Accueil Berlines Essai Honda Civic 2.2 i-CTDi 140 ch (3/3) : le coeur et...

Essai Honda Civic 2.2 i-CTDi 140 ch (3/3) : le coeur et la raison

1023
21
PARTAGER

Plutôt marginal sur le marché européen, Honda n’est pas, au contraire de la plupart de ses concurrents, entré dans une politique de conquête de parts de marché à tout prix. De toutes façons il paraît que l’acheteur d’une Honda n’hésite pas vraiment avec d’autres marques. La firme japonaise n’en profite-t-elle alors pas pour alourdir la facture ?

En fin de carrière, la Civic 2.2 i-CTDi est disponible avec deux finitions. La seule qui soit toujours au catalogue « normal » se nomme Executive Cuir Navi. Comme son nom l’indique, elle embarque la sellerie cuir, le GPS couleur dont la cartographie couvre l’Europe, mais aussi le toit vitré panoramique, les jantes alu 17″, les phares au xénon, les radars de recul couplés à un indicateur visuel et le Bluetooth. Proposée à 29 600 €, elle ne présente qu’une seul option : la peinture métallisée (500 €). Dans cette version haut de gamme, la Civic se montre plutôt compétitive. A dotation équivalente, comptez 30 250 € pour une 308 2.0 HDI 150 Féline et 34 412 € pour une Golf 2.0 TDI 140 ch Carat 5p. La Mégane, moins chère, souffre de l’impossibilité d’obtenir certains équipements, comme les phares au xénon.

Plus raisonnablement, la série spéciale Virtuose constitue la variante grand public. C’est d’ailleurs elle que nous avions à notre disposition. Son équipement n’oublie rien d’essentiel : climatisation automatique, radar de recul, régulateur de vitesse, autoradio CD MP3, phares et essuie-glaces à déclenchement automatique… Sans oublier l’accastillage sécuritaire (ESP, baptisé VSA chez Honda, et six airbags, notamment). Esthétiquement, elle se distingue par ses sièges sport recouverts de tissu et d’Alcantara, ses jantes alu 17″ couleur anthracite et ses bas de caisse couleur carrosserie. La Civic 2.2 i-CTDi 140 ch Virtuose est affichée à 23 750 €. Là encore, l’affaire n’est pas mauvaise face aux 25 350 € d’une Megane dCi 130 ch Dynamique, aux 26 170 € d’une Golf 2.0 TDI 140 ch Confortline 5p. ou aux 26 600 € d’une 308 2.0 HDI 150 ch Sportium.

Au final, cette Civic, même en fin de carrière, ne laissera personne indifférent. Sur le plan esthétique, pas de demi-mesure : on aime ou on déteste. A conduire, elle ravira ceux qui cherchent davantage qu’un moyen de transport. Les autres préféreront l’image plus discrète que renvoie la majorité des berlines de ce segment, Golf en tête. Tout est donc histoire de coeur…

A lire également : Essai Honda Civic 2.2 i-CTDi 140 ch (1/3) : échappée d’un manga et Essai Honda Civic 2.2 i-CTDi 140 ch (2/3) : toujours au niveau

Ainsi que : La Civic 2012 en camouflage d’été, Honda Civic, et de 9 et Salon de Détroit : Civic & Civic Coupé

A voir également : Galerie Essai Honda Civic 2.2 i-CTDi 140 ch[zenphotopress album=11713 sort=random number=12]

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "Essai Honda Civic 2.2 i-CTDi 140 ch (3/3) : le coeur et la raison"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Honda Civic Neuve
Invité

La Civic est quand même une voiture pour le moins originale : le look est très différent de toutes les voitures similaires. C’est l’arrière qui peut choquer le plus, par contre lorsque l’on est à l’intérieur c’est un vrai bonheur !

r.burns
Membre

Une seule option possible la peinture metal, tant pis si on veut un toit ouvrant, ou des suspensions sport voire pilotées, ou une alarme, ou un gps, ou un attelage, ou du cuir, ou le bluetooth… tant pis !

Jurassix
Invité
Niveau options, je sais pas si c’est la fin de carrière, mais a l’époque, il y avait le choix, la voiture étant bien équipée à la base, donc peu d’options possibles (ca change des européennes). Je l’ai vendu il y a moins d’un an, et c’est une voiture que je regrette franchement. Au niveau conduite, j’ai pas trouvé mieux dans le segment niveau tenue de route, accord moteur-boite etc… Et le moteur est vraiment énorme, cité comme meilleur moteur diesel au monde lors de sa sortie. A coté de ca, voiture très spacieuse, autant qu’une berline, coffre de volume comparable… Lire la suite >>
cycledelic
Membre
Je reste étonné par les louanges que vous faites à propos du compromis confort / tenue de route: on est, à mon avis à des années lumières de ce que peut proposer une Mégane ou une 308. J’ai souvent entendu dire que la Civic était plutôt très rèche. D’autre part, il peut arriver que la Civic soit survireuse en conditions normales, pas très rassurant pour transporter la famille (j’imagine que c’est ce qui est sous-entendu par une voiture à conduire dans votre essai). D’autre part, la peinture est extrêmement fragile, c’est d’autant plus sensible sur le capot, relativement vertical, très… Lire la suite >>
Jurassix
Invité
J’ai jamais réussi a faire décrocher l’arrière de la voiture, même en lever de pied en courbe. Si vous avez eu le cas, je pencherai pour un mauvais réglage ou bien de mauvais pneus. Même sur la neige, si l’avant rentrait, l’arrière suivait, jamais eu de mauvaise surprise la dessus. Quant au freinage : il est… différent. L’attaque de la pédale est très mole ce qui participe a la souplesse générale de la conduite. Mais si on tape fort, même sur route dégradée, ca freine fort. Sur chaussé dégradée, je pense qu’elle n’est pas aidée par le tarage ferme des… Lire la suite >>
Cévennes
Membre
J’ai le modèle Intuiti sorti en 2008 avec finitions sport, il manque quelques options mais c’est un régal de conduire cette voiture! Question consommation, faisant 50 kms pour aller bosser sur des routes très planes et ou je roule a peine au dessus de la limite pour ne pas avoir de mauvaises surprises (dans les 95 pour une limitation a 90) et je ne consomme vraiment pas beaucoup de gasoil, dernier aller retour a 4,5 litres de moyenne (avec une conduite très souple bien sur). Les plus gros inconvénients pour moi sont l’absence de l’essuie glace arrière avec cette lunette… Lire la suite >>
wpDiscuz