Le V6 Alfa Romeo pourrait perdurer
par Nicolas Anderbegani
si la norme Euro 7 est définitivement assouplie

Le V6 Alfa Romeo pourrait perdurer

Le numéro un d'Alfa Romeo, Jean Philippe Imparato, a confirmé dans les colonnes d’Autocar qu'il y aurait également de la place pour le V6 dans la seconde moitié de la décennie, grâce aux possibles assouplissements sur la norme Euro 7.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

La norme de la discorde

La fameuse norme Euro 7, qui doit entrer en vigueur en 2025, en imposant des limites plus strictes sur les émissions de CO2 et de Nox, fait couler beaucoup d’encre à cause des surcoûts de développement qu’elle induirait et de l’impact que cela aurait sur les investissements dans l’électrique, alors que l’offensive chinoise se fait de plus en plus sentir. D’après les dernières négociations, cette norme devrait être amendée. Suie à la levée de boucliers faite par de nombreux constructeurs et relayée par plusieurs états, l’UE travaille désormais sur un compromis qui ne devrait pas imposer de changements significatifs aux normes Euro 6 existantes pour les voitures et les camionnettes. En revanche, la réglementation sera plus stricte pour les bus et les poids lourds.

Un sacré bestiau

De quoi donner un sacré sursis au fameux moteur V6 utilisé par Alfa Romeo, que l’on retrouve entre autres dans les Giulia et Stelvio QV. Il s'agit d'un moteur essence biturbo de 2,9 litres, qui développe 510 ch et 600 Nm de couple. S’il n’a pas remplacé dans le cœur des alfistes le magique V6 Busso atmosphérique, le moteur V6 actuel est dérivé du V8 F154 qui a été développé en 2013 pour Ferrari et Maserati. D’un angle de 90°, il se distingue par ses performances et sa sonorité. Le moteur est capable de pousser la Giulia Quadrifoglio de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes et d'atteindre une vitesse de pointe de 307 km/h. Le moteur est également équipé d'un système de désactivation des cylindres, qui réduit la consommation et les émissions lorsque la puissance maximale n'est pas requise. Le grondement rauque et les crépitements à l‘accélération sont caractéristiques.

Alfa Romeo s'est dit convaincu de pouvoir conserver le moteur V6, sans compromettre ses caractéristiques distinctives. Nous rappelons cependant qu'avec la nouvelle génération de Giulia qui sera dévoilée d'ici fin 2025, la voiture ne sera équipée que de moteurs 100 % électriques et il en sera de même avec la nouvelle génération de Stelvio qui devrait faire ses débuts d'ici fin 2026. Le V6 pourrait donc se cantonner aux nouvelles séries spéciales inaugurées par la Nuova 33 Stradale. Et n’oublions pas que chez nous, avec le Malus écologique barème 2024, la Giulia QV se prend 60.000 euros dans la figure…

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Les voitures plaisir et passion auront-elles droit à un sursis ? L'assouplissement de la norme Euro 7, qui a suscité tant de critiques, pourrait permettre à un constructeur comme Alfa Romeo de continuer à proposer des véhicules dotés du V6 biturbo. Reste cependant la fiscalité écologique qui matraque toujours plus...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.