagir comme cela, cela aurait du lui valoir plus. Après il s’en sort bien comptablement mais n’a plus que 3 points sur sa licence et 1 mois à tenir avant de récupérer qq points…
Le GP de suspension n’est pas loin.

The Stig
Invité

Ce serait dommage pour le sport… Après je reste sur ma position que le fait qu’Hamilton soit resté scotché en fin de virage aveugle était dangereux et inacceptable… pour une fois que nous sommes en désaccord 😉

denis
Invité

On a pas les classements du championat?

denis
Invité

Merci d’avoir corrigé l’article mème si ce fut fait sans rien dire 😉

wpDiscuz