Accueil NextEV-NIO Nio ES8, les débuts d’un nouveau trouble fête?

Nio ES8, les débuts d’un nouveau trouble fête?

1751
25
PARTAGER
Nio ES8 (2018)

Ça y est. La première start-up chinoise est arrivé au bout du chemin a commercialisé sa voiture électrique. Le Nio ES8 est un grand SUV 7 places, dont l’autonomie est annoncée à 355 km. Et il arrive avec une solutions d’échange de batterie pour combattre les Supercharger…

Et si le premier vrai rival de Tesla était chinois ? C’est en tout cas l’ambition de Nio, qui est donc le premier des nouveaux constructeurs chinois à atteindre le stade de la commercialisation d’un véhicule électrique conçu en tant que tel. Avec un grand SUV de 5,02 m de long, 1,96 m de large offrant 7 places. Et positionné en haut de gamme.

Nio nous avait déjà montré sa sportive EP9, et l’ES8 ne joue pas dans la catégorie des modèles sous-motorisés non plus : 652 ch et 840 Nm permettent d’emporter les 2460 kg de 0 à 100 km/h en 4,4s. Chapitre d’importance, l’autonomie. L’ES8 se contente pour le moment d’une batterie de 70 kWh, et annonce ainsi 350 km d’autonomie en cycle NEDC. Pas de record donc.

Mais Nio a un autre atout dans sa manche : un système d’échange de batteries. Nio compte ainsi installer 1100 stations d’échange en Chine d’ici 2020. De quoi changer sa batterie vide contre une pleine en 3 minutes. Ou alors il faudra opter pour la charge, où Nio annonce 10 minutes pour récupérer 100 km d’autonomie via un service de recharge mobile…

Électrique, autonome et connectée

A la page, l’ES8 aligne un grand écran, des sièges grand confort, phares à LED, un filtre habitacle HEPA, un affichage tête haute de grande dimension, et une armada de capteurs pour les aides à la conduite. On compte ainsi 12 capteurs ultrasons, 5 radars, une caméra frontale, 4 caméras périphériques, et une caméra de surveillance du conducteur. Avec donc à la clef les aides à la conduite les plus courantes : surveillance d’angle mort, aide au maintien de file, détection de risque de collision avec freinage d’urgence. Et surtout conduite semi-automatique dans les embouteillages et sur autoroute.

Le grand écran n’est pas le seul élément montrant le connectivité de la Nio ES8. Au sommet de la planche de bord trône en effet un petit assistant connecté, que l’on rapprochera dans son principe à un Google Home ou Amazon Alexa… Son nom ? NOMI.

Le prix du tout ? De 448000 à 548000 yuans (57300 à 70100 €). Sur ce prix, le client peut obtenir des aides à l’achat de 12800€ environ. Et il faudra compter 1280 yuans (164€) par mois pour l’abonnement au service d’échange de batterie.

La Nio ES8 sera produite dans une usine Changan dans un premier temps.

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "Nio ES8, les débuts d’un nouveau trouble fête?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jrc
Invité

Et en arrivant en Europe les prix vont flambés ??? L’interieur est sympa mais fait un peu Max de plusieurs constructeurs allemand

wizz
Membre
justement non ce serait même le contraire En Chine, ils ont mis en place les licences de production de voitures électriques. Ne pourra pas en produire qui le veut. Ils ont mis en place le système de quotas, et pénalité pour ceux qui n’atteignent pas le seuil imposé Les taxes d’importation sont prohibitives, rendant pas du tout compétitives les voitures électriques importées D’une manière ou d’une autre, c’est du favoritisme national, permettant à ces entreprises d’atteindre plus facilement le seuil de rentabilité, avec un volume garanti. Ces entreprises pourront alors se déferler sur le reste du monde à des tarifs… Lire la suite >>
SGL
Invité

Ça commence à faire sérieux, bon maintenant entre 57 et 70 k€ ils vont commencer doucement.
Ce qui n’est pas plus mal pour essuyer les plâtres tranquillement.
Le système Better Place a faut des émules en Chine… Idéal dans un pays qui prône le Colbertisme.

Jdg
Invité

Je vais faire le rabat joie mais 2,5t et autant de Chavaux avec 355km et 10min de charge pour 100km et seulement 70k€ etc….
Bref tout ceci semble bien faux.
Il faudrait une technologie plus novatrice que ce qui ce fait et j’en ai pas entendu parler, je ne vois rien dans cette annonce autre chose qu’un coup marketing pour attirer des investisseurs.
Bref ce n’est que mon avis et donc n’engage que moi

Nithael70
Invité

Bein, il semblerait que les chinois avancent pendant que certains fantasment sur leur retard technologique.  » La première start-up chinoise est arrivé au bout du chemin a commercialisé sa voiture électrique »… Les technologies existent, les chinois les ont, vous n’entendez pas parler de grand chose et la seul annonce de l’article ne sont pas les chiffres, mais la commercialisation du véhicule auxquelles appartiennent ces chiffres. Et ces chiffres sont à comparer à ceux du model x 75d, 2300 kg, 355 km….

SGL
Invité

A-t-on une idée de la date de commercialisation ?

gigi4lm
Invité

Demander la date de commercialisation et obtenir un vote négatif … je comprends pourquoi j’ai quelques réticences vis à vis du principe de référendum d’initiative populaire !

Fred21
Invité

@gigi4lm
Et en faire la remarque fait encore des -1 … ça devient grave les petits pouces 🙂

SGL
Invité

Faut pas se formaliser @gigi4lm 🙂
J’ai l’habitude qu’un pauvre garçon m’honore quasi-systématiquement d’un vote négatif, je dois les attirer 😉
Je pense qu’il faut prendre en compte que les contre-argumentations.

Fred21
Invité

Apparemment, il est encore passé par là 🙂

SGL
Invité

Comme pour les vaches, j’ai ma mouche à merde qui ne me quitte plus 😉 je vais finir par l’aimer 😀

Xavier
Invité

Ce na marchera jamais !

SGL
Invité

Bah, la Chine, c’est 10% de VE obligatoire dès 2019 puis 25%.
La Chine, c’est aussi le volume de l’année de la France chaque mois !!!
Donc ça doit marcher forcement, si ce n’est pas Nio ça sera Nissan, Renault, Tesla, Tata, Byd, GM, VW, Daimler, BMW, etc.

wpDiscuz