Accueil Actualités Entreprise Chine: pas de deuxième usine à Xi’an pour Byd

Chine: pas de deuxième usine à Xi’an pour Byd

107
0
PARTAGER

Ah, les tracasseries de la bureaucratie Chinoise… Les entrepreneurs occidentaux qui tentent de faire des affaires en Chine vous en rapporteront des histoires kafkaïennes. Mais ce n’est pas parce qu’on s’appelle Byd, deuxième constructeur « pur » et premier constructeur privé Chinois, que l’on est au-dessus des embêtements. Ainsi, Pékin vient de dire à Wang Chuan Fu, son PDG: « Tu le vois, le permis de construire de ton usine de Xi’an? Et bien tu ne le vois plus! »

Le 25 aout 2009, Byd, qui possède déjà une usine à Xi’an, annonce la construction d’un second site.
Xi’an 2 (c’est son nom) aurait été capable de produire 400 000 G3, I3 et L3 par an (soit l’équivalent de l’ensemble de sa production 2009), ainsi que des pièces détachées. Elle devrait ouvrir en 2011. Budget: 5 milliards de yuans (570 millions d’euros.)

Le 8 décembre, une cérémonie est organisée pour la pose de la première pierre.

Aujourd’hui, le permis de construire a été suspendu par le ministère de la Terre et des Ressources pour « violation de la destination du terrain. »

Il a été reproché à Byd d’avoir uniquement traité avec les gouvernements locaux. On voit d’ailleurs ci-dessous, lors de la cérémonie, Wang Chuan Fu (à gauche) avec Yuehua Feng, responsable de la Z.I. de Xi’an. Wang n’aurait pas consulté Pékin, qui possède les cadastres et a son mot à dire sur les projets industriels.

Le terrain de la future usine était un terrain agricole. Les paysans aurait été expropriés.

En théorie, ils auraient du être indemnisés. Ce qui s’est probablement passé, dans la tradition Chinoise, c’est que les cadres locaux du Parti ont empoché l’indemnisation et qu’ils ont embauché des nervis pour faire déguerpir les paysans.

Conséquence de l’industrialisation au pas de charge du pays, de tels expropriations sont fréquentes. D’où une grogne des paysans. Pékin s’en émeut, ne serait-ce que parce qu’il n’a pas envie que le mouvement ne fasse tâche d’huile…
Néanmoins, dans le cas de Byd, si le ministère râle, c’est probablement parce qu’il se plaint de ne pas avoir reçu sa caisse de cognac (un « facilitateur » d’autorisation de plus en plus usité, car plus discret qu’une mallette de billets ou un virement.)

Quoi qu’il en soit, Byd peut dire adieu à Xi’an 2, qui ressemble désormais à ceci:

Entre cela, ses mauvais chiffres du premier semestre 2010 et les invendus qui s’accumulent, le constructeur traverse une mauvaise passe.

Seul rayon de soleil (avec le lancement du monospace M6), Byd vient de produire sa millionième voiture, une G3 blanche. Il lui aura donc fallu 5 ans pour atteindre les 7 chiffres et s’il respecte son plan de charge, le deuxième million serait dépassé fin 2011.

Source:
The China Tracker

A lire également:
Byd: l’usine de Changsha redémarrera en octobre
Russie: des Byd produites par Tagaz

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz