par Joest Jonathan Ouaknine

Chine: Yang Rong au secours de Haima?

Haima, marque "pure" de FAW, serait dans la tourmente.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

L'automobile Chinoise se restructure à vitesse V. La question n'est plus de savoir s'il y aura d'autres fusions/acquisitions/absorptions mais quand aura lieu la prochaine. Haima, marque "pure" de FAW, serait dans la tourmente.

Lundi, FAW voulait lever 2,5 milliards de yuans (environ 260 millions d'euros) via l'émission de 5 millions d'actions.

L'objectif était de financer une augmentation de capacité de production, afin d'atteindre 500 000 unités annuelles. FAW et les fonds propres d'Haima complèteraient le tour de table.

L'action était proposée au tarif sous-évalué de 6,96 yuans. Elle s'est écroulée à 6,31 yuans pour clôturer à 6,49 yuans. Haima a ensuite fait suspendre le titre.

La cause était une rumeur d'achat de 49% du constructeur par Yang Rong.

Cet homme d'affaires Chinois est l'une des principales fortunes du pays. Il avait fondé Brilliance en 2001 et avait du partir aux Etats-Unis suite à une mise en examen pour fraude (probablement téléguidée par le délégué local du PC, qui voulait contrôler Brilliance.)

Aujourd'hui, il fut blanchi et les économistes ont tendance à le "voir" un peu partout. On le dit ainsi proche d'un rachat de la filiale "pure" de Brilliance (Brilliance-Zhonghua.)

Il est vrai que par rapport à un Warren Buffet (déjà actionnaire de Byd et intéressé par les motos Zhongneng), Yang fait figure de "chevalier blanc": tant qu'à se faire racheter, autant que ce soit par un Chinois.

Haima serait effectivement une belle proie. Cette ex-joint-venture de Mazda a développé de nombreux modèles, ce qui lui a plombé les comptes. Mais cela signifie qu'elle possède plusieurs produit proche de la série, comme la citadine M1 ou le SUV S3.

De plus, Haima est la seule entité de FAW issue du sud de la Chine. D'où une certaine marginalisation.

Le seul soucis, c'est que revendre ce constructeur serait un désaveu pour Pékin, qui avait forcé FAW à l'absorber afin de créer une grande marque "pure".

Ensuite, tout est possible. FAW tourne autour de Brilliance-Zhonghua depuis quelques temps. Sa stratégie pourrait être de revendre Haima pour avoir les moyens de s'offrir ce constructeur...

Source:

Gasgoo

A lire également:

Un schéma pour comprendre (un peu) l'automobile Chinoise (version 2010)

Pour résumer

Haima, marque "pure" de FAW, serait dans la tourmente.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.