Accueil Aston Martin Souvenirs, souvenirs: prototype(s)

Souvenirs, souvenirs: prototype(s)

122
6
PARTAGER

Derrière chaque voiture se cache des dizaines de prototypes: maquettes, concept-cars annonciateurs, voitures de tests, mulets… Ils ont un rôle souvent ingrat. Au mieux, ils ont leur quart d’heure de gloire dans un salon. Mais une fois le modèle de série lancé, ils sont placardisés, voir détruits.

Lorsque l’on pense « prototype », on songe immédiatement aux voitures vues dans les salons. C’est aux Etats-Unis, dans l’immédiat après-guerre, que leur utilisation devient vraiment systématique. D’un côté, il y a les « dream cars », aux formes et aux caractéristiques extravagantes. De l’autre, il y a des prototypes plus « réalistes », qui ne demandent qu’à être produit si l’accueil du public est favorable.

Aujourd’hui, on retrouve cette dichotomie. Les concept-cars ont remplacé les dream cars, mais ils restent souvent des délires de designers. D’autres modèles, parfois maquillés en concept-car, annoncent des modèles de série. Entre les deux, il y a une zone grise. Souvent, un concept-car est là pour tester une calandre, une arche de toit, voire un nom, auprès du public. Parfois, un concept-car « réaliste » peut être aussi un coup de bluff d’un constructeur (notamment s’il traverse des difficultés financières). Néanmoins, les voitures de salon ne sont que la face émergée de l’iceberg. Beaucoup de prototypes n’apparaissent jamais en plein jour.

Il y a d’abord les maquettes de travail. Elles accompagnent le développement durant les premières phases, lorsque le design intérieur et extérieur est en chantier. Il n’est pas rare que pour chaque modèle, trois ou quatre équipes de designers fassent des propositions concurrentes. Le véhicule final est souvent la synthèse de ces éléments.
Viennent ensuite les prototypes roulants. D’abord des mulets, un véhicule existant équipé d’éléments du futur modèle.

Puis les exemplaires de pré-série (ceux que l’on voit sur les spyshots). Ces bêtes de somme accomplissent des centaines de milliers de kilomètres dans différentes conditions. Plus le développement avance et moins ils sont camouflés. Il y a les exemplaires destinés aux crash-tests.

Enfin, il y a tous les projets mort-nés. Suite à un manque de budget ou à un changement de politique, l’étude est abandonnée. Souvent, le projet part à la poubelle dès les premiers croquis. Mais il n’est pas rare que le projet aille jusqu’au concept-car annonciateur, voire à la pré-série.

Souvent, les constructeurs jugent que tous ces prototypes n’ont aucun intérêt et/ou qu’ils comportent trop de données secrètes. Ils terminent donc souvent à la broyeuse ou dans un bain d’acide.

Souvenirs souvenirs (1) Citroën TractionSouvenirs souvenirs (2) LincolnGM Motorama of 1954Souvenirs souvenirs (4) FordSouvenirs souvenirs (5) MercedesSouvenirs souvenirs (6) Aston Martin BulldogSouvenirs souvenirs (7) Renault Vesta IISouvenirs souvenirs (8) Peugeot VeraSouvenirs souvenirs (9) BMW Z1Souvenirs souvenirs (10) Mazda 626

Crédits photos: Citroën (photo en une et photo 1), Ford (photos 2 et 4), GM (photos 3 et 13), Mercedes (photo 5), Aston Martin (photo 6), Renault (photos 7 et 16), Peugeot (photos 8 et 12), BMW (photos 9 et 19), Mazda (photo 10), Nissan (photo 11), Lamborghini (photo 14), Kia (photo 15), Fiat (photo 17), Chrysler (photo 18) et Jaguar (photo 20)

A lire également:
Souvenirs, souvenirs: god save the queen
Souvenirs, souvenirs: ateliers et garages

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Souvenirs, souvenirs: prototype(s)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jurassix
Invité

Les pre-series, une fois leur travail fait, son souvent vendus une bouchee de pain aux concurrents s’ils ont des accords. Toujours drole de voir 5 exemplaires du dernier modele du concurrent dans les ateliers en train d’etre testé/depece 🙂

Nico
Invité

Tres belle la photo des tractions mais c’est pas un proto ?

Laurent@205-turbo16
Invité

Les américains dans les années 50 imaginaient le futur de l’automobile comme un avion sur roue lol heureusement que cela c’est avéré faux ouf!!
Quant à la peugeot 305, c’était une voiture laboratoire dans le but de tester des solutions pour réduire la consommation de carburant.
Quand à la nissan sur les photos dommage qu’elle n’est pas été commercialisé.

Vincent de Savoie
Invité

@Jurassix : les presseries des voitures françaises sont mises à la disposition de lycées professionnels et de centres de formation afin que les èlèves se forment dessus… Ce sont des voitures qui ne peuvent pas être vendues, leur prix est déduit de la taxe d’aprentissage due par les constructeurs!

Akira
Invité

Amusant la Mazda 626, elle me rappelle immédiatement une certaine Lancer… dommage qu’ils n’aient pas été jusqu’au bout. Sinon la Nissan a bien été commercialisée, elle est devenue la GTR.

wpDiscuz