Accueil Ecologie Pikes Peak 2015 : Rhys Millen gagne en électrique

Pikes Peak 2015 : Rhys Millen gagne en électrique

204
15
PARTAGER

La montée de Pikes Peak s’est déroulée hier dans le Colorado et voit pour la toute première fois de son histoire un véhicule électrique remporter le général !

Cela fait plusieurs années que l’on vous annonce des prototypes électriques en potentiels vainqueurs, Rhys Millen l’a fait et écrit une nouvelle page de l’Histoire de la course aux nuages. Au volant d’une barquette électrique PP03 de la société eO (Lettonie), l’Australien, habitué des pentes de Pikes Peak, signe un époustouflant 9 minutes 7 secondes et 222 millièmes.

Si le record de Sébastien Loeb et de la Peugeot 208 T16 Pikes Peak est très loin d’être battu (8 minutes 13 secondes et 878 millièmes pour rappel), Rhys Millen bat tout de même (de 1 seconde) le précédent record électrique qui était détenu par Greg Tracy et son prototype Mitsubishi. Millen indique par ailleurs que le temps aurait du être plus rapide mais qu’une perte de puissance l’a empêché d’aller sous les 9 minutes.

Rhys Millen devance de 25 secondes l’une des légendes de la montée, Nobuhiro « Monster » Tajima qui s’est converti à l’électrique depuis plusieurs années et espérait bien être le tout premier à gagner Pikes Peak en électrique avec son nouveau prototype en association avec Rimac. Dommage pour le gentil « Monster » mais c’est Rhys Millen qui inscrit son nom sur cet exploit.

Sans minimiser l’exploit, on peut tout de même noter que cette édition 2015 de Pikes Peak n’était pas la plus richement doté dans la catégorie reine, les « Unlimited ». Le premier est Dominic Dobson sur une Radical en un peu plus de 10 minutes 15 secondes. Le meilleur des thermiques étant Paul Dallenbach en « Time Attak » sur un prototype PVA (un gros kart avec deux pelles à tarte NDLR). Pour rappel, l’an dernier Romain Dumas remporte l’épreuve sur prototype Norma avec un temps de 9 minutes 5 secondes.

A noter que la Honda CR-Z fortement modifiée (présentée ici) termine 14 ème avec un temps de 10 minutes 23 secondes 829.

Désormais, Pikes Peak s’écrit vraiment à l’ère de l’électrique et on attend l’an prochain une « vraie » confrontation entre les thermiques et les électriques. L’ensemble du classement est disponible ici.

Fiche technique de la PP03 eO :
4 roues motrices
Six moteurs électriques YASA-400 avec contrôleurs eO
Puissance max 1020 kW / couple max 2160 Nm
Batterie lithium ion de 50 kWh
1 seule vitesse à réduction /différentiel à glissement limité
Arceau-cage tubulaire en acier avec coque carbone
Direction électriquement assitée
suspension réglables
Disques ventilés avant Ø378 mm / arrière Ø330 mm
Pneus slick 320/710 R18 / jantes 13” × 18”
Poids à vide : 1200 kg
Vitesse max : 260 km/h

Source : Pikes Peak International Hill Climb, illustration : Drive eO

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Pikes Peak 2015 : Rhys Millen gagne en électrique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre

C’est bien triste l’électrique !!!

Carlos Ghost
Invité

Électrique ou pas, cette voiture a une g… plus sympa que les horribles protos du Mans

FX
Invité

Romain Dumas pilotait une Norma l’annee derniere, pas une Porsche?

labradaauto
Invité

C’est doc qui rigole ! Lui avait déjà le vecteur temporel et la de lorean ne pesait même pas 1200 kg et plus rapide que le concorde ! Ce sont des petits !
j’dis ça parce que oui c’est triste l’électrique. Pour moi c’est bien ds les supercars hyper large , très cher, c’est une source d’énergie d’appoint au moteurs turbo thermiques.
ou bien alors la bicyclette

klm
Invité

L’Histoire s’est mise en marche avec cette victoire a la régulière bien que la concurrence ne soit pas généreusement garni .

La seule question qui se pose est quelle est la marge de progrès de l’électrique ?

wpDiscuz