Accueil BMW BTCC 2017 à Thruxton : halala, que d’émotions !

BTCC 2017 à Thruxton : halala, que d’émotions !

96
0
PARTAGER

Première pole de Matt Neal (Civic Type-R) en cinq ans, premier succès à domicile pour Rob Collard (BMW 125i M), centième succès de BMW en BTCC… Le week-end de Thruxton fut animé.

British F4

Beaucoup d’hommages à Billy Monger, à Thruxton. Depuis sa chambre d’hôpital, l’intéressé s’est dit très touché.

Oliver York (Fortec) est le plus rapide des essais. Une première pour un pilote de « Cup ».

Au feu vert, pas de souci pour York, ni pour son poursuivant Alex Quinn (Arden.) Derrière, en revanche, c’est la panique. 4e sur la grille, Jamie Caroline  (Carlin) tente de griller tout le monde au freinage et ça se termine en « toudroi ». Linus Lundqvist (Double R) est victime d’une touchette. Quant à Lucas Roy (Carlin), sa course est déjà finie après s’être frotté à Cao Zhuo (Double R.) En tête, un bouchon se forme derrière York. Quinn et Logan Sargeant (Carlin) klaxonne. Pendant ce temps, Caroline remonte Thruxton par la face nord. Il rattrape l’Américain et double les trois premiers en autant de virage ! A partir de là, York se désunie. Karl Massaad (Double R) réussit à imiter Caroline. Quinn trouve enfin l’ouverture sur le leader déchu et il repasse le Libanais.

Quatrième succès 2017 de l’ogre Caroline, devant Quinn et Massaad.

Poleman du dimanche, Sargeant regarde le feu passer au feu vert, sans réagir. Lundqvist, 2e sur la grille, se fait déposer par York et Caroline (pourtant 6e sur la grille.) Ce dernier double le néo-leader au virage suivant. Lundqvist l’imite. Le Suédois réussit même à s’offrir Caroline. Néanmoins, le vainqueur de la course 1 se dédouble et il prend le large ensuite. Derrière, York laisse filer un groupe de chasse. Quinn est alors 3e, avec Oscar Piastri (Arden) à ses trousses. Patrik Pasma (Carlin) fait la jonction. Ils se retrouvent à trois de front et Piastri réussit à avoir le dessus.

Nouveau succès de Caroline, cette fois encadré par Lundqvist et Piastri.

Le lendemain, Caroline, 3e sur la grille, a de nouveau le Bullet Bill au feu vert. York et Quinn ne peuvent rien faire. Les deux poursuivants sont en pleine lutte. Sargeant en profite pour passer. Lundqvist, Massaad et Piastri font ensuite la jonction. York résiste vaillamment, tandis que Quinn part en tête-à-queue.

Caroline devient le premier pilote de British F4 à réaliser un triplé. Sargeant est 2e et York, 3e. On regrettera d’ailleurs que ce dernier ne dispute pas davantage de courses.

Après trois meeting, Caroline a déjà pris une option sur le titre, avec 185 points. Week-end mitigé pour Piastri, 2e à 99 points. York pointe 3e, à 78,5 points.

BTCC

La veille des essais, John Whitmore a passé l’arme à gauche, à 79 ans. Le baron de Whitmore a débuté en 1958, avec une Lotus privée. En 1959, il termina 2e de sa classe aux 24 heures du Mans, aux côtés d’un débutant prénommé Jim Clark… Encouragé par ses résultats, il s’est essayé à la F2 et s’est inscrit au Grand-Prix de Grande Bretagne, avec une vieille Aston Martin. En 1961, il racheta une Mini au service compétition de BMC et disputa le BTCC. A l’époque, le vainqueur de classe marquait autant de points que le vainqueur du général. Invincible dans sa catégorie, Whitmore s’est donc retrouvé en tête du classement. BMC lui proposa alors de coacher un acteur qui voulait faire pilote. Il s’agissait en l’occurrence de Steve McQueen, qui profitait de ses cachets d’Au nom de la loi. Déjà titré avant la fin de la saison, Whitmore confia sa Mini à McQueen pour la finale de Brands Hatch. L’acteur donna du fil à retordre à des pilotes comme Vic Elford et BMC lui proposa un contrat de pilote. McQueen refléchi, puis il déclina. Whitmore, lui, revint en BTCC en 1963, avec une Mini Cooper. Il termina 2e, derrière Jack Sears. Ensuite, il signa avec Ford, remporta l’ETCC avec une Cortina Lotus et disputa deux autres 24 heures du Mans avec une GT 40. Il prit sa retraite en 1966 et il se lança dans le coaching sportif. En parallèle, il faisait des balades à moto avec son pote McQueen. Ces dernières années, il reprit le volant en historique.

A Thruxton, les Civic Type-R dominent le samedi. Matt Neal décroche ainsi sa première pole depuis 2012. Gordon Shedden obtient le 2e temps et le privé Jack Goff assure le triplé.

La course 1 est plutôt ennuyeuse. Les Honda roulent en formation. Neal et Shedden pensent avant tout au championnat, où ils sont loin. Goff, lui, est déjà bien content de monter sur le podium. Tom Ingram (Avensis), le leader du classement, tente vainement de déloger Goff, mais les Civic Type-R sont au-dessus du lot. Il n’y a même pas un safety-car pour mettre de l’animation. Le seul gag, c’est la « chicken race » de Josh Cook (Focus) et de Jake Hill (VW CC), qui se termine en plantage synchronisé dans le rail.

On retrouve donc les trois premiers des essais sur l’estrade, à savoir Neal, Shedden et Goff.

L’après-midi, les Honda repartent en formation. En queue de peloton, Senna Proctor (Astra) se paye Aron Taylor-Smith (MG6.) Alex Lloyd (MG6), qui passait par là, se fait catapulter dans les barrières. Drapeau rouge.
A la reprise, Rob Collard (BMW 125i M), Goff et Shedden sont à trois de front. Le vétéran ne lâche rien et il prend la corde au virage. Coup de théâtre : Neal se plaint de sa direction et le leader de rentrer aux stands pour abandonner. Puis Martin Depper (Focus) sort violement et la course est arrêté.

Né à Frimley, à un jet de pierre de Thruxton, Collard ne s’était jamais imposé à domicile. Voilà qui est réparé. Shedden et Ingram (qui a doublé Goff juste avant le drapeau rouge) complètent le podium.

Les mécanos de Triple Eight ont réussi à réparer les deux MG6 avant le coup d’envoi de la course 3. Chapeau !

Colin Turkington (BMW 125i M) est en pole avec des tendres. Au feu vert, Goff, Ingram, Rob Austin (Avensis) et Shedden sont en bagarre. « Turk » les laissent se disputer et il prend le large. Ingram réussit à prendre le dessus du groupe, suivi par Goff.

Grâce à Turkington, BMW peut revendiquer 100 victoires en BTCC (voitures officielles et privées confondues.) Ce qui reste très loin des 249 succès de Ford… Ingram est 2e et Goff, 3e.

Très régulier à Thruxton, Ingram bétonne son leadership, à 131 points. Shedden passe 2e, à 114 points. Turkington est dans son aspiration, à 112 points. On a la confirmation que les MG6 et les Levorg sont à la rue (à cause du nouveau boitier électronique ?)

Crédits photos : BTCC (sauf photos 2 à 6, British F4.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz