Accueil F3 BTCC 2014 à Silverstone : Plato fait de la résistance

BTCC 2014 à Silverstone : Plato fait de la résistance

103
0
PARTAGER

En ce moment, beaucoup de titres sont attribués. Pas en BTCC, où Jason Plato (MG6) a décidé de se battre jusqu’au bout face à Colin Turkington (BMW 125i M.)

Formule Ford

Jessica Hawkins (MBM) débute en monoplace. Pas de pot pour l’Anglaise : elle est victime d’une crevaison lente aux essais. Jayde Kruger (JTR) a le même souci. Il chausse de nouveaux pneus et décroche la pole.

FF 1

Kruger profite de sa pole pour mener la course 1. Harrison Scott (Falcon) se colle à lui, puis Ashley Sutton (MBM) se colle à Sutton. Les 3 voitures sont dans un mouchoir de poche, tout au long de l’épreuve. Mais le tiercé ne bouge pas.

Ainsi, Kruger s’impose devant Scott et Sutton.

FF 2

Le samedi soir, la FF s’offre un interlude. C’est la présentation de la F4 MSA (à ne pas confondre avec la F4 BRDC), qui prendra le relais en 2015. Pour rappel, la MSA a choisi un châssis Mygale et un moteur Ecoboost (alors que la F4 BRDC aura des Tatuus à moteur Duratec.)

Jack Butel (vu en début de saison en Protyre FR) en a déjà acheter une. Ollie Pidgley (vu en Clio Cup et qui a effectué des tests en F4 et en FF) est également sur les rangs.

FF 3

Le dimanche matin, Ricky Collard (Falcon) est en pole. Derrière, Kruger expédie Scott dans le décor. Le leader du championnat repart, mais loin. Sutton, 4e sur la grille, passe Juan Rosso (Radical) et James Abbott (Radical.) Collard ne peut résister au rouleau-compresseur. Abbott double le leader déchu peu après. Kruger fait de même. Le Sud-Africain revient sur Abbott, mais celui-ci résiste.

Sutton remporte la course 2 et s’offre au passage le titre en « Scholarship ». Abbott est 2e et Kruger, 3e.

FF 4

Pour la course 3, Kruger tire tout le bénéfice de sa pole. Sutton essaye de le suivre, mais Scott le passe. Kruger gère ensuite son avance sur son rival au championnat.

C’est donc une victoire de Kruger devant Scott et Sutton.

FF 5

Au classement, Kruger et Sutton sont ex-æquo à 651 points. Sutton, l’homme de la fin de saison, remonte au 3e rang, ex-æquo avec Max Marshall (JTR), avec 513 points.

FF 6

Protyre Formula Renault

Une semaine après Croft, la Protyre FR s’offre une finale à Silverstone. Le titre est déjà attribué. D’ailleurs, Emerson Fittipaldi vient pour poser avec son petit-fils, Pietro :

Protyre FR 1

Tarun Reddy est à Buddh pour la MRF 1600. Il est remplacé par le revenant Michael Epps. Rappelons qu’après une saison de FR BARC, en 2012, il a couru en US

Le seul suspens porte sur le nom du vice-champion. On attend une bagarre entre Alex Gill (Fortec) et Piers Hicklin (Scorpio.) Et le poleman est… Colin Noble Jr (20ten.)

Protyre FR 2

Le samedi après-midi, c’est chaud entre Hicklin et Noble Jr. Le poleman -et leader- veut un premier succès, tandis que le 2e veut cimenter sa place de vice-champion. Derrière, c’est aussi chaud entre Fittipaldi et Mateo Ferrer (MGR.) Le Brésilien envoi valser l’Italien. Ferrer se retrouve 5e, derrière Patrick Dussault (Cliff Dempsey), qu’il passe plus loin.

Hicklin donne tout, mais Noble Jr s’impose d’un aileron. Fittipaldi est 3e, mais il est pénalisé suite à son contact et Ferrer obtient la médaille de bronze.

Protyre FR 3

Le dimanche, Fittipaldi est en pole. Le néo-champion commet une erreur en début de course. Hicklin et Noble Jr en profitent pour passer. Cette fois, c’est Hicklin le chassé et Noble Jr le chasseur ! Fittipaldi, 3e, revient sur le vainqueur de la course 1. Les 3 voitures sont roues dans roues, mais rien ne bouge.

Hicklin s’offre donc un 2e succès et obtient la place de dauphin. Ca a l’air de lui faire très plaisir… Noble Jr est 2e et Fittipaldi, 3e.

Protyre FR 5

Fittipaldi termine avec 431 points. Le Brésilien a fait honneur à son statut de favori. Notez que Silverstone est le seul meeting où il n’a pas remporté au moins une course. Le peu médiatique Hicklin termine 2e à 366 points, battant des adversaires mieux armés sur le papier. On attendait Ferrer, qui avait une réputation flatteuse. Après un beau début de saison, l’Italien s’est complètement désuni, ne se réveillant qu’à Silverstone. Il est finalement 3e, à 347 points. Gill, qui pouvait rêver d’une place de dauphin, loupe complètement Silverstone, terminant 4e à 342 points.

Le rideau se baisse sur la Protyre Formula Renault 2014. Rappelons que l’an prochain, la discipline adoptera les châssis de la dernière génération. La Protyre 2014, c’est un peu l’inverse du Cid de Corneille : ils sont partis à 15, mais ils n’étaient que 8 au dernier meeting. De quoi se poser de vraies questions, alors que la FF et la F4 BRDC font à peine mieux et que les 3 disciplines doivent continuer en 2015.

Protyre FR 4

BTCC

Un peu de changement dans le paddock. Luke Hines remplace le banni Glenn Geddie (Toyota Avensis) chez United Autosport. Hines n’a plus piloté en BTCC depuis 2005.
Autre revenant, Tony Gilham, mais pour Brands Hatch. L’ex-patron-pilote du team HARD va remplacer son ex-poulain Rob Holland (Audi S3), retenu aux USA.

Quant à Matt Neal (Honda Civic Tourer), il a osé critiquer publiquement le BTCC. Le vétéran écope d’une amende.

BTCC 2

Jason Plato (MG6) est l’homme en forme du BTCC. Complètement largué au printemps, il arrive à Silverstone au 2e rang du championnat. Colin Turkington (BMW 125i M) a déjà une option sur le titre, mais l’animateur de Fifth Gear compte se battre jusqu’au bout. Aux essais, il décroche la pole. Sam Tordoff (MG6) est 3e et Turkington s’est inséré entre les deux équipiers. Notez également le 8e temps de Marc Hynes (MG6), sa meilleure performance.

BTCC 1

Au feu vert, c’est le Nord-Irlandais qui prend le meilleur départ, tandis que Mat Jackson (Ford Focus) dépasse Tordoff. Quelques tours plus tard, Plato s’offre un dépassement aux forceps sur le leader. Ensuite, un groupe de chasse emmené par Jackson klaxonne derrière Turkington. Mais le pilote de la 125i M est intraitable.

En résumé, Plato gagne la course 1 devant Turkington et Jackson.

BTCC 3

La course 2 débute avec un scénario identique à la course 1. Turkington est le premier à la chicane, mais Plato le passe (au 2e tour, à Brooklands, exactement comme dans la course 1.) Jackson, 3e, ne peut résister au pressing d’Alain Menu (Passat CC) et d’Aron Smith (Passat CC.) Jackson finit par se retrouver dans un groupe de chasse chaud-bouillant. L’un des animateurs, Jack Clarke (Ford Focus), sort de la piste. A son retour sur le tarmac, il surprend Rob Collard (BMW 125i M.) Ce dernier ne peut l’éviter et la BMW part en tonneau. Plus de peur que de mal, mais le drapeau rouge est agité.

Plato est déclaré vainqueur, devant Turkington et Menu.

BTCC 7

La course 3 commence par un coup de tonnerre : la voiture de Tordoff, 2e sur la grille, refuse de démarrer ! Jackson se retrouve 2e. Au départ, il coiffe sur le poteau Fabrizio Giovanardi (Ford Focus) et prend le large. James Cole (Toyota Avensis), Holland et Martin Depper (Honda Civic) se frottent un peu trop fort et le safety-car intervient.
Au restart, Jackson reprend là où il en était, tandis que Smith passe Giovanardi. Turkington rattrape l’Italien. Puis Menu se joint à la lutte… Puis Plato s’en mêle et c’est une bataille entre 4 champions, qui plus est sous le nez d’un 5e champion, Andrew Jordan (Honda Civic) ! Par endroit, ils sont à 4 de front ! A un moment, Plato aide Turkington à négocier un virage, mais le Nord-Irlandais faisait de même sur Giovardi, qui part jardiner.

Jackson passe tranquillement devant le starter, suivi par Smith. Derrière, il y a un sprint pour la 3e place, remporté d’un souffle par Turkington, devant Plato et Menu.

BTCC 5

Au classement, Turkington se maintient en tête avec 417 points. Il peut se rendre sereinement à Brands Hatch. Plato lui a repris 5 points, à 367 unités. Le chouchou du public doit compter sur au moins un gros pépin de son rival pour le coiffer au poteau. Gordon Shedden (Honda Civic Tourer) est complètement largué, à 317 points. Honda semble avoir fait une croix sur 2014 et les Civic Tourer. En 2015, il emploiera une voiture basée sur la nouvelle Civic 5 portes (Type R ?) A Silverstone, le seul fait marquant fut l’emploi de « race king » :

BTCC 4

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz