Accueil Crossovers Essai Fiat 500L Trekking 1.6 MultiJet 105 ch : Taxi-brousse

Essai Fiat 500L Trekking 1.6 MultiJet 105 ch : Taxi-brousse

386
28
PARTAGER

Le mini-SUV est à la mode. La preuve, les Nissan Juke, Opel Mokka et Peugeot 2008 remportent un succès qui va au-delà des espérances de leurs marques. Absent de ce créneau porteur, Fiat ne pouvait prendre le temps de développer un modèle inédit. Aussi, c’est la 500L qui s’y colle avec une version au look de baroudeur : la Trekking.

Quoi de neuf ?

Transformer un(e) brave berline/monospace en pseudo-crossover ? La recette a été maintes fois éprouvée, notamment chez Volkswagen. Après un premier essai sur la Panda, c’est donc la 500L qui s’y essaie chez Fiat. Au programme, des boucliers plus proéminents (il font gagner 12 cm de longueur !) et au design plus évocateur, des élargisseurs d’aile et des sabots de protection à l’avant et à l’arrière dont le coloris imite l’aluminium. Au passage, elle est rehaussée de 1,3 cm et chausse, de série, des jantes de 17″ habillées de pneus M+S.

Sur le plan technique, on note l’apparition, en série, du « Traction + ». Déjà vu sur la Panda Trekking, ce contrôle de traction tente de pallier l’absence de transmission intégrale, à la manière du Grip Control des Peugeot 2008 et 3008.

La sellerie est inédite. Associant tissus noirs et « skaï » blanc, elle se veut à la fois classe et moderne. Par contre, pas question ici de housse amovible. Le Renault Captur, l’un de ses principaux rivaux, conserve donc cette exclusivité.

Equipement

Un unique niveau d’équipement et une liste conséquente d’options : difficile de faire plus simple que l’offre de cette 500L Trekking. Et si la dotation de série n’oublie rien d’essentiel, elle n’offre rien de trop non plus au vu des tarifs pratiqués. Ainsi, sans supplément, on dispose de la climatisation manuelle, du Bluetooth et de jantes alu de 17″.

Le catalogue des options compte 22 références. De quoi offrir à votre 500L Trekking les quasi-indispensables qui lui manquent (climatisation automatique bi-zone à 400 €, accoudoir avant à 150 €), quelques touches de luxe (sièges avant chauffants à 200 €, GPS à 500 €) ou de la personnaliser (Peinture Bi-Color à 1 100 € (!), jantes 16″ blanches ou noires à 300 €).

Principaux équipements et options
Fiat 500L Trekking 1,6 Multijet 105 ch
Six airbags S
Banquette arrière coulissante S
Cargo Box S
Direction assistée avec Fontion « City » S
Dossier du siège passager avant rabattable S
ESP S
Aide au démarrage en côte S
Climatisation S
Autoradio à écran tactile S
Bluetooth S
Kit Chrome S
Prise USB S
Régulateur de vitesse S
Accoudoir central arrière S
Antibrouillards avant avec éclairage de virage S
Vitres avant et arrière électriques S
Jantes en alliage 17″ S
Système de motricité renforcé Traction+ S
Vitres arrière surteintées S
Pack Confort (1) 650 €
Jantes en alliage 16″ blanches ou noires 300 €
Peinture Bi-Color 1,100 €
Peinture métallisée ou Pastelle 550 €
Toit ouvrant électrique panoramique 1,100 €
Toit panoramique fixe 800 €
Accoudoir sur siège conducteur 150 €
Siège conducteur à réglage lombaire électrique 100 €
Sièges avant chauffants 200 €
Airbags de genoux 150 €
Radar anti-collision 300 €
GPS 500 €
Système Hi-Fi Beats 650 €

(1) Climatisation automatique, Détecteur de pluie et de luminosité, Rétroviseur intérieur électrochromatique et Radar de recul

Sur la route

Le physique de la 500L Trekking ne ment pas sur ses aptitudes. Son air bonhomme cache un caractère tranquille. Comme nous avons pu le constater sur les routes sinueuses de notre essai, elle affectionne quelque peu le roulis en virage mais ne se montre jamais traitre, même dans les courbes abordées un peu rapidement.

Dans la même veine, la direction se montre assez peu informative mais son mode City est un véritable régal en ville. Et puis, et c’est un point important pour une familiale, les sièges ont renoncé à offrir un maintien latéral à toute épreuve au profit d’un confort de bon aloi. Il est vrai que la souplesse des suspensions l’aide bien aussi sur ce point.

Sous le capot, nous disposions du 1.6 Multijet 105 ch. Sur le papier, son couple de 320 Nm, disponible dès 1 500 tr/mn promet beaucoup. En effet, ses deux principaux rivaux affichent des valeurs bien inférieures : le Nissan Juke 1.5 dCi 110 ch développe 240 Nm à 1 750 tr/mn et le Peugeot 2008 1.6 e-HDi 115 ch 270 Nm à 1 750 tr/mn. Dans les faits, les performances sont décevantes. La 500L Trekking parcourt le 0 à 100 km/h en 12s contre 11,2 s pour le nippon et 10,4 s pour le français. Et les impressions de conduite confirment ces données. Attention, on ne peut pas parler ici de voiture amorphe, mais la 500L Trekking ne donne pas autant que ce que promettent les chiffres. La faute sans doute à son profil d’armoire normande, à ses rapports de boîte longs et à sa surcharge pondérale (1 375 kg à vide, soit 55 de plus que le Juke et 195 (!) de plus que le 2008.

Parlons argent
A plus de 22 000 € dans cette version diesel de 105 ch, la 500L Trekking se permet quelques largesses coté budget. Etonnant de la part de Fiat, marque réputée peu chère à l’achat et dont l’image de marque n’est pas franchement au top depuis plusieurs années. En comparaison, un Nissan Juke 1.5 dCi 110 ch Acenta s’affiche à 20 690 € et un Peugeot 2008 1.6 e-HDi 115 Allure à 22 700 € mais avec une dotation bien plus complète (radar de recul et climatisation automatique bi-zone) et un agrément de conduite plus marqué. Rendons toutefois grâce à la 500L Trekking en précisant qu’elle est la seule de ce trio à posséder, de série, un antipatinage sophistiqué lui permettant d’envisager de quitter le bitume.

Gamme et prix
Fiat 500L Easy Lounge Trekking
1,6 MultiJet 105 ch 20,650 € 22,050 € 22,050 €

Conclusion

En mélangeant les genres jusqu’à plus soif, la 500L Trekking peine à trouver sa place. Habitable mais pataude, détails esthétiques soignés mais profil lourd… Chacun verra pencher la balance du coté qui lui plaira. Si ses qualités, réelles, ne sont pas suffisamment prononcées pour lui permette de sortir du lot, elle devrait tout de même séduire une partie des automobilistes avec son look bien à elle.

 

+ Habitabilité
Look peu conventionnel
Finition plutôt soignée
Moteur peu démonstratif
Concept trop alambiqué ?
Prix

 

Caractéristiques
Moteur
Type et implantation 4 cylindres
4 soupapes par cylindre
Injection directe
transversal avant
Cylindrée 1 598 cm3
Puissance 105 ch – 77 Kw à 4 000 tr/mn
Couple 320 Nm à 1 500 tr/mn
Transmission
Roues motrices Avant
Boîte de vitesses Manuelle à 5 rapports
Châssis
Suspension avant Roues indépendantes type MacPherson
Suspension arrière Pont de torsion
Direction Assistée – crémaillère électrique
Freins Disques ventilés à l’avant, pleins à l’arrière
Jantes et pneus Alliage – 225/45 R17
Performances
Vitesse maximale 175 km/h
0 à 100 km/h 12 s.
Consommation
Cycle urbain 5,6 l/100 km
Cycle extra-urbain 4,1 l/100 km
Cycle mixte 4,7 l/100 km
CO2 122 g/km
Dimensions
Longueur 4 268 mm
Largeur 1 800 mm
Hauteur 1 678 mm
Empattement 2 612 mm
Volume de coffre 343 l.
Réservoir 50 l.
Masse à vide 1 375 kg

[zenphotopress album=15213 sort=random number=12]

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "Essai Fiat 500L Trekking 1.6 MultiJet 105 ch : Taxi-brousse"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

et qui va encenser cette merdouille….

Bruce
Invité

Wiz >>>> je suis le défenseur 😉

Alors >> ligne séduisante ..fun..amusante ..baroudeuse ..à la tomb rader 🙂

Intérieure gaie ..fonctionnel ..colorée ..lumineux ..très très spacieux !

Moteur >>> coupleux ..économique ..et d après d autres essaie …assez nerveux !

En plus de tout ceci >>> système traction + efficasse sur boue et neige ..et radar anti collision

J aime et je le recomande ( d ailleurs les ventes du 500 L confirment l engouement pour ce monospace à la sauce italienne )

François
Invité

Voilà Taxi-Bruce, je sors 😀

wizz
Membre

tu m’as coupé l’herbe sous les pieds
j’avais ce jeu de mot ce matin, et attendais son intervention pour y caser après, sachant que j’ai la certitude qu’il viendra commenter

seb92
Invité

Cedric morancais, vous dites pseudo crossover alors que ce vehicule repond parfaitement a la definition de crossover.
Vous mettez dans les + comme qualité principale de l’auto son habitabilité mais aucune trace de cette qualité dans l’article???
Vous mettez en + look peu conventionnel et en moins concept alambique avec en plus un pt d’ interogation.
Article orienté selon moi.

johnjohn
Invité

chacun ses gouts, mais perso je préfère, à prix identique, cette 500L à la peugeot 2008. Question de style, de charme, d’ambiance intéireure et d’aura… la peugeot 2008 est bien plus fade au regard et fait déjà d’un autre âge. Je trouve que le captur est plus en compétition avec cette 500L dans leur proposition avec juste un petit reproche au captur de ne pas avoir de grip control ou de traction +… quoqu’il en soit très belle auto

Membre

erreur, le captur peut recevoir l’Extended Grip du scenic xmod. Quant au fiat, ne devait-il pas y avoir un mini suv 500X pour ça ?

johnjohn
Invité

shooby… mes excuses… je ne savais pas pour le captur… donc je rectifie en disant que le captur et le 500L sont les deux autos, mini suv, décalées de leur segment (le juke aussi mais bien trop torturé pour moi)… un 2008 fait plus statutaire, je le mettrai en comparaison avec le mokka/trax

Daftintin76
Invité

Taxi-brousse… Vous le faites exprès?

pedro
Invité

Un style franchement qui me pique les yeux…
J’ai une recette et je l’adapte partout…
Ca ne doit pas etre desagreable a conduire mais franchement on dirait une grenouille.

F.L
Invité

Le look peu conventionnel je l’aurais pas mis dans les points positifs. Sortir de la convention c’est bien mais il faut savoir le faire avec plus de finesse que cette 500 au botox

wpDiscuz