Accueil Austin Brève rencontre: Austin Maxi

Brève rencontre: Austin Maxi

121
4
PARTAGER

Austin_maxi.jpgDans les repas de familles, il y a toujours le beauf qui adore lancer des boutades (dont 99% sont récoltées sur Internet.) Et lorsque la discussion parle vaguement de voitures, il lance un phrase murie depuis des jours: « La Mini a tellement grossie que la prochaine, ils vont l’appeler Maxi! » C’est d’autant moins drôle que l’Austin Maxi a bel et bien existée.

austin_1800.jpgA l’origine, British Motor Corporation voulait une berline 5 portes avec hayon, aussi innovante que la Mini. Première mauvaise idée: par réduire les couts, ils se sont basés l’Austin/Morris 1800, voiture de l’année 1965! D’où une ligne maladroite.

Austin_maxi_1.jpgL’Austin Maxi sort en 1969, alors que British Leyland et BMC viennent de fusionner pour former la BLMC. Sa gestation (4 ans) fut pleine de retards et de budgets explosés. George Harriman, alors PDG, la lance alors que certains problème ne sont pas résolus…

Austin_maxi_int.jpgMalgré une face avant démodée (comparée à la R16 sortie en 1965) et un intérieur spacieux mais austère, la Maxi contenait nombre d’innovations: suspensions hydrauliques, sièges rabattable et boite de vitesse pneumatique à 5 rapports. La Maxi avait également une bonne tenue de route, comme toutes les voitures signées Alec Issigonis. Optimiste, BLMC tablait sur 6000 Maxi produites par jour.

Austin_maxi_trio.jpgCôté moteur, l’emploi du 1,3l de la Mini Cooper a fait long feu et elle débute avec un 1,5l 75ch, trop juste. En 1970, elle reçoit un 1,7l 84ch (95ch en version « HL » avec un carburateur de plus.) Hélas, la qualité est « Anglaise »: le carter d’huile fuit, la suspension marche à mi-temps et la qualité d’assemblage est exécrable.

Austin_maxi_1980.jpgBLMC en produira 400 par jour. Victime de la cacophonie interne, la Maxi doit lutter face aux Morris Marina et Austin Allegro. Les versions break et 4 portes ne furent jamais produites et ce n’est qu’en 1980 qu’elle reçoit un lifting, un an avant d’être remplacée par la Maestro.

Austin_maxi_back.jpg

A lire également:
Brève rencontre: Austin Maestro/Montego
Brève rencontre: Triumph Acclaim

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Brève rencontre: Austin Maxi"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

Qui m’expliquera ce qu’est une « boite de vitesse pneumatique à 5 rapports » ???

Je m’en souviens en avoir croisé une ou deux, avec une délicieuse couleur chocolat d’époque.

A la limite l’Allegro en son temps a été encore plus kitch !

Astonoumaserati
Invité

Et encore, ils ont encore osé faire pire avec la Princess (qui est pour moi la voiture la + laide de l’histoire)

stimpy
Invité

Moche certes, mais elle a gagné le comparatif Top Gear « British Leyland », mais c’est vrai qu’elle moche (2 fois c’est pour insister)

wpDiscuz