Accueil Actualités Entreprise Chine: Byd récupère son usine

Chine: Byd récupère son usine

113
0
PARTAGER

Un permis de construire douteux, des paysans expropriés… La deuxième usine de Xi’an de Byd devait être un cas d’école pour le gouvernement Chinois. Finalement, en sortant son chéquier, le constructeur a pu récupérer l’essentiel de son terrain.

Xi’an est l’une de ses innombrables grandes villes Chinoises. Les archéologues signaleront que c’est l’une des plus anciennes grandes villes de l’humanité, qu’elle fut le point de départ de la route de la soie et qu’en 1974, on y découvrit les fameux guerriers de Terracota.

Quoi qu’il en soit, en 1978, ce n’était qu’un gros bourg semi-rural et il n’y avait que 15 voitures particulières.

Dans les années 90, avec la libéralisation économique, le nombre d’habitants et le salaire moyen explosent.

« L’Industrial Development zone » affiche fièrement les devantures des grandes entreprises installées à Xi’an.

La province tenta de créer sa propre marque de voiture, Tsinchuan. Mais la marque périclite. Byd la rachète en 2003 et le renomme Byd Auto.
L’ex-usine Tsinchuan, maintes fois agrandies, est aujourd’hui la principale unité de Byd.

En 2009, Byd annonce la construction d’un second site, capable de produire 200 000 véhicules par an (chiffre ensuite revu à 400 000, puis à 700 000 unités.)
Il serait bâti à Hu, une zone agricole en bordure de la ville.

En décembre, la première pierre est posée.

L’entreprise en charge des installations électriques affiche le site sur sa carte de visite et se félicite déjà du travail accompli.

Mais le ministère de l’agriculture s’en mêle: Byd aurait exproprié des paysans sans en avoir le droit.

C’est malheureusement un sport officiel en Chine. Sur les 3 derniers trimestres de 2010, Pékin reconnait 1 308 cas d’industriels (dont 5 à Xi’an), qui se sont appropriés illégalement 35 000 terrains agricoles.

Byd doit payer une amende de 2,9 millions de yuans (310 500€) et le terrain est confisqué en juillet 2010.
Wang Chuan Fu, fondateur du constructeur, peut s’estimer heureux: 164 industriels fautifs (sur les 1308) ont été « punis comme des criminels » (un euphémisme pour « exécuté ».)

Pour autant, le terrain est déjà à moitié construit (ci-dessous) et donc il est compliqué d’en refaire des terrains agricoles. L’état en met aux enchères 86 hectares (sur les 112 initialement acquis par Byd) le 30 mars 2011.
Faute d’acquéreur, il a accepté l’offre de 59 millions de yuans (6,3 millions d’euros) du constructeur.
A aucun moment, une indemnité pour les paysans de Hu n’est évoquée.

Pour Byd, l’incident est déjà clos. Mal en point financièrement, il n’a pas le temps d’avoir des états d’âmes.

L’actualité du constructeur, c’est le salon de Shanghai. Il y présentera la G3R, le S6 et son tout nouveau moteur 1,5l turbo.

A lire également:
Chine: pas de deuxième usine à Xi’an pour Byd

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz