Accueil Aston Martin Super série FFSA à Dijon Live: 3. GT-FFSA

Super série FFSA à Dijon Live: 3. GT-FFSA

198
0
PARTAGER

Les GT sont l’épreuve-reine des Super Série FFSA. C’est l’occasion de voir de belles voitures en piste, qui plus est, pilotées par de grands noms.

Il existe deux catégories en FFSA-GT: GT3 et Gentleman Trophy.

Il y a deux meetings par week-end. Chaque course dure une heure, il y a deux pilotes par voitures et le relais doit s’opérer dans une certaine fenêtre.
Le samedi, les Lamborghini de Ruffier ont décroché un triplé en Gentleman Trophy:

Les GT bénéficiait des garages de la pit-lane.

Avant la course, les mécanos font d’ultimes interventions sur les véhicules. Cela permet de voir le V10 de la Dodge Viper pilotée en course par Fabien Barthez.

A H-1 heures, ce pilote est déjà en tenue, casqué et ganté. Au moins, on ne lui reprochera pas de n’être pas prêt!

Puis, c’est la mise en grille.

Non, la voiture ci-dessous n’est pas la « Dragon Vette ». La déco rend hommage à Julie Tonelli, une jeune kartwoman morte dans un accident de la route, il y a quelques années.

Pas mal de beau monde au départ.

Voici Renaud Derlot, le poleman de la course 2. Ce brillant champion de France de Formule… Renault a ensuite du raccrocher, faute de budget. Reconverti agent immobilier, il a remis le pied à l’étrier en devenant le coach personnel de Nicolas Prost. Puis on l’a vu en Megane Cup.

Anthony Beltoise. Les habitués d’Auto-Moto connaissent bien cet ancien pilote de F3 et de F3000, par ailleurs fils de Jean-Pierre Beltoise (et grand frère de Julien Beltoise)

Olivier Thévenin, un autre ancien de la F3. Sa carrière a rebondi lorsque Michel Ferté lui a confié le volant de la F40 « Pilot » en BPR (actuel FIA-GT.)

Soheil Ayari fut un grand espoir Français de la fin des années 90. Champion de France de F3, vainqueur à Macao, puis deux fois vainqueur en F3000, il a été testé par Williams. Hélas, il lui a manqué ce petit « plus » pour concrétiser. On l’a ensuite vu en Supertourisme et en endurance.

David Halliday n’est pas le plus veloce en piste. Néanmoins, cela fait une vingtaine d’année qu’il court ici et là.

A chaque apparition dans le paddock dijonnais, c’était quasiment l’émeute. Parce que « c’est le fils à lui » (dixit une spectatrice.)

Le controversé Christophe Bouchut, multiple vainqueur de la Carrera Cup et du FIA-GT.

Yvan Muller, ancien champion de Supertourisme et de WTCC, ainsi que ex-« extra-terrestre » du Trophée Andros délaissait pour une fois sa Chevrolet Cruze.

Gag: il pilotait sa F430 du Luxury Racing avec un casque aux couleurs de Chevrolet…

Et l’équipier de Muller, François Jakubowski. Ce vétéran des circuits donne une touche « Classic Days » à la réunion…

Autre ancien présent, Jean-Pierre Jabouille. Contrairement à « Jaku », le « Grand » ne pilotait pas: il est désormais patron d’écurie.

Voir Jabouille à Dijon est forcément émouvant. Rappelons qu’ici-même, il y a presque 31 ans, il ouvrait le palmarès de Renault en F1… Même si les historiens se souviennent surtout du duel entre Arnoux et Villeneuve pour la 2e place.

Il y eu peu d’abandons en course: les deux Viper et la R8 Oreca de David Halliday. Et à chaque fois, ils sont rentré dans les stands pour renoncer. Du coup, les dépanneuses étaient au chômage technique.

Dans le tour d’honneur, les commissaires saluent chaque pilote.

A ses débuts, il y a une quinzaine d’années on reprochait au GT-FFSA d’être constitué presque uniquement de 911 GT2 (comme celle de Jarier-Lafon.) Puis il y a eu l’ère des Viper.

Aujourd’hui, comme vous pouvez le constater dans la galerie, le plateau est hétérogène: Aston-Martin, Audi R8, BMW, Corvette, Ferrari, Lamborghini, Morgan, Viper… Aucun type de voiture ne domine sportivement et numériquement.

A Dijon, pour la première fois de la saison, une 911 GT3 s’impose.

Patrick Bornhauser et Laurent Groppi (de gauche à droite) étaient le duo de choc de la course 2. Groppi mit d’emblée la pression sur la Corvette Graff Racing de Derlot, avant de prendre l’avantage sur lui. Lorsque Bornhauser prend le relais, il est 2e, derrière la Morgan Aero Supersports. Il a réussi à passer devant, puis à contenir les ambitions de l’Anglaise.

Beaucoup d’émotion pour Bornhauser, victime d’un sérieux ennui de santé en début d’année.

En conclusion, un beau plateau, de nombreuses gloires au départ et un circuit vallonné avec de la bagarre en piste. Que demande le peuple?

GT-FFSA-Dijon-2010-1GT-FFSA-Dijon-2010-2GT-FFSA-Dijon-2010-3GT-FFSA-Dijon-2010-4GT-FFSA-Dijon-2010-5GT-FFSA-Dijon-2010-6GT-FFSA-Dijon-2010-7GT-FFSA-Dijon-2010-7GT-FFSA-Dijon-2010-7GT-FFSA-Dijon-2010-8GT-FFSA-Dijon-2010-9GT-FFSA-Dijon-2010-10

A lire également:
Super série FFSA à Dijon Live: 1. Audi R8 Safety Car
Super série FFSA à Dijon Live: 2. Racecar series
Super série FFSA à Dijon Live: 4. Coupe de France des camions
Super série FFSA à Dijon Live: 5. les race queen
Super série FFSA à Dijon Live: 6. le paddock

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz