Accueil Audi BTCC 2012 à Brands Hatch: scottish power!

BTCC 2012 à Brands Hatch: scottish power!

72
0
PARTAGER

Pluie et nuit qui tombe à 17 heures: l’Ecossais Gordon Shedden (Honda Civic) doit se sentir comme chez lui! Et cela explique sans doute comment il cueille le titre BTCC 2012. Good job, mate!

La course au titre

Le champion 2012 se cache parmi ces trois hommes.

Jason Plato (à gauche) est l’outsider du trio. Cet hiver, le présentateur de Fifth Gear est à pied suite au retrait de Ray Mallock (on y reviendra.) Triple Eight lui offre une porte de sortie. La MG6 débarque pour l’ouverture -à Brands Hatch- quasiment sans kilomètre. Mais Plato est un vieux renard et son expérience pallie la jeunesse de la voiture.
A 45 ans, il vise un troisième titre. Son précédent, en 2010, a été obtenu la dernière fois où le championnat se terminait à Brands Hatch…

A « seulement » 32 ans, Gordon Shedden (au centre) est le benjamin du groupe! L’Ecossais se verrait bien succéder à John Cleland -dernier champion « north of the border »-. Son atout, c’est son dossard, le 52. C’est avec lui qu’il s’est imposé en karting et en Fiesta Cup!
D’une manière plus pragmatique, Shedden arrive en leader à Brands Hatch et il peut se contenter de gérer (comme il l’a fait à Silverstone.)

Matt Neal (à droite), 46 ans, est encore plus expérimenté que Plato! Depuis 21 ans, il écume le BTCC. Il est d’abord un privé. 4 titres plus tard, il est recruté par les écuries usines et s’impose 3 fois de plus.
Champion en titre, il pourrait être le deuxième quadruple champion du BTCC. Le premier, Andy Rouse, avait décroché son quatrième titre à Brands Hatch…
Il possède deux handicaps. Le premier, c’est un poignée cassé en motocross (le grand amour de Neal) et le second, c’est qu’il a 31 points de retard sur Shedden.

La gazette

Cette saison, Rob Austin (Audi A4) tire le diable par la queue. Le pilote/patron d’écurie trouve enfin un sponsor, Wix. Ce fabricant a soutenu Ryan Newman en Sprint Cup:

Du coup, Austin donne une livrée « Nascar » à son Audi:

C’est déjà 2013!

A l’hiver 2011-2012, Ray Mollock construit une Chevrolet Cruze NGTC. Peu après, la marque au « plus » se retire du BTCC.
Chris Stockton l’a racheté et il envisage de courir avec en 2013.

En parallèle, Tech-Speed compte aligner sa Cruze S2000 2011, désormais équipée d’un turbo.

Tony Gilham a du mal à joindre les deux bouts. Normalement, il doit conduire lui-même sa Civic S2000 ex-usine. Finalement, divers gentlemen-driver se relayent au volant.
Ca n’empêche pas Gilham de voir grand pour 2013. Outre la Civic S2000 et la Vauxhall Insignia de Thorney qu’il a plusieurs fois piloté, il compte aligner une deuxième Insignia, toute neuve. Soit trois voitures.

Idem chez AmD. Faute de budget, Ollie Jackson fait une campagne en pointillés. Néanmoins, l’équipe compte troquer sa vieille Golf S2000 pour une NGTC.

Les essais

Tom Onslow-Cole s’offre la dernière pole de la saison. Rassurez-vous, il a réalisé son tour de 1’31″615 avec une BMW 320si!

Plato est 5e, derrière Neal. En tentant d’améliorer, il fini dans les graviers. Shedden, lourdement lesté, est 7e.

Formula Renault Winter Series

Il y a 15 jours, Scott Malvern remportait le titre en FR2.0 BARC. Traditionnellement, la saison se prolonge par les « Finals », qui reprennent leur nom de « Winter Series » pour 2012.

Il y a 20 voitures au départ, dont le dauphin de Malvern, Seb Morris (Fortec.) Sean Walkinshaw (MTech) effectue son retour dans la série. Matthew Brabham (Cliff Dempsey) profite de sa « récompense » du Team USA Scholarship. Quant à Luke William (Jamun), venu de la Formule Ford, il est là pour s’entrainer en vue de 2013.

Dans la course 1, Matt Mason (MGR) s’envole sur une piste détrempée. En tentant de le suivre, Morris se fait piéger.

Le Gallois se vange le lendemain, en remportant la course 2.

Brabham termine 5e de la course 1.

Course 1

L’image ci-après résume bien la course: sur une piste détrempée, Neal déboite Onslow-Cole et effectue une traversée en solitaire.

Andrew Jordan (Honda Civic) réussit également à dépasser la BMW. En arrivant à B’Hatch, Jordan avait d’infime chance de titre. Ses espoirs sont donc douchés, mais il se console avec la coupe des indépendants.

Course 2

Pas mal de bagarre! Au feu vert, Robert Collard (BMW 320si) pousse Shedden, lequel embarque Will Bratt (Audi A4) et Adam Morgan (Toyota Avensis) dans le gazon. Collard et Bratt renoncent.

Ensuite Nick Foster (BMW 320si), Daniel Welch (Proton Person) et Andy Neate (MG6) essayent de rouler à trois de front, sans succès. Dave Newsham (Vectra) perd le contrôle et termine dans la barrière. Le safety-car sort.

Au restart, Aron Smith (Ford Focus) trompe le leader Onslow-Cole. Il est imité par les Civic de Shedden et Neal.

En vue de l’arrivée, Neate et Morgan s’éliminent, tandis qu’Aaron Williamson (Honda Civic) et Onslow-Cole visitent le gravier.

C’est la première victoire de Smith. Grâce à cette 2e place, Shedden s’adjuge le titre. Mais l’Ecossais attendra la course 3 pour fêter cela.

Course 3

Le poleman Mat Jackson (Ford Focus) a des soucis d’embrayage. Frank Wrathall hérite du commandement et file vers sa première victoire, alors que la nuit est déjà tombée.

Derrière, Neal, Shedden et Jackson suivent quasiment en formation. Plato, complètement à la rue ce week-end, termine 8e.

Au final, Shedden décroche donc son premier titre en BTCC. Le « 52 » lui a encore porté bonheur! Avec 408 points au compteur, le résultat de l’Ecossais est net et sans bavure.

Avec 387 points, le vétéran Neal termine très bien sa saison. D’autant plus qu’il comptait être forfait pour les deux dernières manches!

Du côté de Plato et MG/Triple Eight, il n’y a pas de regrets à avoir. On l’a dit, le programme a été bouclé à la dernière minute et il a fallu pas mal improviser.
Le présentateur de Fifth Gear a puisé dans son expérience (et sa science du coup de portière) pour maintenir la MG6 devant.

L’équipe y a cru. Mais Plato ne peut pas combler toutes les lacunes.

Espérons donc qu’en 2013, la voiture soit fiabilisé et qu’il ait enfin un vrai équipier.

En attendant, la MG6 de BTCC fait vendre pas mal de voitures de route… En Chine en en Afrique du Sud! En Grande-Bretagne, en revanche, faute d’une version diesel et d’un vrai réseau, les ventes restent marginales.

Source:
BTCC

Crédits photos: BTCC, sauf photo 3 (Ryan Newman) et photos 8-9 (Renault)

A lire également:
BTCC à Silverstone: rien ne va plus!

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz