Accueil BMW BTCC 2017 à Donington : au bonheur des privés !

BTCC 2017 à Donington : au bonheur des privés !

151
0
PARTAGER

BMW, Honda, MG, Subaru et Vauxhall sont officiellement présents en BTCC. Néanmoins, à Donington, ce sont les privés qui sont devant. Vainqueur de la course 1, Aiden Moffat (Classe A) ne doit pas regretter d’avoir refuser le baquet officiel d’une Sub’…British F4

Pour le British F4, Donington est aussi le deuxième rendez-vous de la saison. Trop timoré à Brands Hatch, le débutant Linus Lundqvist (Double R) se reprend en décrochant la pole.

Le samedi matin, Jamie Caroline (Carlin), mais d’emblée Lundqvist sous pression. Le Suédois repousse le redoublant au départ. Mais quelques virages plus loin, Caroline passe. Oscar Piastri (Arden) est alors 3e, avec Oliver York (Fortec) à ses trousses. C’est sans compter sur Billy Monger (JHR.) Mal qualifié, l’homme de la fin de saison de 2016, remonte le peloton. Il ne fait qu’une bouchée de York et Piastri.

Nouveau succès de Caroline. Lundqvist se console avec son premier podium (et ses premiers points.) 3e, Monger remporte également le classement « Cup ».

Patrik Pasma (Carlin) est en pole pour la course 2. Au feu vert, York dépose Piastri et le voilà 2e. Caroline part 6e, mais il se débarrasse de Lundqvist et de Monger avant d’arriver à la chicane ! Quelques virages plus loin, Piastri et York succombent au rouleau-compresseur. Puis, à sa grande surprise, Pasma voit Caroline dans ses rétroviseurs ! Le vainqueur de la course 1 a décroché le bonus Bullett Bill et Pasma ne peut que s’écarter. Profitant de la fébrilité du leader déchu, York passe également.

Doublé de Caroline, devant York, dont c’est le premier podium et Pasma.

Lundqvist retrouve la pole le dimanche après-midi. Cette fois, le Suédois garde la tête froide. Caroline, par contre, se désuni. Alex Quinn (Arden) l’envoi dans le gravier. Piastri en profite pour passer 2e et Logan Sargeant (Carlin), 3e. Mais le golden-boy de la F4 UAE se fait presque immédiatement doubler par York. Pasma est au ralenti dans un virage aveugle. Monger se le paye à pleine vitesse. Le choc est terrible. Monger souffre d’une jambe fracturée. Pasma passe la nuit à l’hôpital, au cas où.

C’est un drapeau rouge. Lundqvist remporte une course à oublier, devant Piastri et York.

Avec 4 victoires en 6 courses, Caroline est déjà sur orbite, à 110 points. 2e à 70 points, Piastri fait ce qu’il peut. Pasma est 3e à 63 points.

BTCC

Inexistante à Brands Hatch, les Levorg se réveillent à Donington. Ashley Sutton est le plus rapide aux essais. Néanmoins, lors du contrôle technique, son turbo est jugé non-conforme. Rob Austin (Avensis) hérite de la pole.

Austin ne reste pas longtemps en tête : Tom Ingram (Avensis) le double durant le premier tour. Les deux Toyota restent au contact, de quoi permettre à un troisième larron de les rejoindre : Aiden Moffat (Classe A.) L’Ecossais double le poleman, puis il sort les forceps pour le néo-leader. Ingram est en « durs » et il a trop tiré sur ses pneus. Non seulement il laisse Moffat (en « tendres ») s’échapper, mais il ne peut résister au retour d’Austin. Matt Neal (Civic Type R) l’empêche ensuite de monter sur le podium. Homme en forme de la fin de course, le vétéran s’offre Austin et il peut ensuite filer vers une médaille d’argent.

Moffat, Neal et Austin forment ainsi le premier tiercé de Donington.

Le midi, c’est de nouveau mouvementé. Moffat s’élance devant Austin et les BMW 125i M de Rob Collard et Colin Turkington. Austin a un premier coup de moue, dont profitent les BMW. Ingram saisit l’opportunité et il monte dans le train. Le poleman de la veille double Turk’, puis Collard. Moffat, lesté depuis son succès dans la course 1, commence à tirer la langue. Il voit Ingram, Collard et Turkington passer sous son nez. Mais ce n’est pas fini ! Sutton et Josh Cook (Focus) remontent le peloton. Les deux ex-équipiers passent Turkington et ils reviennent sur Collard. Ce dernier est bien content de voir le drapeau à damier s’agiter…

Ingram, déjà vainqueur de la course 1 de B’Hatch, devient le premier double-vainqueur du BTCC 2017. Collard et Sutton l’encadrent.

Dave Newsham (Cruze) est en pole pour la course 3 et il retient Turkington. Derrière, Sutton chipe la 3e place à Gordon Shedden (Civic Type-R.) L’Ecossais commence par se dédoubler, puis il déboite la BMW et il règle facilement le compte de la Chevrolet. Alors que Shedden taille la route, Turkington dépasse lui aussi Newsham. Sutton veut les imiter, néanmoins, la Chevrolet réussit à se dédoubler. Adam Morgan (Classe A), qui suivait, se rapproche du duo. Ils sont à trois de front sur la ligne d’arrivée. Morgan ayant un boyau… Euh… Un pare-choc d’avance sur Sutton et Newsham.

Ce sont donc Shedden, Turkington et Morgan qui montent sur le dernier podium de Donington. Puis la hauteur de caisse de la Civic est jugée non-conforme. Turkington hérite de la médaille d’or, Morgan passe 2e et Sutton, 3e.

Donington a donc commencé par une exclusion pour se finir par une exclusion. Un drôle de week-end ! Dans un championnat avec cinq constructeurs officiel, le leader est le privé Tom Igram, à 86 points, avec son Avensis bonne pour le musée ! Turkington, très régulier, pointe 2e à 72 points. Morgan, 3e à 69 points, profite du déclassement de Shedden. Pour autant, avec cinq pilotes à plus de 65 points, aucune hiérarchie ne se dessine.

British F3

Pendant ce temps, à Oulton Park, il y a de la British F3. Deux appelés de dernière minute viennent grossir les rangs : Guilherme Samia (Double R), venu de la Brazil F3 et surtout, Tristan Charpentier (Chris Dittmann), venu de la F4 France. Déjà inscrit en F4 SMP, Charpentier ne pourra disputer l’intégralité du championnat. En tout cas, il est le premier Français de la discipline.

Cameron Das (Carlin) obtient la première pole de l’année.

Lors d’une manche de MINI Cup, une voiture sort violemment et détruit un rail. La piste est jugée praticable pour les berlines, mais pas pour les monoplaces. Les British F3 passent ainsi le samedi et le dimanche au garage.

Visiblement, le repos forcé a déconcentré Das, qui ne réagit pas au feu vert. Toby Sowery (Lanan), Enaam Ahmed (Carlin), James Pull (Carlin) et Ben Hingeley (Fortec) ont le temps de passer avant qu’il n’enclenche la 1. Ahmed rattrape Sowery et la course tourne au duel entre les deux hommes, sous le regard de Pull. Lors du dernier tour, le champion de F3 Cup 2014 craque et visite le gravier. Ahmed et Pull ne l’attendent pas.

Ce sont donc Ahmed, Pull et Sowery qui passent dans cet ordre devant le starter. Pour info, Charpentier termine 10e.

Omar Ismail (Chris Dittmann) est en pole pour la course 2. Trop fébrile, il oublie de prendre la chicane. Callan O’Keefe (Douglas) hérite des commandes devant Ahmed et Hingeley. Au milieu du peloton, Harry Hayek (Double R) et Sowery s’accrochent. Hayek reste calé au milieu de la piste. Petru Florescu (Douglas) ne peut l’éviter. Les autres se débrouillent comme ils peuvent. Jamie Chadwick (Double R) est un dommage collatéral. Drapeau rouge.
Lors du second départ, O’Keefe craque. Ahmed et Hingeley partent sans lui. Chadwick redémarre, mais elle écope d’un drapeau noir pour être rentrée aux stands pour réparer.

Après seulement quatre tours de course, Ahmed double la mise. Hingeley et O’Keefe complètent le podium. Signalons qu’O’Keefe porte sa vieille combinaison Motopark/Lotus, du temps de la Formel Masters… Charpentier est 9e.

Ahmed est en pole pour la course 3. Néanmoins, Das prend un meilleur départ. Il y a une « chicken race » entre les deux pilotes et l’Américain préfère lever le pied. 3e sur la grille, Nicolai Kjaergaard (Fortec) a complètement loupé son envol et c’est alors Ismail qui pointe au 3e rang. Chadwick et Samaia s’accrochent et leur week-end s’achève prématurément. Plus loin, Pull tente une attaque sur Ismail et il passe ; le voilà donc 3e.

Triplé d’Ahmed, cette fois entouré par Das et Pull.

Au terme d’un week-end chaotique, Ahmed décroche le jackpot, avec 95 points. Pull suit à 71 points et Das est 3e à 63 points.
Charpentier est 13e à 23 points. Chadwick est 17e (sur 19) avec 10 points.

Crédits photos : BTCC (photos 1, 7 à 10 et 12), British F4 (photos 2 à 6), West Surrey Racing (photo 11) et British F3 (photos 13 à 17.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz