Accueil Ecologie Pikes Peak 2015 : Monster Tajima s’associe avec Rimac Automobili

Pikes Peak 2015 : Monster Tajima s’associe avec Rimac Automobili

207
3
PARTAGER

Le constructeur croate Rimac Automobili avait (agréablement) surpris son monde en présentant l’électrisante Concept One. En attendant que la voiture ne trouve le chemin de la (petite) production Rimac va grimper Pikes Peak avec l’une des légendes de la course aux nuages.

Depuis plusieurs éditions, Nobuhiro « Monster » Tajima a décidé de grimper la montée de Pikes Peak avec un véhicule électrique. Après un incendie en 2012, le japonais gagnait la catégorie électrique en 2013 avant une édition 2014 plus mitigée (abandon). Toujours décidé à devenir le premier vainqueur de Pikes Peak avec un véhicule électrique en devançant les thermiques, Tajima a décidé de s’adresser à Rimac Automobili pour l’y aider.

Le résultat est la « Tajima Rimac E-Runner Concept_One » (ouf !). 4 moteurs électriques meuvent la voiture avec un total de 1 475 ch (1,1 MW) soit le double des précédents prototypes de Tajima. Pour encaisser toute la cavalerie, le prototype utilise un système développé par Rimac pour la Concept One : « Le système Rimac AWTV (All Wheel Torque Vectoring) contrôle le couple de chaque moteur 100 fois par seconde. Le système permet de faire varier le couple sur chaque roue, en fonction de l’angle du volant, de la vitesse, des accélérations latérales et longitudinales, des dérives et de nombreux autres paramètres ».

Un système complexe allié à 4 réducteurs à chaîne pour remplacer une boîte de vitesse et un différentiel. La voiture utilise un freinage régénératif de 400 kW et embarque 57 kWh de batterie là encore développée par Rimac. Le châssis est lui fabriqué par Monster Sport (la société de Monster Tajima) et allie une partie tubulaire en alliage à une carrosserie en carbone. Le prototype pèse 1500 kg ce qui fait presque un rapport de 1 kg/ch comme la Peugeot 208 T16 Pikes Peak (mais avec 2 fois plus de poids !).

Côté performances, le 0 à 100 km/h est abattu en 2,2 secondes et le 0 à 200 km/h en 5,4 secondes. La vitesse de pointe atteint 270 km/h. Des performances de premier plan qui donnent évidemment de grands espoirs à Monster Tajima et Mate Rimac. Rendez-vous le 28 juin pour la course et la semaine précédente pour les premiers essais.

Données techniques :
• 4 roues motrices
• 4 moteurs électriques indépendants Rimac à aimants permanents
• système Rimac « All Wheel Torque Vectoring »
• Puissance maximum : 1100 kW (1475 ch)
• Couple maximum : 1500 Nm
• Frein régénératif maximum : 400 kW
• pack de batterie Rimac Automobili 57 kWh
• 4 réducteurs à chaîne Rimac
• Cadre tubulaire en alliage d’aluminium Monster Sport avec carrosserie en fibre de carbone
• Direction assistée électriquement
• Suspensions ajustables
• Disques ventilés Ø370 mm avant et arrière
• Pneus slicks 340/710 R18
• Poids à vide : 1500 kg
• 0-100 km/h en 2,2 s
• 0-200 km/h en 5,4 s
• Vitesse maximum : 270 km/h

Source et illustration : Rimac Automobilit / Monster Tajima

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Pikes Peak 2015 : Monster Tajima s’associe avec Rimac Automobili"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Malco
Invité

57kWh de batterie, c’est un peu juste non? Pour être à fond (1100kW) pendant 10 minutes il lui faudrait 184kWh. Enfin, j’imagine qu’ils ont des données plus précises sur les phases d’accélération/freinage qui leur permet de réduire la taille du « réservoir ». Et puis il visent sans doutes nettement moins que 10min… 😉

Crazys
Invité

L’an passé, les ingénieurs de chez Drive eO m’ont confié qu’il leur restait moins de 5% de « batterie » à l’arrivée à 14000 pieds.

wpDiscuz