Accueil Berlines Essai Citroën C5 2.2l Hdi 200ch : le plaisir de conduite à...

Essai Citroën C5 2.2l Hdi 200ch : le plaisir de conduite à la française

2647
30
PARTAGER

La nouvelle C5 profite d’un très léger restylage et pour l’occasion, elle embarque le moteur 2.2l Hdi de 200ch, présent dans la Peugeot 508 avec sa finition GT, déjà essayée dans nos colonnes. Mais aura-t-elle le même charme que sa consœur ? Les performances attendues seront-elles au rendez-vous ? Contact.

Extérieurement, la nouvelle C5 donne le ton. La ligne de la voiture reste propre et sans fioritures avec le style assez germanique mis en avant par le constructeur au lancement du modèle. Le restylage est plutôt minimaliste pour ne pas rompre avec le style général de la gamme C5. Ce modèle bénéficie juste de nouvelles optiques avants à LED ainsi que de feux arrières à bandes grises.

Avec ce moteur 2.2l Hdi de 200ch, la nouvelle C5 adopte la double canule d’échappements de la version 3l V6 Hdi, restant d’ailleurs toujours au catalogue de la gamme. Pour terminer avec l’extérieur, elle repose sur des jantes 18′, dénommées Atlantique, qui participent grandement au style de la voiture. On reste par contre dans des teintes assez fades avec notamment ce gris Haria et on aurait aimé un peu plus de folies…

Passons à l’intérieur où tout n’est que luxe et raffinement. La qualité des matériaux et l’assemblage de ceux-ci sont d’un haut niveau, rendant la nouvelle C5 très proche de ses concurrentes allemandes. Le cuir Claudia des sièges de notre modèle d’essai fournit grâce à son ton clair une luminosité du plus bel effet à l’habitacle. Pour résumer, rien à redire sur la qualité perçue de la française.

La planche de bord reste bien pensée mais elle est un ton en dessous de certaines routières (Renault Laguna entre autres) en terme d’ergonomie. La multitude de boutons, placée trop bas sur la partie inférieure, n’aide pas à la lisibilité de la planche de bord. On est sans cesse en train de chercher la fonction souhaitée et on quitte facilement la route des yeux. Autre point à signaler, le GPS placé en haut, n’est pas orienté vers le conducteur et il y est parfois difficile de lire les instructions affichées (surtout lorsqu’il y a du soleil).

Peu de choses à dire sur le confort, la spécialité maison: les sièges avants sont confortables avec un bon maintien et il est assez facile de trouver sa position de conduite avec les réglages électriques, même si on se sent un peu trop bas au niveau de l’assise. A l’arrière l’espace aux jambes ainsi qu’aux coudes se place dans le meilleur de la catégorie. Grâce à la finition Exclusive de notre modèle, les passagers arrières sont également choyés avec des pare-soleils intégrés dans les portes ainsi que sur la lunette arrière.

Après ce tour du propriétaire, parlons de la nouveauté: le moteur. Délivrant 200ch, ce bloc 2.2l Hdi produit un couple de 450Nm à 2000tr/min et les performances sont au rendez-vous. Sur tous les régimes, le moteur montre qu’il est présent (notamment avec le son légèrement rauque de l’échappement lorsque l’on titille la zone rouge de la voiture). Les accélérations sont franches et on n’a aucune peur de doubler…

… Mais ceci est dû également à la boîte de vitesses. La boîte automatique à 6 rapports, unique choix sur ce modèle, se montre à la fois douce et précise. Deux modes de passage des rapports sont possibles : Normal et Sport. Grâce au mode Normal, les vitesses s’enchaînent calmement dans un vrai plaisir de conduite mais lorsque vous voulez chahuter avec la voiture avec un passage en mode Sport (bouton S sur la console centrale), la montée dans les tours moteurs se fait sentir et le passage des vitesses est un peu plus franc, rendant la Citroën C5 assez joueuse.

Le comportement routier est typiquement Citroën. Grâce à sa suspension HydrActive, le confort est roi : on se croirait sur un tapis volant. Malgré des roues de 18 pouces, le filtrage est parfait. Même avec le mode Sport de la suspension, raffermissant notablement celle-ci, la C5 ne se trouve pas trop sautillante.

La française n’a pas à rougir comparée à ses concurrentes au niveau de son châssis. Le train avant est très précis et la Citroën C5 se place exactement là où on le souhaite. Elle excelle aux enchaînements de virages même si le volant à moyeu fixe dans lequel on peut buter avec ses mains lors des manœuvres peut devenir un peu déstabilisant pour le conducteur.

Forte de ses 200ch, cette Citroën C5 2.2l Hdi reste une bonne routière. Plaisante à conduire et bien équipée dans cette finition haut de gamme Exclusive, elle trouvera son public parmi ceux qui souhaitent un véhicule assez puissant et bien fini. Sachez qu’il vous en coûtera 42 680€ pour cette version, ce qui reste bien inférieur à ses concurrentes allemandes. Et vous, plutôt allemande ou française ?

A lire également :
Essai Peugeot 508 : Lionne en chasse
Essais nouvelles Citroën C5 HDI : 2l 160, confort et plaisir (1/2)

Essais nouvelles Citroën C5 HDI : V6 240, rencontre du troisième âge (2/2)

A voir également : Galerie Citroën C5 2.2l Hdi Exclusive
[zenphotopress album=11810 sort=random number=8]

Poster un Commentaire

30 Commentaires sur "Essai Citroën C5 2.2l Hdi 200ch : le plaisir de conduite à la française"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
truc
Invité

Ca fait bien 20 ans que je lis des magazines auto (et maintenant des sites web) et dans chaque test il y a toujours des références aux voitures allemandes.
Allemandes ou pas, cette C5 est sans intérêt.
Renault s’est peut-être planté dans sa recherche d’une idée de berline originale (et c’est bien dommage) mais c’est en cherchant autre chose qu’ils y arriveront, pas en jouant la carte du consensuel ou la copie allemande. La C6 est vraiment vraiment beaucoup plus intéressante, dommage que Citroën ne mise pas plus dessus.

karuk
Invité

raisonnement un peu bizzare !!!!!!
Au contraire je trouve plutot la C6 sans intéret puisqu’elle n’interresse personne au contraire de sa petite soeur C5 qui interesse beaucoup d’acheteur , vue son succes depuis sa sortie .Peu etre la futur DS6 sera beaucoup plus interressante .

zz
Invité

Le plaisir de conduire un poêle à mazout…
Les diesels sont intéressants juste parce qu’ils sont économiques…

homer S.
Invité

@truc Ton raisonnement est entièrement faussé aux vues des résultats des ventes des 3 françaises, la C5 se vends toujours aussi bien, la 508 fait mieux mais il y a l’effet nouveauté (à voir sur le long terme) & la Laguna qui est à la ramasse

Kdor
Invité

Pour éviter la désinformation de Homer.S
Lu sur le site de TF1 : Les 10 meilleures ventes de voitures au 1er trimestre 2011.
Sur le segment des berlines, la Renault Laguna s’écroule, à seulement 7.405 ventes, mais la Citroën C5 (7.430 ex.) ne fait pas mieux.

homer S.
Invité

@Kdor Mieux que des chiffres la courbe des 2 dernières années http://i48.servimg.com/u/f48/12/68/31/40/famili11.jpg

Tu disais !!

wpDiscuz