F1 Singapour 2023 : Carlos Sainz au bout du suspense
Credit Photo - Ferrari
par Thibaut Emme
Smooth operator !

F1 Singapour 2023 : Carlos Sainz au bout du suspense

Carlos Sainz remporte son deuxième Grand-Prix en carrière, le deuxième avec Ferrari, au terme d'une course maîtrisée de bout en bout par la Scuderia. Il a fallu jouer de la tactique, mais cette fois, c'est passé.

Zapping Le Blogauto Essai de La Mazda MX30 R-EV

Avant-course

Indication, les Red Bull partent en pneus durs, tout comme Bottas. Stratégie très décalée. Sainz en médium, mais Leclerc en tendre pour sauter Russell au départ. Stroll ne fera pas le GP car il se ressent encore de son accident en qualifications. Zhou part des stands. La plupart des pilotes sont en medium. C'est difficile de dépasser et il faudra attendre un accident et peut-être une voiture de sécurité pour tout bouleverser.

Départ - 62 tours

La stratégie de Leclerc a fonctionné ! Il passe Russell. Hamilton a shunté le premier virage en suivant l'extérieur de la piste. En revenant en piste il dépasse Russell. Ca discute à la radio. Derrière Ocon se bat avec Magnussen et le passe. Il est 7e. Tsunoda est à l'arrêt sur la piste. On a un drapeau jaune, Yuki met pied à terre. Verstappen et Gasly ont gagné une place. Hamilton  rendu la position à Russell qui redevient 3e.

Arrêt au stand de Zhou pour mettre les pneus durs ! On est au 3e tour à peine. Norris à la radio se plaint de Hamilton qui n'aurait jamais eu l'intention de prendre le 1er virage pour pouvoir dépasser. Verstappen tente de passer Magnussen. Tsunoda a été percuté par Perez en fait ce qui a provoqué une crevaison. Mais pourquoi ne pas tenter de rentrer au stand ? Mystère. Pendant ce temps, Mercedes a été fortement incitée à demander à Hamilton de rendre la place à Norris pour éviter une pénalité.

Verstappen est toujours derrière Magnussen, tandis que Gasly est avec Hülkenberg. Il va falloir la jouer finement. Verstappen plonge au freinage et passe Magnussen. Le champion du monde vise le top 5 si tout se passe bien. Il est 8e. Il reste encore pas mal de temps. Plusieurs batailles ont lieu en piste. Leclerc reste à portée de DRS de Sainz en tête. Ocon suit Alonso de près pour la 6e place. Verstappen remonte sur Ocon. Le Français va-t-il défendre sa position ou bien laisser passer Verstappen contre qui il ne se bat théoriquement pas ?

Tour 10/62

Leclerc qui était dans la zone DRS semble se laisser couler un peu. Il a eu un message radio qui semble indiquer que Ferrari va ralentir pour protéger Sainz. Le principe serait de prendre un peu de distance pour que Sainz ait de la marge pour le changement de gommes. Sainz ralentit le rythme lui aussi. Il est plus lent que Sargeant, 16e sur Williams ! On redemande à Leclerc de se mettre à 3 secondes de Sainz. Sauf que Sainz ralentit aussi et que Leclerc se retrouve sous la menace de Russell.

Cette stratégie vise à regrouper tout le monde derrière Leclerc et donc les empêcher de faire un arrêt anticipé (undercut) car ils y aurait un risque qu'ils perdent eux-mêmes une place avec le trafic. Alonso, 6e, est à moins de 10 secondes de Sainz. On demande encore plus d'effort à Leclerc pour aller jusqu'à 5 secondes. Malgré le rythme "lent", Russell ne se rapproche pas de Leclerc. Il faut dire que plus on s'approche et plus on tape dans les pneus.

Sargeant est dans le mur. Il a tapé doucement et peut repartir. Mais alors que le pilote Williams rentre au stand, la direction de course lance la voiture de sécurité. Pourquoi ? Sainz rentre, suivi de Leclerc. Double stack chez Ferrari et Hamilton qui rentre empêche Leclerc de ressortir rapidement. C'est un peu la pagaille car certains ne sont pas rentrés. Verstappen n'est pas rentré avec ses pneus durs et est donc 2d. Russell a pu repartir 3, Perez ne s'est pas arrêté, Norris oui. Et enfin Leclerc ! Le Monégasque est le dindon de la farce.

Tour22/62

Bon, on a Sainz, Verstappen, Russell, Perez, Norris, Leclerc, Hamilton, Alonso (sous enquête car il a raté son entrée dans les stands et a coupé la ligne d'entrée), Ocon et Bottas. Tout le monde à part Zhou est en pneus durs. Les deux Red Bull ont 22 tours avec leurs gommes. Les deux RBR devront s'arrêter au moins une fois. Erreur de Leclerc au redémarrage. Il évite Norris mais doit laisser passer Hamilton. 5 secondes de pénalité pour Alonso pour son erreur.

Russell dépasse Verstappen en difficulté avec ses gommes. Norris passe Perez et Hamilton a failli. Hamilton passe Perez qui le pousse hors piste. L'Anglais reste devant le Mexicain. Norris passe Verstappen qui recule 4e. Sainz ne se détache pas devant par rapport à Russell. Va-t-on voir la 2e victoire de Sainz ou de Russell ? Ou d'un autre pilote sorti de nulle part ?

Hamilton passe Verstappen qui est désormais sous la menace de Leclerc. Pour Red Bull, l'option de ne pas changer les gommes était sans doute la mauvaise. Ca y est, Leclerc passe Verstappen. Oui cela semble totalement étrange vu le début de la saison, mais à Singapour, la machine à gagner d'Adrian Newey ne fonctionne pas. Petite boulette d'Alonso qui se retrouve sous la menace d'Ocon (27 ans aujourd'hui). On arrive à la mi-course.

Tour 32/62

Chez Ferrari on joue encore la tactique. Sainz gère son rythme et tout le monde se regroupe derrière lui. C'est risqué mais les rouges doivent penser que c'est le seul moyen d'aller au bout sans changer de pneus, et l'emporter. Russell a des fourmis dans les jambes et veut aller chercher la victoire. Il demande à Mercedes quelle tactique adopter pour cela. Gasly est sous la menace de Gasly mais ce n'est pas simple de doubler à Singapour. Alonso menace Perez.

Enfin, Gasly passe Magnussen au 35e tour. Magnussen a tenté de repasser et est parti au large. 5 places de perdues pour lui. Alonso tente de passer Perez mais Ocon en profite ! Le Français passe l'Espagnol pour la 8e place. Voilà désormais Fernando sous la menace de Pierre Gasly.

Esteban !!! Magnifique dépassement sur Perez au 39e tour. Croisement, décroisement, re-décroisement et avec des pneus plus "frais", il le passe. Perez est à l'agonie et se fait passer par Alonso et Gasly. Il rentre aux stands. Pneus mediums neufs et cela repart en dernière position ! Verstappen s'arrête un tour après. Il était 6e et ressort 15e ! Sainz en ralentissant tout le monde empêche des arrêts qui coûtent peu en temps. Avec ses gommes neuves, Verstappen doit pourvoir rentrer dans les points à la régulière.

Tour 42/62

Sainz emmène toujours un petit train composé de lui, Russell, Norris, Hamilton, et Leclerc. Ocon est 6e mais à 20 secondes. Suivent Alonso, Gasly, Piastri, et Lawson dans les points pour son 3e GP.  Nooooon ! Ocon est à l'arrêt ! Visiblement l'Alpine l'a lâché. Voiture de sécurité virtuelle. Ah si c'était arrivé deux tours plus tôt, cela aurait arrangé Verstappen. Chez Mercedes on tente l'arrêt pour Russell et Hamilton !

Sainz, Norris et Leclerc ne sont pas rentrés. Alonso oui. La cata. Après 5 secondes de pénalité, voila que la roue avant droite ne sort pas. Grosse perte de temps ! Allez drapeau vert ! Sainz tente de mettre un peu d'écart avec Norris. Cette fois il ne ralentit pas tout le monde. Leclerc est 3e mais voit Russell remonter. Quel dépassement de Verstappen sur Zhou ! Il faut dire qu'il a des pneus plus frais. Le revoilà dans les points.

Pour Alpine, le pire pourrait être évité avec Gasly 6e. Mais quel cadeau moisi pour Ocon. Ferrari demande à Sainz de hausser son rythme. Verstappen passe Hülkenberg. La différence d'adhérence en sortie de virage est impressionnante. On note que Lawson est 8e et pourrait marquer ses premiers points après 3 GP. Adieu Ricciardo...

Russell remonte comme une balle sur Leclerc. 5 secondes de retard et 12 tours à courir. La tactique de Mercedes était-elle la bonne ? Cela semble compliqué. Verstappen dépasse Lawson. Sainz a 1,5 secondes sur Norris et l'empêche d'enclencher le DRS. Russell est à 2,5 secondes de Leclerc, à 10 tours de la fin, et 8,5 secondes de Sainz.

Tour 52/62

Russell va devoir passer rapidement Leclerc s'il veut conserver une chance de l'emporter. Décroisement et avec les gommes qui donnent plus de traction, voilà Russell 3e et va aller chercher Norris. Leclerc désormais est face à Hamilton avec des gommes neuves aussi. Allez c'est passé. Leclerc va faire 5e.

Piastri est le meilleur allié de Gasly en retenant Verstappen. Mais il ne peut pas le faire indéfiniment. Sainz demande à son ingénieur de course de lui fournir l'écart avec Norris à chaque tour. On va rentrer dans les 5 derniers tours et Russell commence à marquer un peu le pas dans sa remontée.

Verstappen passe Gasly mais l'Alpine a donné une belle combativité. Pour Verstappen, ce sera la 6e place. Albon est dans l'aileron de Lawson pour lui piquer la 9e place. Norris a le DRS sur Carlos Sainz ! Et Russell aussi, sur Norris. Mercedes a demandé à Hamilton de ne pas attaquer Russell. On a 4 pilotes en quelques secondes.

Drapeau jaune. Visiblement Perez et Albon se sont expliqué en piste. C'est bon pour Lawson et pour Sainz. Mais Sainz a la pression ! Norris défend sur Russell. Perez passe Lawson, mais sa touchette avec Albon sera regardé après la course. Pénalité pour Perez ?

Arrivée

Russell se sort ! Erreur au freinage. Il perd tout ! Victoire de Carlos Sainz ! Il devance Norris et Hamilton. Leclerc devance Verstappen, Gasly, Piastri, Perez, Lawson et Magnussen. Russell qui pouvait entrevoir la victoire à tout perdu à quelques hectomètres de l'arrivée. C'est donc la 2e victoire de Carlos Sainz. Il va pouvoir remercier Charles Leclerc qui s'est sacrifié pour l'équipe.

Classement du GP de Singapour 2023

Belle victoire de Sainz et podium pour Norris et Hamilton. Leclerc a accepté de se sacrifier pour l'écurie. C'est la première victoire de Vasseur en tant que patron d'écurie de F1. Verstappen limite la casse (mais en a-t-il besoin ?). Belle 6e place pour Gasly même si Ocon a été trahi par la mécanique. Piastri marque des points. Les évolutions devrait l'aider quand il les aura. Perez est en retrait par rapport à Verstappen. Liam Lawson marque 2 points et montre qu'il a le niveau pour venir en F1. Enfin Magnussen récompense Haas avec un petit point.

POSDRIVER
1Carlos SAINZ
2Lando NORRIS
3Lewis HAMILTON
4Charles LECLERC
5Max VERSTAPPEN
6Pierre GASLY
7Oscar PIASTRI
8Sergio PEREZ
9Liam LAWSON
10Kevin MAGNUSSEN
11Alexander ALBON
12Guanyu ZHOU
13Nico HULKENBERG
14Logan SARGEANT
15Fernando ALONSO
16George RUSSELL
17Valtteri BOTTAS
18Esteban OCON
19Yuki TSUNODA
20Lance STROLL

Classement pilote 2023

Verstappen est évidemment toujours largement en tête. Il devance Perez de 151 points soit près de 6 GP d'avance, à 7 courses de la fin de la saison 2023. Hamilton grimpe sur le podium après le 0 de Fernando et le podium pour lui. Norris se rapproche de Russell avec sa seconde place contre un zéro à Russell.

POSDRIVERPTS
1Max Verstappen374
2Sergio Perez223
3Lewis Hamilton180
4Fernando Alonso170
5Carlos Sainz142
6Charles Leclerc123
7George Russell109
8Lando Norris97
9Lance Stroll47
10Pierre Gasly45
11Oscar Piastri42
12Esteban Ocon36
13Alexander Albon21
14Nico Hulkenberg9
15Valtteri Bottas6
16Zhou Guanyu4
17Yuki Tsunoda3
18Kevin Magnussen3
19Liam Lawson2
20Logan Sargeant0
21Nyck De Vries0
22Daniel Ricciardo0

Classement par équipe 2023

Première victoire hors Red Bull avec Ferrari qui en met une. Mais Red Bull est largement en tête avec 308 points d'avance sur Mercedes. Ferrari fait un rapproché par rapport à Mercedes et se détache d'Aston Martin qui marque le pas depuis plusieurs grands-prix.

McLaren est détachée d'Alpine pour la 5e place. Et Alpine est détachée de Williams pour la 6e place. Ces écuries vont pouvoir tester des solutions pour l'an prochain.

POSTEAMPTS
1RED BULL RACING HONDA RBPT597
2MERCEDES289
3FERRARI265
4ASTON MARTIN ARAMCO MERCEDES217
5MCLAREN MERCEDES139
6ALPINE RENAULT81
7WILLIAMS MERCEDES21
8HAAS FERRARI12
9ALFA ROMEO FERRARI10
10ALPHATAURI HONDA RBPT5

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Carlos Sainz remporte le Grand Prix de Singapour 2023 après une course ultra-tactique. Pour une fois, Ferrari ne s'est pas loupé, mais a dû sacrifier la course de Leclerc.

Le GP a tenu tout le monde en haleine jusqu'au dernier tour avec 4 pilotes qui pouvaient encore l'emporter.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.