Accueil F1 F1: Bye, bye « DC1 »

F1: Bye, bye « DC1 »

206
0
PARTAGER

David_Coulthard.jpg

Après 14 ans, 246 Grand Prix et 13 victoires, l’Ecossais David Coulthard raccroche le casque. Le Grand Prix du Brésil fut donc sa dernière course.

David Coulthard eu le parcours typique de l’aspirant pilote Anglais: champion de karting, champion de Formule Ford 1600 (1989), le McLaren Autosport Award (1989; il est le premier lauréat) avec un test chez McLaren à la clef, le doublé Masters de Zandvoort/Macao en F3 (1991; il est le premier vainqueur des Masters de Zandvoort.)

Coulthard_Formule_Ford.jpg

Il monte en F3000, où il ne décrochera qu’une victoire (Enna-Pergusa, en 1993.)

En parallèle, il dispute les 24 heures du Mans sur une Jaguar XJ220 semi-officielle de TWR. Vainqueur de la catégorie GT, il sera plus tard déclassé pour échappements non-conformes.

Jaguar_Coulthard.jpg

En 1994, il débute comme pilote de F3000 (1 course où il terminera 2e) et comme simple cobaye de Williams.

Son destin bascule le 1er mai 1994: Ayrton Senna se tue à bord de la Williams. Franck Williams cherche un remplaçant. Bernie Ecclestone veut Nigel Mansell; le seul à ses yeux qui soit capable de battre Schumacher. Mais il est bloqué en CART avec Newman/Haas. Williams contacte Riccardo Patrese, qui hésite et dit finalement non. Egalement contacté, Heinz-Harald Frentzen dit non, par fidélité à Peter Sauber, venu le chercher au Japon, où il courrait en F3000.

Alors ce sera Coulthard. 5e en Grande-Bretagne, à un tour de Schumacher, il mène au Portugal avant de s’effacer au profit de Hill, qui se bat pour le titre. Au total, il accumulera ainsi 14 points en 8 courses, avant de laisser la place à Mansell. Du coup, Ron Dennis et Franck Williams se battent pour lui. Un tribunal donnera raison à ce dernier.

Coulthard_Williams.jpg

Les Britanniques se cherchent alors un héros: Damon Hill fuit les médias et n’a aucun charisme, Mansell est trop vieux et Johnny Herbert est un second couteau. Alors ce sera Coulthard. Fait curieux: alors qu’il porte la croix de Saint André sur son casque et se revendique Ecossais, Coulthard cite alors Alain Prost comme modèle.

En 1995, pour sa première saison à temps plein, Coulthard est loin d’être ridicule. Certes, les médias le voyait déjà dans l’aileron de Schumacher, loin devant Hill. Mais le « flying Scottsman » s’imposa au Portugal. En Australie, pour sa dernière course chez Williams, il est en tête. Il veut faire une entrée aux stands »à la Schumacher » et se prend le rail. Un grand moment de solitude.

Coulthard_Williams_02.jpg

En 1996, il se retrouve chez McLaren. L’écurie remonte lentement la pente.

Au Grand prix d’Australie 1997, il offre à l’écurie son premier succès depuis 1993 et Senna. Il récidivera en Italie et monte sur la troisième marche du podium final.

Coulthard1996.jpg

Pour 1998, les observateurs jugent les Williams « out » (car privées du moteur Renault) et les Ferrari trop « jeunes »: l’avenir appartient aux « gris ». Mika Hakkinen semble inconstant et Coulthard est donc favori pour le titre…

Coulthard_1997.jpg

Dans les faits, « DC » subira la loi du Finlandais. Alors qu’Hakkinen décroche les titres 1998 et 1999, l’Ecossais ne peut faire mieux que 3e en 1998, 4e en 1999, 3e en 2000 et 2e en 2001. Il eu quelques belles victoires, comme à Monaco en 2000, mais il eu surtout de nombreuses « pannes de cerveau » (le terme est de Ron Dennis, c’est dire.)

C’est l’époque où en fin de saison, il promet: « L’an prochain, je me battrai pour le titre. »

coulthard_hakkinen.jpg

Outre-manche Coulthard fut également longtemps un « client » pour la presse people. Jusqu’à 2000 et la « Buttonmania ». Volontiers flamboyant, homme à femmes, il était sur le point de se marier, lorsqu’il fut surpris en pleine intimité avec une stripteaseuses (qui n’était pas sa future femme.)

En 1996, il demanda un montant exorbitant à un fabricant de miniatures pour qu’il le reproduise à bord de la Williams de 1995. Le fabricant remplacera sa tête par un parasol!

En 2000, il est victime d’un accident, à bord d’un jet privé. Le pilote et le co-pilote seront tués sur le coup. Les autres passagers (Coulthard, sa copine et son garde du corps) furent choqués, mais indemne.

david_coulthard_ass.jpg

Pour 2002, Hakkinen prend une « année sabbatique » (qui sera en fait une retraite définitive) et Coulthard a un nouvel équipier: Kimi Raikkonen.

En Australie, pour l’ouverture de la saison, Coulthard décroche sa 13e victoire. Mais très vite, le jeune Finlandais prend le dessus, alors que l’Ecossais multiplie les bourdes.

coulthard_raikonnen.jpg

Dés la fin de l’année 2003, Ron Dennis a embauché Juan-Pablo Montoya pour 2005. Coulthard passe une saison stressante: la voiture est loupée, tandis que Williams et Ferrari refusent de regarder son CV. Persuadé que sa carrière se terminera au Grand Prix du Brésil, dernière manche de la saison, il organise une petite fête.

In extremis, il décroche un volant pour 2005, chez Red Bull. En attendant, il effectue encore quelques opérations de promotion pour McLaren! Normalement, son job était de former Christian Klien et Vitantonio Liuzzi, deux purs produits Red Bull. Mais « Uncle David » n’a pas dit son dernier mot. En 2006, à Monaco, il décroche une belle 3e place, alors que Red Bull fait la promotion de Superman. Au passage, il fait le ménage parmi ses successeurs potentiels: Klien, Liuzzi, mais également Scott Speed et Robert Doornbos seront bons pour l’ANPE!

Coulthard_monaco_2006.jpg

En parallèle, on découvre un Coulthard plus mûr et plus gentleman. Elu à la tête du GPDA (le syndicat des pilotes), il va jusqu’à s’excuser lorsqu’il provoque un accrochage.

En 2006, il se fiance avec Karen Minier.

D’un point de vue sportif, sa technique est d’attendre patiemment son tour. En 2008, dans le chaos du Canada, il décroche ainsi son 62e podium. Alors que certains pilotes doivent prendre leur retraite faute de volant, Coulthard préfère annoncer de lui-même sa retraite en fin de saison.

Son dernier Grand Prix ne restera pas dans les anales: percuté dans la première chicane du premier tour, il doit renoncer.

Coulthard_Bresil_2008.jpg

A lire également:
F1 – David Coulthard raccrochera le casque à la fin de l’année
F1 Interlagos: la victoire amère de Massa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz