Accueil Politique 80 km/h sur les routes : opération com’ engagée

80 km/h sur les routes : opération com’ engagée

1561
43
PARTAGER
Premier Ministre Edouard Philippe

Le Premier Ministre, Edouard Philippe, s’est déclaré, personnellement, favorable à l’abaissement généralisé de la vitesse à 80 km/h sur les routes.

C’est en marge d’un déplacement dans le centre de réadaptation pour polytraumatisés de la route à Coubert, près de Melun (77), qu’Edouard Philippe a fait cette déclaration. Outre ces bien belles images un peu pathos, le PM a aussi participé à des « contrôles routiers » sous l’œil des caméras. Sa collègue, Ministre de la Santé, Agnès Buzin était avec lui.

Cette opération communication tombe pile avec les chiffres ONISR de novembre qui montrent une hausse. L’année 2017 va être en ligne avec les 3 précédentes années. Ce ne sont pas, en soi, de mauvais chiffres, mais cela contrarie le pouvoir politique qui affiche toujours la volonté de poursuivre la baisse. L’objectif est d’atteindre les 2000 morts par an d’ici 2020.

Débat ou pas ?

Théoriquement, nous devrions avoir droit à un débat sur l’opportunité ou non de passer à 80 km/h sur les routes à 2 voies sans séparation centrale. Le Pm annonce même la tenue en janvier prochain « d’un comité interministériel qui adoptera des mesures visant à réduire le nombre d’accidents de la route. Parce que 3 500 morts et plus de 70 000 blessés par an, ce n’est pas une fatalité ».

Reste à voir si débat il y aura ou si la mesure est d’ores et déjà prise. Edouard Philippe précise tout de même « (…) rien n’est décidé. Les décisions seront prises après concertation ». Ouf !

Selon certaines associations, et leur calcul « au doigt mouillé », abaisser la limitation à 80 km/h permettrait de réduire de 400 morts par an le bilan de la sécurité routière. Leurs arguments peuvent s’entendre. Environ 2/3 des accidents ont lieu hors agglomération, sur ces routes bidirectionnelles. Réduire la vitesse n’évitera pas l’accident, mais, devrait en réduire les conséquences.

Plus facile à contrôler que le reste ?

Pour rappel, réduire de 11,11% la vitesse, réduit de 21% l’énergie à disperser en cas d’accident. Mais, aucune étude sérieuse n’existe sur le sujet, car, aucune certitude ne peut exister. Il y a, en effet, la possibilité d’un « effet rebond ». La baisse de la limitation pourrait engendrer plus d’accidents et de morts qu’elle n’en éviterait.

De plus, d’autres associations pointent du doigt la possibilité de faire baisser le bilan sans toucher à la limitation de vitesse. On citera le non port de la ceinture par exemple. Cela concerne au moins 360 morts par an, l’alcool et les drogues qui concerneraient près d’1/3 des accidents mortels. Mais, cela demande des contrôles physiques multipliés de façon exponentielle.

On pourrait aussi souligner le mauvais entretien des routes. Mais, cela se retourne en contre argument : « si la route est mal entretenue, autant rouler moins vite ». Fermez le ban. Enfin, d’aucuns font remarquer que certains de nos voisins roulent plus vite, parfois sur des infrastructures aussi mal entretenues que les nôtres, et ont pourtant moins de morts. Le Français est-il donc aussi une cause de tous ces accidents ?

Pour finir, ces associations contestent les possibles 400 vies sauvées. Elles soulignent que ceux qui roulent déjà au-dessus de la limitation continueront de le faire. On ne peut pas mettre des radars sur les plus de 400 000 km de routes bi-directionnelles que compte la France. Si ?

Rendez-vous en janvier – le 18 normalement – pour voir si débat il y a entre les différentes associations (pour et contre) et le gouvernement.

Source : PM via agence, illustration : Gouvernement

Poster un Commentaire

43 Commentaires sur "80 km/h sur les routes : opération com’ engagée"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Americanlegend
Invité

Le problème numéro 1 se situe entre le siège et le volant. A quand une vraie interrogation sur les comportements des automobilistes ? Un audit de la qualité des formations en auto-école ? Et surtout, avant tout ça, un retour de nos forces de police et de gendarmerie sur les routes. On ne se fait plus jamais arrêter pour un contrôle de routine de nos jours. Bilan des courses : la peur du gendarme disparait et les automobilistes reprennent les mauvaises habitudes dangeureuses (distances, vitesses par temps de pluie, téléphone…)

SGL
Invité

Ok très bien… mais dans cas il faudrait être moins tatillon sur les dépassements de vitesse lorsque les conditions s’y prêtent sans que cela soit plus accidentogène.
Parce que 31 km/h pour 30 ou 100km/h sur une ligne droite sèche dégagée pour 90, n’ont jamais fait plus d’accidents… par contre les rentrées d’argent en spoliant les automobilistes… Là ça marche d’enfer.
On devine immédiatement les vraies motivations du gouvernement, c’est certain, il faut trouver de l’argent pour les budgets.

Anonyme
Invité
prochaine étape : passer à 70 km/h ! Bientôt, on ira plus vite en roulant en marche arrière. Cela ne sera pas très « secure », mais au moins on n’aura plus de PV ptdr Par contre, rien n’est fait (ou si peu en comparaison) sur l’hypovigilance, le manque d’expérience à la conduite, la consommation de substances illicites […] A nos politiques, toujours prompts à prendre les « solutions » les plus facile, mais à en faire le moins possible sur les vrais problèmes car leur vrai soucis semble être de taxer le plus possible. On a le même soucis avec l’écologie : bonus-malus… Lire la suite >>
Teddybom
Invité

« La peur du gendarme » n’est pas ,à mon avis, la solution. Il faut réprimer si faute ok. Le problème est lié aux comportementx, il faut donc coupler une surveillance et reprssion des incivilités par les forces de l’ordre – et leur en donner les moyens – avec une sensibilisation précoce des futurs conducteurs. J’allais dire des futurs citoyens – suppression des cours d’éducation civique. Sans oublier le comportement exemplaire de nos élites!

lym
Invité
Si on continue ainsi, on va devoir rouler en marche arrière pour espérer pouvoir respecter les limitations en gardant un minimum de concentration. Merci LREM…A! De toutes manières, les politiques passent et les fonctionnaires du ministère des transports restent… et attendent leur heure, à la faveur d’un gouvernement/ministre plus influençable que les autres: L’âne Gayssot avait été celui de « sa » loi qui a permis l’automatisation des contrôles (mise en musique ensuite sous Sarkozy) par la responsabilité présumée du titulaire de la carte grise. Mesure étendant alors (frôlant l’inconstitutionnalité) une exception jusque là réservée aux seules infractions liées au stationnement (justifiée… Lire la suite >>
ART
Invité

C’est ça qui est beau en démocratie, tu peux voter à droite, à gauche, au milieu, en bas, à l’envers, in fine, la politique est strictement la même !!! Et en plus, on va te faire la leçon si tu votes un chouia trop à gauche, ou trop à droite….

SGL
Invité

Bon d’un côté, je ne vois pas Marine ou Mélenchon prôner pour plus de morts sur les routes. 😉
Payer des stages de conduite et de pilotage a tous les automobilistes (la solution principale pour améliorer la chose) est hors budgets, aucun gouvernement ne prendra le risque de faire ça.
La peur du gendarme et le matraquage par les radars sont autant efficaces et rapport de l’argent.

Gus
Invité
Et en le finançant par les assurances par exemple? Ce n’est pas le cas en Suisse ou dans un autre pays européen? Il me semble avoir entendu parler ce ça. Je suis en train de passer le permis moto, j’ai plusieurs dizaines de milliers de km derrière moi en voiture et bien, 14 ans après ça n’a pas été simple de repasser mon code! Je l’ai ré-obtenu du premier coup malgré tout, mais j’ai du pas mal réviser… Je pense qu’on devrait avoir une visite obligatoire tous les 10 ans, et une série d’épreuves sur plateau (freinage d’urgence, évitement, etc.),… Lire la suite >>
Nicolas
Invité
Pour la Suisse, on roule à 80 depuis longtemps sur les routes principales et ça marche très bien comme ça (je suis même surpris qu’en France, on autorise de rouler à 60 en localité, ça me parait assez dangereux) Sinon certaines assurances proposent des bonus aux conducteurs qui font des stages de conduites mais çareste des initiatives d’entreprises privés. Et des cantons proposent des réductions CFFs( équivalent de la SNCF) pour les personnes âgées rendant leur bleu. Puisque l’examen théorique du permis de conduite sont les mêmes pour les véhicules des catégories A,A1 et B, les conducteurs n’ont pas besoin… Lire la suite >>
Guillaume
Invité

50 km/h max dans les zones urbaines en France, pas 60.

Nicolas
Invité

Ok, merci pour la correction.

ART
Invité

Les décisions politiques sous le coup de l’émotion…
Qu’ont donné les résultats des expérimentations de cette mesure en 2015 ?

lym
Invité
Les mêmes que les essais de limitation de vitesse généralisée à la fin des années 60? Si le ministre des transports de l’époque avait pris acte de l’effet négatif mesuré et refusé la mesure, les fonctionnaires qui la poussaient ont attendu leur heure pour la ressortir pour motif d’économie lors du choc pétrolier de 73… avec succès! Et histoire de rendre leur « honnête » succès pérenne (les prix redescendus, plus de raison de limiter!), ils avaient habilement attribué la baisse du nombre de morts à cette seule mesure alors que la même année fut celle de la ceinture obligatoire à l’avant… Lire la suite >>
ART
Invité

C’est « drôle » d’acter une décision, alors même que les résultats de l’expérimentation ne sont pas connus !!! Tranquille foutage de gueule !

lym
Invité
A Rennes, au delà des portions 90->70 revenues à 90, il reste à la mairE (Hidalgo locale? Bonjour la discrimination positive en politique: Là ou une Momone était arrivée car elle était meilleure que les hommes, désormais on racle pour atteindre les quotas et ouvre un boulevard à des Morano etc…) de Rennes à revenir aux 110 qu’elle avait passé à 90. Et en pleine pampa de lointaine approche. A ce sujet, un autre effet de limites trop basses est que hors horaires de congestion on a des véhicules qui occupent l’espace public routier 30% de plus au lieu d’être… Lire la suite >>
ART
Invité

J’en sais rien sur le sujet des années 60, je demande juste ce qu’il a été retire des expérimentations du 80km/h en 2015… Contexte un tantinet différent des années 60….

lym
Invité
Contexte différent (les vitesses permises par le parc auto et l’infra en premier lieu), mais le logiciel de ceux qui préconisent et décident reste lui inchangé. Et même si le contexte est différent, je reste persuadé qu’a toute époque laisser les gens adapter leur conduite (dans des limites raisonnables) aux conditions reste préférable. Et si on veut un système répressif qui ait du sens, que l’on punisse l’accident! Mesure simple: Supprimer le constat amiable et PV de police obligatoire (pas seulement sur du corporel comme actuellement) avec prune et perte de points voir permis. Car dans l’immense majorité des cas,… Lire la suite >>
grandé
Invité
Tout ceci est qu’une histoire d’argent les automobilistes ne se font moins prendre par les radars, donc en baissant la vitesse l’argent va rentrer à nouveau pendant quelque temps!! http://www.retourvital.com/ Causes principales de décès évitables (largeur des barres proportionnelle au nombre de décès évitables chaque année en France) Voici maintenant le tableau complet. Morts évitables par an en France Déséquilibre alimentaire 72000 morts Consommation de tabac 60000 morts (on augmente la taxe pour rentrer de l’argent) Obésité & Surpoids 55000 morts Alcool 45000 morts Manque d’exercice 40000 morts Pollution de l’air 31000 morts (les constructeurs peuvent polluer pas de sanction)… Lire la suite >>
Teddybom
Invité

en complément de mon commentaire au message de Americanlegend
80km/h Quelle utopie. Les limitations de vitesse actuelles ne sont pas respectées, ce n’est pas en les rendant plus contraignantes que les chauffards lèveront le pied. C’est une fuite en avant, le vrai courage consisterai à faire respecter la réglementation en vigueur et de donner les moyens pour des contrôles mobiles plus fréquents, d’une part, et de sensibiliser le plus tôt possible les futurs conducteurs.

lym
Invité
Ce n’est pas parce qu’on respecte pas les limitations que l’on est un chauffard. J’ai même des tas d’exemples ou il serait imprudent de se risquer à rouler aux allures indiquées sur les panneaux. Si l’on veut taper de manière très objective sur les comportements, que l’on commence par cibler la non utilisation d’un truc qui sert à indiquer ses intentions aux autres: Etre prévisible, chose fondamentale pour éviter les cartons pour soi et même un peu plus loin (car trop souvent ca va taper 2 ou 3 rangs derrière). Car l’absence de clignos, c’est un peu comme le paillasson… Lire la suite >>
wpDiscuz