Accueil Renault Renault Kwid : comme des petits pains

Renault Kwid : comme des petits pains

176
29
PARTAGER

L’échec de la Logan en partenariat avec Mahindra semble déjà bien loin. Oublié aussi le projet autour d’une citadine ultra low cost regroupant Renault, Nissan et Bajaj. Renault en Inde semble tenir sa poule aux œufs d’or…

Mais jusqu’où ira le nouveau Renault Kwid ? La question est posée mais les débuts de carrière de la nouvelle auto commercialisée sur le marché indien sont stupéfiants.

Les chiffres mettent en avant cette continue montée en puissance. Après un premier état des lieux faisant état de 25 000 commandes après deux semaines au compteur, un mois après l’ouverture on recensait déjà 50 000 unités commandées.

La production de l’auto était alors revue à la hausse pour ne pas rallonger des délais de livraison pouvant atteindre six ou huit mois selon le niveau de finition. Dernier état des lieux ? Un média indien rapporte que le Kwid revendique maintenant 70 000 exemplaires commandés (un chiffre repris par Renault India sur sa page Facebook).

Parallèlement à ce volume conséquent, Renault va continuer d’étoffer son réseau en Inde. Taillé pour le marché indien, produit en Inde, le Kwid élargira sa carrière sous d’autres latitudes et débarquera prochainement sur de nouveaux marchés.

Et si à terme finalement sous un badge Dacia, proposé à un tarif serré et adapté aux normes européennes, dont les normes de sécurité, ce succès annoncé invitait les dirigeants du groupe à introduire le Kwid en Europe ? Au départ la Logan ne se destinait pas non plus à une carrière sur les marchés d’Europe occidentale…

Source : Ibtimes.

Crédit illustration : Renault.

Poster un Commentaire

29 Commentaires sur "Renault Kwid : comme des petits pains"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Verth.
Invité

Pour faire concurrence au Dacia Sandero ? C’est exactement, au gabarit près, (et encore !) le même type de véhicule.

SAM
Invité

Elle n’a qu’un trois cylindre et la dimension d’une Twingo et il y a de grandes chances que la prochaines Sandero soit une extrapolation allongée de cette auto. Je pense qu’au delà de l’offre low cost Nissan/Renault pourrait capitaliser sur cette plateforme pour aussi développer toute une gamme de Kei Cars au japon pouvant être réutilisé et adapté sur d’autres marchés dont l’Europe… Idée à creuser!

Gautier Bottet
Editor
« développer toute une gamme de Kei Cars au japon » 1. Les Kei sont très encadrées en termes dimensions : 3m40 de long maximum, 1m48 de large. La Kwid affiche 3m68 de long, mais surtout 1m58 de large. Pour la longueur, ça s’arrange, mais il est très difficile de réduire la largeur d’une plateforme, surtout de 10 cm. 2. Les Kei ne sont pas des voitures low-cost : multimédia dernier cri, aides à la conduite, 4 roues motrices, accès / démarrage mains-libres. Sans compter des solutions d’ouvrants et de modularité très poussées qui ont de gros impacts sur l’architecture du véhicule.… Lire la suite >>
bzep
Invité

C’est vrai qu’il a l’air sympa ce kwid, probablement sur nos route d’ici quelques mois sous la marque Dacia.

Nicolas
Invité

ne part-elle pas de « trop loin » au niveau des normes de sécurité, des équipements, etc…
l’adaptation ne sera-t-elle pas compliqué.
pour Dacia, il a fallu attendre les 2e générations de Logan et Sandro pour avoir le TCE 90ch à la place du trop vieux 1.4 MPi

SGL
Invité

je suis persuadé que cela est prévu depuis le début de la conception de pouvoir renforcer la structure sur quelles point stratégique de la structure pour quelle passe les « doigts dans le nez » les normes les plus strictes !
Pour les moteurs : c’est avant tout une question de finances, ont amorti à fond les vieux moteurs pour faire le buzz, par la suite, avec les nouveaux moteurs 3 cyl. !

Gautier Bottet
Editor

« il a fallu attendre les 2e générations de Logan et Sandro pour avoir le TCE 90ch à la place du trop vieux 1.4 MPi »

Logique, puisque le TCE 90 ch n’existait pas à la sortie de la Sandero première du nom… La Sandero II y a eu droit à l’apparition de ce moteur, soit à son lancement, et en même temps que la Clio IV.

OLO
Invité

Renault doit la produire à Tanger elle fera un malheur en Afrique et enverra un tas de vielles Mercedes 190 et Peugeot 205 à la casse.

lym
Invité

Mouais, je ne suis pas certain que japonaises et coréennes n’aient pas déjà envoyées ces dernières à la casse!

Louis
Invité

qui ont elle même été envoyées à la casse par les armées de Logan produites au Maroc.

OLO
Invité

Ah ben je ne sais pas s’il y’a vraiment eu des japonaises ou coréennes entre temps parce que la majorité des vielles voitures au Maroc par exemple, sont des Mercedes 190, W123 et W124, tandis que sur les petites voitures on est plus sur des Peugeot 205, Fiat Uno. Et elles sont toutes progressivement remplacées par des Dacia Logan, Sandero, Duster, Citroen C-Elysee, Peugeot 301 ou encore Fiat Siena.

Et je pense qu’un petit Kwid produit a Tanger et commercialisé au Maroc sera encore plus accessible pour ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter une Logan neuve à 7000€.

SAM
Invité
Les fantasmes du marché automobile marocain et la réalité … Alors il faut savoir que les 3 principaux marchés autos d’Afrique sont l’Afrique du Sud (1er), l’Algérie (2ème) et l’Egypte … Et qu’au Maroc, Renault-Dacia contrôle 39% du marché mais ne vend pas grand chose en volumes. Pour vous faire une idée voici le classement des marques pour le mois d’octobre 2015 au Maroc : 1. Dacia avec 1 519 autos vendues; 2. Renault avec 921 autos vendues; 3. Ford avec 873 autos vendues; 4. Fiat avec 802 autos vendues. Alors qu’en Algérie pour le même mois le marché en… Lire la suite >>
Tusheem
Invité
Effectivement, les Dacia produites au Maroc ont pour premier débouché le marché européen qui, convenons-en, est un tout petit peu plus important que le marché algérien ou égyptien. Et c’était l’idée première de ce projet. Le pari « maladroit » de Renault sur le Maroc (bientôt imité par un autre constructeur maladroit qu’est PSA) se soldera cette année par environ 280 000 unités produites dont près de 80% prend la direction de l’Europe. Et les perspectives pour l’année prochaine, avec la reprise du marché européen, devraient avoisiner les 320 000 unités au bas mot, sans parler de l’arrivée d’un dérivé du Kwid,… Lire la suite >>
SAM
Invité
Je réagissais sur la fausse idée véhiculée que le Maroc est un marché automobile important … ce qui n’est pas le cas! Oui le marché algérien reste prometteur pour Renault, Peugeot (qui étudie une implantation) pour VW et tous les constructeurs chinois qui eux n’hésiterons pas investir là-bas! Cette usine aurait eu une double assise en Algérie à la fois pour inonder le marché domestique très prometteur et sur l’Europe mais là c’est une autre débat … L’usine de Tanger (usine de montage alimentée par des fournisseurs locaux mais de nombreuses usines espagnoles ou européennes aussi) est un cheval de… Lire la suite >>
SAM
Invité

Pour information : les 10 pays où Renault a vendu les plus d’autos en 2014

1 – France : 577 601
2 – Brésil : 237 187
3 – Russie : 194 531
4 – Allemagne : 173 479
5 – Turquie : 133 212
6 – Italie : 130 996
7 – Espagne : 127 666
8 – Royaume-Uni : 109 014
9 – Algérie : 91 800 (déjà 71.415 véhicules en octobre)
10 – Argentine: 84 946

Le Maroc ne figure pas dans le top 10 …

Tusheem
Invité
Personne n’a contesté que le marché algérien est important pour Renault, et qu’il l’est davantage que le marché marocain. Mais cela n’a rien à voir avec l’usine de Tanger, qui, il faudra peut-être le répéter 52 fois, produit d’abord des voitures pour l’Europe, qui est un marché encore plus important (je crois) que l’Algérie. La taille du marché local est certes un facteur pris en compte pour choisir le lieu d’une implantation industrielle. Mais il est loin d’être le seul, et perd chaque jour un peu plus d’importance dans l’équation, face à d’autres arguments comme le coût de production, les… Lire la suite >>
SGL
Invité

À une époque il avait des 4l, R12, R18 @shooby.
Au Maroc, Togo etc.

wpDiscuz