Accueil Chrysler Alice Huyler Ramsey: plus forte que Bertha Benz!

Alice Huyler Ramsey: plus forte que Bertha Benz!

191
3
PARTAGER

En 1888, Bertha Benz empruntait la voiture de son mari et faisait un « petit tour » de 180km. 21 ans plus tard, Alice Ramsey frappait beaucoup plus fort: une traversée des Etats-Unis, de New-York à San Fransisco.

Alice Huyler Ramsay n’était une épouse ordinaire. A 21 ans, en 1909, elle avait déjà obtenu un diplome universitaire et fondé le Women’s Motoring Club of New Jersey.

Un an plus tôt, lors d’un rallye touristique à Long Island, le constructeur Maxwell l’avait approché. Serait-elle capable de conduire la future Maxwell 30, de New York à San Fransisco? L’idée du constructeur est de démontrer que sa voiture est si facile à conduire que même une femme peut l’utiliser!

En 1903, H. Nelson Jackson fut le premier à traverser l’Amérique en voiture et cet exploit fut très médiatisé.

La démarche de Maxwell peut sembler machiste, mais il faut se souvenir qu’en 1909, les voitures ne sont guère fiables. Il faut régulièrement mettre les mains dans le cambouis. Le démarreur électrique (déjà apparu chez Cadillac) est loin d’être généralisé et pour démarrer, il faut donner un grand coup de manivelle (avec le risque, parfois mortel, du retour de manivelle.) Sans oublier que le port du pantalon ne sera socialement acceptable pour une femme qu’à l’entre-deux guerres (or, essayez de conduire en robe bouffante…) Autant d’aspect qui font fuir les conductrices potentielles.

En juin 1909, Alice Ramsey part avec ses deux belles-soeurs et une amie (aucune des trois n’a le permis.) Elle confie son bébé à la nounou (car une règle non-écrite dit que toute femme qui fait un voyage en voiture doit laisser un bébé derrière elle.)

Elles filent plein nord direction Cleveland, Buffalo, puis Chicago. Les débuts sont très mondains: à chaque halte, Maxwell a organisé une réception et Ramsey doit faire l’article. Elle s’ennuie un peu.

Mais après Chicago, elle se retrouve face à des routes boueuses. Elle refuse de mettre la voiture dans un train et poursuit malgré tout.

Dans l’Iowa et le Nebraska, elle vit un enfer: 11 crevaisons! Dans l’Iowa, le cheval est encore le roi et la Maxwell est la première voiture que les paysans ne voit. Dans le Nebraska, les quatre femmes rencontrent leurs premiers Amérindiens. Contrairement à ce qu’elles croyaient, ce ne sont pas des tueurs sanguinaires, juste des chasseurs de lièvre.

Dans le Wyoming, l’Utah et le Nevada, impossible de se perdre: il n’y a pas de route! Dans les canyons, les femmes restent admiratives et le voyage de prendre une tournure touristique.

Finalement, le 10 août, après 59 jours et environ 6 000 kilomètres, les quatre femmes arrivent saines et sauves, à San Fransisco.

Alice Ramsey effectuera 29 autres traversées en voiture et écrira un livre, en 1961. Elle est morte en 1983.

En 1921, Maxwell embaucha un certain Walter Percy Chrysler pour tenter de relancer ses ventes. En 1925, Chrysler eu une idée: « Les Maxwell ne se vendent pas car elles sont vieilles. Envoyons des badges « Chrysler » aux vendeurs pour qu’ils les apposent à la place des badges « Maxwell ». Comme cela, les gens auront l’impression d’acheter une nouvelle voiture! » C’est ainsi que Maxwell devint Chrysler.

Pour les 100 ans de l’exploit deux Ramsey, deux équipages féminins tentent un hommage. Dana McNair, Dorothy et Emma Grace tentent la traversée avec une Ford T 1915 et une Cadillac 1909. Tandis qu’Emily Anderson a fait construire une réplique de Maxwell 1909 par son père. Ses passagers changeront en cours de route.

A lire également:
Bertha Benz: la première conductrice
Violette Morris: du rose au brun
20 mule team: le camion minier des années 1880

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz