Accueil Essence ou Diesel Carburants : Nouveau record pour le Diesel

Carburants : Nouveau record pour le Diesel

113
18
PARTAGER

Blocage des prix, baisse des taxes, effort sur les marges, etc. Voilà les mots qui ont hanté les vacances de cet été sur fond de prix des carburants repartis à la hausse. Si le gouvernement, les pétroliers et les distributeurs ont annoncé une baisse de quelques centimes par litre de carburant, les prix continuent de grimper et le Gazole vient même de battre son propre record.

Selon les prix moyens publiés par le ministère, le litre de gazole s’est vendu la semaine dernière à 1,4592 euros (+1 centime par litre) battant ainsi le précédent record qui datait de la mi-mars et fixé à 1,4584 euros. Les super carburants n’ont pas encore dépassé leurs records respectifs mais n’en sont plus qu’à 1 ou 2 centimes et pourraient donc les dépasser dès cette semaine. Le SP95 était à 1,6485 euros (+1,3 centime par litre) quand le SP98 s’affichait à 1,6985 (+1 centime par litre).

Du coté du baril de pétrole, les prix continuent d’être soutenus au dessus des 110 US$ par la crise syrienne qui s’embourbe (entre autres) et devraient même se renchérir légèrement suite au passage de l’ouragan Isaac sur le Golfe du Mexique, perturbant la production de pétrole dans cette région (78% de la production du Golfe du Mexique est arrêtée), à moins que la décision de puiser dans les stocks stratégiques ne soit prise d’ici là (comme au début de l’année déjà).

L’accalmie aura donc été de courte durée sur le front des prix des carburants et seul un retour durable du baril de pétrole sous les 100 dollars permettra de retrouver les prix que l’on a connu il y a 2 mois à peine.

Source : gouvernement

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Carburants : Nouveau record pour le Diesel"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Noémie
Invité

C’est vraiment effrayant de voir que le prix des carburants continue d’augmenter et que l’on ne puisse rien faire pour arrêter cette augmentation. Malheureusement, on a pas d’autres choix que de se plier au prix des carburants et de payer. Espérons que sa revienne bientôt à « la normale ».

tator
Invité

@ Noémie

il n’y aura plus jamais de « retour à la normale ». Le normal, c’est l’augmentation du prix du pétrole en fonction de la demande, notamment des pays émergeants: Chine, Inde, Brésil…

Il ne faut pas écouter les fausses promesses du gouvernement « normal »…

Pedro
Invité
Malheureusement pour les automobilistes francais il faudra bien payer la note. Oui Hollande avait dit « moi je vais bloquer les prix de l’essence t’inquiete ». Mais on sait tous que si le baril gonfle, ils ne pourront qu’amortir a peine la hausse. L’etat est surrendette ils ne vont pas rechigner a prendre la petite TIPP qui va bien dans le compte en banque. Et les gens gueuleront… « Ouais le changement c’est du vent!! » Ben oui vous vous etes fait avoir c’est de la politique. Le blocage des prix n’est pas tenable ils vont le sortiront au 20h en s’excusant et se… Lire la suite >>
yt75
Invité
Nous sommes entrés dans un monstrueux choc pétrolier : le fait que l’on est aujourd’hui à/autour du pic mondial (maximum de flux, de débit) de production de pétrole. Les taxes au volume ont été mises en place à la suite des premiers chocs, et ces taxes ont été efficaces : un Européen consomme à peu près la moitié du pétrole consommé par un Américain. Pousser les produits et modes de vie vers une dépendance moindre au pétrole et l’unique maigre chance de « gérer » le virage. Et quoi qu’on en dise, pour cela les taxes au volume sont le… Lire la suite >>
waf
Invité

+1 le changement c est pas pour maintenant….

4aplat
Invité

Mais puisque l’on vous dit que ça va baisser !!!!!

gwada
Invité

que l’État engrange des taxes ne me choque pas trop puisqu’une partie de ces sommes sont redistribuées….mais l’augmentation du prix matières premières profite surtout aux requins de la finance qui spéculent sur les cyclones , les sécheresses qui s’en mettent plein les poches sur notre dos…cet été j’ai visité la France du nord au sud..je n’avais jamais vu autant de ferrari,porsche etc (immatriculées en France) sur la cote d’azur,ni….autant de SDF et de mendiants dans les rues de Paris et en IDF

tator
Invité

@ gwada

ok mais ça n’impacte que peu le prix du pétrole, qui est encore bas si l’on considère la demande en hausse perpétuelle et sa raréfaction inéluctable

wpDiscuz