Accueil Constructeurs chinois Des bus Byd au pays de Fiat

Des bus Byd au pays de Fiat

41
3
PARTAGER

Le Chinois Byd est fier de la diffusion de ses bus électriques. Rien que cette semaine, il a décroché trois nouveaux appels d’offres publics. L’un d’eux est particulièrement significatif : il concerne Turin, fief de Fiat.

La ville piémontaise a déboursé 10 millions d’euros pour s’offrir dix-neuf bus électriques. Ils entreront en service l’été prochain. Pour Byd, ce contrat est important à plus d’un titre. C’est la première fois qu’il vend des véhicules en Italie. Il espère donc que c’est le début d’une longue série, de quoi assurer de l’activité à son futur site hongrois. Signalons qu’en parallèle, il dispose d’un partenariat avec l’électricien transalpin Enel concernant la fourniture de générateurs. De plus, c’est la première commande pour son nouveau modèle, un bus de 12 mètres de long, avec trois portes latérales. Il poursuit sa stratégie de diversification de l’offre, pour s’adapter au mieux aux désirs de ses clients. Alors qu’il n’y a pas si longtemps, Byd n’avait qu’un seul modèle et c’était au client de retailler son appel d’offres ! Enfin, Turin est la ville de Fiat, donc d’Iveco. Iveco Bus est le deuxième producteur mondial d’autobus. Il possède des modèles hybrides, mais il ne propose pas de grands modèles électriques. Et voilà comment, à domicile, il perd un marché face à un nouveau venu Chinois !

Source :
Byd

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Des bus Byd au pays de Fiat"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Gilles
Invité

Comment se fait-il que les Chinois font un tabac en Europe avec leurs bus électriques et n’arrivent pas à vendre leurs voitures particulières considérées comme non abouties, voire dangereuses ?

wpDiscuz