Accueil Général La prime à la casse adoptée au Royaume-Uni

La prime à la casse adoptée au Royaume-Uni

42
1
PARTAGER

Comme avancé il y a quelques jours, le Royaume-Uni se décide à se convertir à son tour à la prime à la casse rejoignant ainsi la cohorte de nations européennes (France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, etc) à avoir fait ce pari afin de stimuler les ventes de véhicules sur leurs terres. Lors de la présentation du budget, le ministre des finances Alistair Darling a ainsi annoncé officiellement la création de la mesure. Visiblement donc les arguments exposés par Peter Mandelson, ministre du commerce, et les revendications appuyées de l’Association des constructeur automobiles britanniques ont infléchi la position initiale du responsable des deniers outre-Manche. Ce dernier était en effet hostile au principe craignant avant tout de creuser davantage les déficits publics. La donne change.

Comment doper un marché en grave crise ne cessant depuis des mois de s’enliser ? Selon l’Association des constructeurs automobiles britanniques (SMMT), l’instauration d’une prime à la casse s’inscrivait en lettres dorées à l’heure de proposer une solution efficace en prenant en compte les résultats enregistrés sur les marchés voisins (efficace à court terme certes, après…).

Son responsable principal Paul Everitt, à force de crier haut et fort la nécessité impérative de ce système, avait fini par convaincre le ministre du commerce. Celui-ci a donc fini à son tour par rallier à cette cause le ministre des finances.

Le montant de la prime s’élève à 2 000 Livres Sterling soit environ 2 250 euros (dans la moyenne haute des primes similaires sur le vieux continent) pour l’achat d’un véhicule neuf. Le montant global de la prime à la casse n’a en revanche pas été dévoilé.

Les décideurs politiques du Royaume-Uni dévoilent une autre mesure. Ils mettront en application à partir de 2011 une prime comprise entre 2 300 euros et 5 600 euros pour l’achat d’un modèle hybride ou électrique. Coût de la mesure : 230 millions de Livres Sterling.

Avec des reculs oscillant aux alentours des 30 % depuis le début 2009, le marché automobile outre-Manche espère enregistrer de ce soutien étatique un véritable coup de fouet sur les ventes. Les prochains bilans mensuels permettront d’en juger les résultats. Coup d’envoi de la prime à la casse anglaise le mois prochain.

A lire également. Vers une prime à la casse au Royaume-Uni, Ventes mars au Royaume-Uni : – 30,5 % et Ventes février au Royaume-Uni : – 21,9 %.

Source : SMMT et AP.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz